Entreprise au Luxembourg

26 février 2020 14:58; Act: 26.02.2020 15:16 Print

La Brasserie nationale maintient la pression

BASCHARAGE - Les ventes du groupe luxembourgeois, qui produit les bières Bofferding et Battin, ont continué de progresser en 2019, sur un marché jugé «en souffrance».

storybild

Frédéric de Radiguès, directeur général de la Brasserie nationale.

Sur ce sujet
Une faute?

Sur un marché jugé «en souffrance», la Brasserie nationale a indiqué ce mercredi avoir connu une progression des ventes de ses produits. Le groupe luxembourgeois a écoulé 157 600 hectolitres (hl) en 2019, soit une croissance de 2,2% sur un an. La production sur le marché national est elle proche des 289 000 hl.

La bière Bofferding se taille toujours la part du lion, avec autour de 100 000 hl vendus. Les volumes de Battin représentaient 55 000 hl sur le total, avec «encore une croissance à 2 chiffres» et la dernière née Funck-Bricher a «dépassé les 2 000 hectolitres», s’est félicité le directeur général de la Brasserie nationale, Frédéric de Radiguès. Un regret est concédé avec la Hop, lancée en 2016, qui «ne trouve pas le consommateur et dont le concept devra être revu».

Des projets dans le sans alcool

Si le chiffre d’affaires progresse de 1,46 % à 90,227 millions d’euros, le bénéfice avant impôts (Ebitda) du groupe, qui inclut les résultats de la filiale de distribution Munhowen, atteint 10,355 millions d’euros en 2019, contre 10,410 millions un an plus tôt. En cause, plus de 9 millions d’euros d’investissements réalisés en 2019.

Les ventes dans le secteur du café et restauration (Horesca, 500 clients, +150 sur un an) ont progressé de 8,1% en trois ans (180 819 hl) et bondi de 27% dans la grande distribution (96 750 hl). Côté nouveautés, la brasserie dit «examiner des projets dans le domaine du sans alcool».

(Mathieu Vacon/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • prost le 26.02.2020 17:24 Report dénoncer ce commentaire

    Facile d'augmenter son chiffre d'affaires lors ce qu'on force les cafés et restaurants de se ravitailler uniquement chez soi

  • Victot Hugo le 26.02.2020 19:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Contrat de brasserie ?? Contrat de monopole ça oui!!

  • amourdemavie le 26.02.2020 18:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    en plus cette bière vaut pas grand chose

Les derniers commentaires

  • Vauthrin le 27.02.2020 10:17 Report dénoncer ce commentaire

    Les produits Allemands et Belges ont un bien meilleur rapport qualité-prix. Et s'il s agit de promouvoir les produits luxembourgeois, autant favoriser ceux qui ne nuisent pas à la santé.

  • Emeline Schwartz le 27.02.2020 10:12 Report dénoncer ce commentaire

    L'alcoolisme chez les femmes et les jeunes adultes luxembourgeois et un fléau et on continue à se flatter de vendre de vendre toujours plus de bière. C'est irresponsable.

  • didi le 27.02.2020 07:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La meilleur bière est la superbock

  • ginjas le 26.02.2020 23:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bien sûr

  • Rudy le 26.02.2020 23:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C est ma préférée