Au Luxembourg

27 février 2020 16:21; Act: 27.02.2020 16:57 Print

Le télétravail comme réponse au coronavirus

LUXEMBOURG - Certaines entreprises conseillent aux salariés de retour des zones «à risque» de travailler de chez eux. Exemple avec PwC Luxembourg.

storybild

PwC Luxembourg a mis en place le télétravail, il y a plusieurs années. (photo: Alain Rischard)

Sur ce sujet
Une faute?

La peur du coronavirus a gagné le Luxembourg, incitant certaines entreprises, écoles privées ou crèche à prendre des décisions concernant leurs salariés de retour de vacances. Si le gouvernement rappelle que la quarantaine ne doit s'appliquer qu'aux personnes «à risque», des sociétés ont préféré assurer le coup, renvoyant les employés de retour d'Italie chez eux, par exemple.

Problème pour les employeurs, imposer des congés à ces personnes n'est pas légal. Sachant que la période d'incubation est de 14 jours, le fait de dispenser un salarié de travail pendant cette période constitue donc un coût non négligeable, en plus des difficultés d'organisation inhérentes à cette absence imprévue.

«Une attention toute particulière»

Quelle solution s'offre alors? Le télétravail apparaît pour de nombreux employeurs comme la réponse idéale. Ferrero l'a privilégié, PwC Luxembourg également. «Nous demandons à ceux qui ont séjourné en Chine, à Singapour, en Corée du Sud ainsi qu'en Italie du Nord de privilégier le "Home Base Working" pendant les 14 jours qui suivent leur retour», explique le cabinet de conseil et d'audit à L'essentiel. «Une attention toute particulière» est portée sur ces collaborateurs, précise PwC.

Autre décision similaire à Ferrero, les voyages professionnels dans les pays identifiés «à risque» sont déconseillés. PwC Luxembourg a également mis en place une équipe dédiée qui suit l'évolution de la situation au niveau international concernant le coronavirus. «Il s'agit d'une approche responsable, raisonnable et de précaution», indique PwC.

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Techos le 27.02.2020 19:25 Report dénoncer ce commentaire

    Donc l infirmière, le maçon, l électricien, la caissiere Ils télétravaillent aussi ? En résumé toujours les plus petits qui trinquent pour les autres.

  • Peace & Love le 27.02.2020 17:14 Report dénoncer ce commentaire

    Le télé-travail faciliterait aussi les déplacements de ceux qui n'ont pas le choix ! Notre façon de vivre est à revoir !

  • lapetitevoix le 27.02.2020 19:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui solutions du travail pour certains niveaux de travail mais les crèches , commerces tout qui est service pas possible d appliquer la mesure.

Les derniers commentaires

  • Tome le 29.02.2020 15:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Côté fiscalité, il faudrait simplement changer les règles. On paye des impôts et cotisations dans le pays où on vit, car il est normal de contribuer aux services que l on utilise. Dans ce cas plus de problème de télétravail!

  • Bizarre le 29.02.2020 10:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Télétravail ok, mais qu’en est-il du quota des 24 jours pour les résidents belges ? Nous sommes fin février et à cause des déplacements professionnels j’en suis déjà à 10 jours de « télétravail » (sans avoir spécialement travaillé de la maison). Si on n’étend pas ces 24 jours comment faire du télétravail en cas de contamination ? Ou alors plus de déplacement professionnel (pas sûr que l’employeur soit d’accord avec ça)?

  • Keulen le 28.02.2020 20:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le télétravail est limité à 49 jours par an !! Ça peut aider ici dans le cas du coronavirus, mais sinon en temps normal c’est bien trop peu !

  • Hegel le 28.02.2020 13:54 Report dénoncer ce commentaire

    Télétravail pour tous.

    • MDR1234 le 28.02.2020 14:33 Report dénoncer ce commentaire

      Bien sûr, les murs vont se monter avec la pensée et les poubelles se vider d'elle même. Sans parler du reste ! J'ai plutôt l'impression que vous bossez devant votre télé .

    • The rebel le 28.02.2020 14:52 Report dénoncer ce commentaire

      @MDR1234, on parle du taf de bureau... Refléchissez un peu

  • Maison le 28.02.2020 13:53 Report dénoncer ce commentaire

    bizarre, mon employeur, qui a toujours été contre le télétravail et traine des pieds pour le mettre en place, commence soudain à trouver cela intéressant... comme quoi, quand on veut, on peut