Exposition universelle

01 octobre 2020 14:05; Act: 01.10.2020 14:49 Print

Le Luxembourg garde le cap pour Dubaï 2020

LUXEMBOURG - Malgré les retards liés à la crise du coronavirus, les travaux du pavillon luxembourgeois progressent.

storybild

Le budget de 32 millions d’euros reste respecté, en dépit des aléas.

Sur ce sujet
Une faute?

L’Exposition universelle de Dubaï 2020 a été reportée d’un an en raison de la pandémie de coronavirus, «mais la programmation reste la même et sur le fond, notre stratégie ne change pas fondamentalement», a assuré jeudi, le ministre de l’Économie, Franz Fayot. L’événement, qui réunira 190 pays, du 1er octobre 2021 au 31 mars 2022, doit être l’occasion pour le Luxembourg de vanter ses atouts à l’échelle internationale. Et de renforcer ses liens économiques avec les Émirats arabes unis.

Malgré le report d’une année, les partenaires du Groupement d’intérêt économique (Chambre de commerce, SES et POST) et les sponsors ont maintenu leur participation. Sur place, l’extérieur de la construction du pavillon luxembourgeois est avancée «aux trois quarts» et doit s’achever début 2021. Les travaux à l’intérieur seront réalisés au printemps et les finitions à l’été.

Créer un lien entre Dubaï et le Luxembourg

La scénographie mettra en avant le pays sous toutes ses facettes: finance, développement durable, industrie, coopération au développement, technologies, beauté de la nature, etc. Le tout soutenu par une bande sonore concoctée par l’Orchestre philharmonique. Une journée spéciale dédiée au Luxembourg est aussi fixée au 23 janvier 2022.

Crise oblige, il y aura moins de visiteurs que les 25 millions initialement attendus par l’organisation dubaïote. Deux tiers des près de 4 000 personnes recensées par l’Union luxembourgeoise du tourisme (ULT), qui avaient déjà réservé leur voyage à Dubaï, l’ont reporté à l’année suivante, a indiqué Maggy Nagel, commissaire générale du pavillon luxembourgeois.

Franz Fayot a, lui, évoqué des «formules interactives» pour créer un lien entre Dubaï et le Luxembourg, «pour ceux qui voulaient y aller et qui ne le feront pas».

(Mathieu Vacon/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Mike le 01.10.2020 14:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Travailler bénévolement ????? Est ce que Mme Nagel et Mr Fayot travaillent aussi bénévolement la-bas ?

  • sarahxdii le 01.10.2020 14:34 Report dénoncer ce commentaire

    J'imagine ou plutôt j'ose espérer que c'est une entreprise luxembourgeoise qui construit ce pavillon ? On en a toute une armée. Bon j'irais pas jusqu'à dire que c'est à Feidt de livrer le béton...

  • luis le 01.10.2020 16:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    plus attractifs des logement a prix reduit pour les jeunes et les résidents permanents du grand_duché.

Les derniers commentaires

  • Vietnam le 01.10.2020 18:00 Report dénoncer ce commentaire

    A mon avis ils auront un stand spécial Covid pour apprendre au monde comment ils ont géré la crise, les masques etc...Ils devraient se mettre avec les Belges cela renforcerait l'équipe de "winners"...

  • Palamunitan le 01.10.2020 16:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    He... 2020 est presque fini... La Grosse est toujours la-bas ?

  • luis le 01.10.2020 16:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    plus attractifs des logement a prix reduit pour les jeunes et les résidents permanents du grand_duché.

  • rattitta le 01.10.2020 15:29 Report dénoncer ce commentaire

    Opération Princess Antonio Salas Et s'il était possible de reconnaître tous les politiciens, policiers ou hommes d'affaires corrompus par une marque indélébile sur leur visage? Et si un simple pion pouvait traverser tout le plateau pour devenir une reine, ou au moins une princesse, et tuer le roi ennemi? Et si une simple jeune femme pouvait ébranler tout le système politique, économique et social d'un pays? Des études de chimie, un avenir prometteur et une famille simple sont les piliers qui soutiennent la vie d'Álex en Colombie jusqu'à ce qu'un cartel de la drogue traverse sa destination...

  • Chrisssss le 01.10.2020 14:57 Report dénoncer ce commentaire

    Pour ça, on y met toutes ses forces, ses deniers, pour ce qui se passe au pays, pfffffffff. Le rayonnement à l'international tant convoité ...