Industrie/Acier

13 novembre 2019 15:14; Act: 13.11.2019 16:38 Print

Le site de Tarente d'Ilva déjà en voie d'arrêt

LUXEMBOURG/ROME - Le site sidérurgique d'Ilva à Tarente, dont le propriétaire ArcelorMittal entend se retirer, est en voie d'arrêt, ont alerté ce mercredi les syndicats.

storybild

La décision d'ArcelorMittal a provoqué une onde de choc en Italie. (photo: AFP/Andreas Solaro)

Sur ce sujet
Une faute?

ArcelorMittal a annoncé le lundi 4 novembre sa volonté d'annuler son rachat des usines Ilva, en Italie, et notamment du site de Tarente dans les Pouilles, provoquant une onde de choc en raison des craintes pour l'emploi. Un haut responsable du géant mondial a précisé la semaine passée que les commissaires extraordinaires devront «assumer la responsabilité» d'Ilva, «le 4 décembre, ou avant» et qu'en attendant, ArcelorMittal assurerait «un plan de maintien en l'état pour assurer un transfert ordonné» des sites.

Mais sur le terrain, à Tarente, les syndicats s'inquiètent car des équipements sont déjà à l'arrêt et parce qu'ils estiment que le site va rapidement manquer de matières premières. Désormais, «tout fonctionne au régime minimum, la prochaine étape c'est la fermeture», a affirmé à la presse un des responsables du syndicat Fim Cisl, Biagio Prisciano. «Les matières premières n'arrivent plus, ArcelorMittal a interrompu les débarquements», a souligné de son côté Francesco Brigati, du syndicat Fiom Cgil.

Réduire la concurrence

Il a alerté sur le fait que, si le site devait retourner sous la gestion des commissaires extraordinaires, «il n'y aurait plus rien à faire, puisqu'il faudrait plus d'un mois pour obtenir la matière première nécessaire au fonctionnement des installations«. Le Fiom Cgil demande donc au gouvernement d'accélérer les procédures «pour empêcher la multinationale de laisser les installations avec des dommages irréversibles».

ArcelorMittal «est en train de fermer le site de Tarente et ainsi personne ne le reprendra parce que, pour mettre en fonction les hauts-fourneaux 1, 2 et 4, et le coke nécessaire, il faut 700 millions d'euros», a noté pour sa part le secrétaire général du syndicat de la métallurgie Uilm, Rocco Palombella. Pour le ministre italien du Développement économique, Stefano Patuanelli, l'objectif d'ArcelorMittal, qui a acquis Ilva fin 2018, était dès le départ d'«éteindre le plus grand site sidérurgique d'Europe», pour réduire la concurrence.

ArcelorMittal a invoqué de son côté le retrait de la protection légale contre des poursuites liées à l'environnement - le site de Tarente étant extrêmement pollué - ainsi que des décisions de justice impliquant une mise en sécurité d'un haut-fourneau, ce qui va conduire, selon lui, à sa fermeture puis à celle des deux autres.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Tarantino le 13.11.2019 19:40 Report dénoncer ce commentaire

    Il y a un très beau littoral du côté de cette ville dans le talon de la botte qui manque d'infrastructures susceptibles d'attirer pas mal de visiteurs et du travail pour ceux qui souhaitent travailler. Voilà peut-être une solution envisageable pour ces employés de Ilva

  • Long terme le 14.11.2019 08:39 Report dénoncer ce commentaire

    D'accord avec Tarantino, le mieux est d'arrêter l'usine de dépolluer et d'attirer des touristes ! Même si la période de transition "industrie vers tourisme" sera très difficile à vivre pour les ex-ouvriers.

  • faut savoir le 14.11.2019 09:11 Report dénoncer ce commentaire

    Mais sincèrement les Italiens pensent quoi? Changer la législation durant la course et que l'investisseur accepte tout ceci sans riposter et laisser couler l'argent à flots?

Les derniers commentaires

  • faut savoir le 14.11.2019 09:11 Report dénoncer ce commentaire

    Mais sincèrement les Italiens pensent quoi? Changer la législation durant la course et que l'investisseur accepte tout ceci sans riposter et laisser couler l'argent à flots?

  • Long terme le 14.11.2019 08:39 Report dénoncer ce commentaire

    D'accord avec Tarantino, le mieux est d'arrêter l'usine de dépolluer et d'attirer des touristes ! Même si la période de transition "industrie vers tourisme" sera très difficile à vivre pour les ex-ouvriers.

  • Tarantino le 13.11.2019 19:40 Report dénoncer ce commentaire

    Il y a un très beau littoral du côté de cette ville dans le talon de la botte qui manque d'infrastructures susceptibles d'attirer pas mal de visiteurs et du travail pour ceux qui souhaitent travailler. Voilà peut-être une solution envisageable pour ces employés de Ilva