Au Luxembourg

24 août 2020 09:43; Act: 14.09.2020 15:16 Print

L'intérim s'est effondré pendant la crise sanitaire

LUXEMBOURG - Le nombre d'intérimaires travaillant dans le pays a drastiquement baissé en mars et avril de cette année, par rapport aux mêmes mois de 2019.

storybild

Le secteur de la construction est celui qui emploie le plus d'intérimaires. (photo: Editpress/Julien Garroy)

Sur ce sujet
Une faute?

Ces dernières années, la part de l'emploi intérimaire dans l'emploi salarié total a toujours été relativement stable, à 1,8% en 2015, 2% de 2016 à 2018 et 1,9% en 2019. Ces chiffres ont été publiés ce lundi par les ministres socialistes du Travail, Dan Kersch, et de l'Économie, Franz Fayot, en réponse à des questions des députés CSV, Marc Spautz et Félix Eischen. Mais, «du fait de la crise du Covid-19, les effectifs intérimaires s'effondrent en mars et avril 2020 par rapport à mars et avril 2019», soulignent les ministres.

En effet, les mois de mars et avril de l'année dernière ont vu l'intérim peser 2,2% de l'emploi total, avec respectivement 9 708 et 9 454 employés intérimaires. En mars 2020, ce chiffre s'effondre à 0,7% (3 311 employés) et en avril, il chute à 1% (4 306 personnes). Les ministres indiquent que le gouvernement réfléchit aux moyens de mieux protéger les intérimaires. «Ces contrats sont souvent précaires. Il est donc primordial d'assurer que les personnes qui ont signé un contrat de travail intérimaire puissent quand même bénéficier d'une certaine stabilité et sécurité», écrivent Dan Kersch et Franz Fayot.

Surtout des frontaliers dans la construction

«La crise actuelle souligne encore davantage la fragilité de certains salariés, notamment de ceux qui travaillent dans l'intérim», ajoutent-ils, sans donner de détails concrets sur les projets du gouvernement. Interrogés sur l'opportunité de créer un contrat de travail intérimaire à durée indéterminée, les ministres bottent en touche, indiquant que «les différentes pistes envisageables vont être explorées» et qu'une «décision définitive interviendra après consultation des partenaires sociaux». Le travail intérimaire mène en effet rarement à une embauche. Sur les 29 828 missions d'intérim effectuées dans le pays en 2019, 2 842, soit 9,5% ont mené à une embauche dans l'entreprise.

Les ministres détaillent aussi qui sont les travailleurs intérimaires. Une écrasante majorité d'entre eux sont frontaliers, en grande majorité venus de France (61%), loin devant la Belgique (9%) et l'Allemagne (3%). Un quart des intérimaires résident au Luxembourg et les 2% restants viennent de plus loin. La répartition par tranches d'âge est relativement équilibrée entre 25 et 55 ans. Les 25-34 ans sont majoritaires (29%), devant les 35-44 ans (25%), et les 45-54 ans (22%). Les moins de 25 ans représentent 14% des intérimaires, les plus de 55 ans 11%. Enfin, disent les ministres, «le travail intérimaire est très concentré au niveau sectoriel, avec la construction qui emploie 40% des intérimaires, les industries manufacturières 16% et le commerce 8%».

(jw/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Sissi le 24.08.2020 12:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    A l’origine l’intérim était faite pour remplacer quelqu’un en urgence ou pendant des congés, maintenant c’est devenue de l’esclavage dans certaines entreprises comme le bâtiment il y a des gens qui sont en intérim depuis plus de deux ans une manière de tenir les personnes sous leurs coupes c’est : ou tu fais tout ce qu’on te dit ou tu pars , avec toujours la promesse qu’un cdi va arriver. L’état devrait interdire ce genre de pratique

  • Fin du capitalisme le 24.08.2020 11:31 Report dénoncer ce commentaire

    La fin des grands chantiers viendra aussi augmenter les pertes d'emplois. Cette crise était peut-être nécessaire, le Luxembourg est trop petit pour recevoir tant de circulation.

  • Arnaud le 24.08.2020 11:43 Report dénoncer ce commentaire

    Evidemment, l'intérim c'est fait pour ça...ne vous voilez pas la face... Je dis ça mais je ne cautionne pas non plus.

Les derniers commentaires

  • Formidable le 24.08.2020 18:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    et c'est toi qui va les payer ?

  • senna le 24.08.2020 18:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je suis d’accord avec sisi C’est exactement ça!!!

  • Luxo le 24.08.2020 17:35 Report dénoncer ce commentaire

    Rentier, fonctionnaire, CDI, CDD, interim, chômeur, sans revenus... tous ces statuts doivent disparaître! et être remplacer par un revenu universel qui doit permettre à tous de vivre décemment au GDL avec un droit au logement pour tous. Ensuite les plus chanceux ou talentueux peuvent percevoir un salaire ou revenu complémentaire pour leurs activités. On ne peut plus accepter que les CDD, intérimaires ou sans revenus soient discriminer ou désavantager au Luxembourg.

    • @Luxo le 24.08.2020 21:21 Report dénoncer ce commentaire

      Dans ce cas avec la politique des portes grandes ouvertes, alors en quelques mois le pays est en faillite avec tous ceux qui débarqueront ici pour en profiter, et ceux qui créent de la richesse qui seront partis ailleurs pour ne pas travailler pour la gloire. Vous êtes généreux avec les bras des autres, et j'espère que vous avez déjà travaillé pour de vrai dans votre vie sinon vos propos sont hors sol.

  • luis le 24.08.2020 14:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c,est sont des marchands de esclaves modernes. et oui l,esclavage existe ou 20ème siècle.

  • pedro le 24.08.2020 13:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    chez luxair les intérimaires non jamais baissé. meme pendant la covid