Prix au Luxembourg

18 janvier 2021 11:46; Act: 18.01.2021 11:50 Print

Intégrer les prix du logement pour un indice plus réel

LUXEMBOURG - Le Conseil économique et social (CES) aimerait que les prix du logement soient enfin intégrés dans l'indice des prix à la consommation.

storybild

En fonction des habitudes de consommation, le Statec réévalue chaque année le panier des ménages. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Le Conseil économique et social (CES) a indiqué n'avoir aucune «observation particulière» sur l'actualisation du schéma de pondération de l'indice des prix à la consommation proposé par le Statec (voir explications ci-dessous). Mais il a toutefois à nouveau plaidé pour l'intégration des prix des logements dans l'indice des prix à la consommation. Aujourd'hui, seuls les loyers sont pris en compte, pas les prix des logements occupés par leur propriétaire (LOP). Un regret pour le CES qui estime que cela fausse la donne.

L'organisme note en effet que selon le dernier recensement, réalisé en 2011, 71,7% des ménages sont des propriétaires qui occupent leur logement, et qu'il serait donc juste de prendre en compte leurs dépenses y relatives. Eurostat publie depuis 2016 un indice des LOP et force est de constater que «de 2011 à 2018, cet indice pour le Luxembourg affiche une variation annuelle moyenne de +4,1%, alors que sur la même période, l’IPCN (NDLR: Indice des prix à la consommation nationale) a progressé en moyenne de +1,5% par an».

Un doublement du poids du logement

Si aujourd'hui, la part de la division «Logement, eau, électricité, gaz et autres combustibles» ne pèse que 17,4% dans le panier, le CES note qu'«elle totaliserait en 2021 environ 36,1% de la dépense de consommation finale des ménages» si on prenait en compte les prix des logements occupés par leur propriétaire. La variation des prix de l'immobilier aurait alors plus d'impact sur le taux d'inflation et donc, pour les salariés, sur le déclenchement de l'indexation des salaires.

La Commission européenne travaille à cette intégration depuis plusieurs années sans, pour l'instant, avoir réussi à trouver un mécanisme qui ne perturbe pas l'équilibre global de l'indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH) calculé par Eurostat.

Une pondération marquée par le Covid

Chaque année, le Statec propose un schéma de pondération de l'indice des prix à la consommation, c'est-à-dire qu'il soumet la composition du fameux panier des ménages et le poids de chaque dépense dans ledit panier. Il se base en général sur l'année précédente mais Covid oblige, pour plus de représentativité, le Statec a indiqué qu'il se baserait, pour l'année 2021, provisoirement sur les 3e et 4e trimestre 2019 et 1er et 2e trimestre 2020, avant la détermination définitive sur la base du 4e trimestre 2019 et les trois premiers trimestres 2020.

Entre 2020 et 2021, le poids de six divisions a augmenté. C'est la division «Produits alimentaires et boissons non alcoolisées» qui enregistre la plus grande hausse (+12,7 points), la faute au confinement et donc à la fermeture des restaurants et au télétravail: les ménages ont davantage cuisiné et consommé chez eux. Vient ensuite la Division «Logement, eau, électricité, gaz et autres combustibles» (+10,6%). Les dépenses générales des ménages ont baissé et les loyers représentant une dépense incompressible, leur poids a mécaniquement gagné en importance.

Suivent les divisions «Biens et services divers» (+8,1 points), «Santé» (+4,1 points), «Boissons alcoolisées et tabac» (+2,2) et «Meubles, articles de ménage et entretien courant du logement» (+1,3). Du côté des baisses, on retrouve naturellement la Division «Transports» (-12,2 points), suivie de la division «Hôtels, restaurants et cafés» (-8,2 points), «articles d'habillement et chaussures» (-5,3), «Loisirs et culture» (-4,4), «Enseignement» (-1) et «Communication» (-0,7).

(mc/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • par pitié ... le 18.01.2021 12:39 Report dénoncer ce commentaire

    Je pense qu'on pourrais faire un article sur la couleur du ciel ce matin et ca finirai quand meme dans un débat frontaliers/résidents. Vous nous SAOULEZ les gars !!! Quand compendrez vous que la minorité c'est vous (les pas contents des deux bords) l'immense majorité des gens a compris l'avantage réciproque qu'on à et ne voudrait pas changer. Alors allez troller ailleurs ! Merci

  • Furax le 18.01.2021 12:04 Report dénoncer ce commentaire

    attention, est-ce que ça ne risque pas de faire effet boule de neige, un ou deux indices par an à cause de l'immo ne vont-ils pas faire augmenter plus vite les prix des autres biens de consommation? dans 5 ans on aura des pizzas à 50EUR au resto

  • Constat le 18.01.2021 14:43 Report dénoncer ce commentaire

    On reproche au frontalier d'être un frontalier, et on lui dit de venir ici, si il veut les "privilèges". Quand il veut venir ici, on lui répond que le pays est déjà assez bétonné, et qu'on ne veut pas un état surpeuplé et rempli de résidences. Bref, ce n'est jamais bien.

Les derniers commentaires

  • Jahmpa le 24.01.2021 14:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Indexation = plus d’inflation + mort du business

  • Tome le 18.01.2021 23:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sur le sujet des frontaliers, libéralisons le travail! Que les conventions et impôts du pays de résidence s appliquent. Toujours une honte ce frontaliers qui refusent de contribuer au système de retraite et de santé de leur pays.

  • chacal le 18.01.2021 17:07 Report dénoncer ce commentaire

    je connait une jeune luxembourgeoise qui bosse au impôt, elle et en couple avec un jeune luxembourgeois infirmier .. ils ont acheté une maison en frontière française....

    • Dex10 le 19.01.2021 08:04 Report dénoncer ce commentaire

      Chacun fais ce qu'il veut. Bien sûr, avoir une maison de 250 mètres carrés une voiture d'une valeur de 50000 euros et ensuite se réveiller à 5 heures du matin et utiliser cette maison comme un hôtel, juste pour dormir, ne doit pas être des gens très intelligents. .

  • Dorian le 18.01.2021 16:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @den democratesch...vous portez mal votre pseudo! Rappelez moi à quoi sert cette vignette svp? Je pensais que c’était pour que les résidents puissent se garer facilement et non pas pour pouvoir rouler. J’avoue que je ne connais pas trop le sujet mais je suis tout ouïe.

  • alexjarno le 18.01.2021 16:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    heuuuu moi suis frontalier francais j habite en allemagne travaille au Luxembourg les plaques jaunes chez DM ou Lidl ..... ou bien à Trier.... j ai été propriétaire au lux et ai revendu avec belle plus-value maintenant belle vie en allemagne réfléchissez les filles ....