Coronavirus au Luxembourg

20 mars 2020 09:00; Act: 20.03.2020 12:05 Print

Le télétravail est «difficile» pour les banques

LUXEMBOURG - Face à la crise du coronavirus, les banques ne peuvent avoir recours totalement au télétravail, pour des questions de sécurité.

storybild

Une agence de la BIL, le 13 mars dernier. (photo: Julien Garroy)

Sur ce sujet
Une faute?

«La santé est évidemment notre priorité, mais avoir 100% des employés en télétravail est très difficile», souligne le porte-parole de la Banque Internationale à Luxembourg (BIL). Face à la crise du coronavirus, les entreprises doivent avoir recours le plus possible au télétravail, indiquait dimanche, le Premier ministre, Xavier Bettel. Mais la situation est particulière pour les banques. «Nous devons aussi garantir la sécurité bancaire et la protection des données», poursuit le porte-parole de la BIL. La commission de surveillance du secteur financier (CSSF) explique ainsi que les banques doivent rester vigilantes par rapport aux risques de fraude et à la sécurité informatique, «dans la mesure où des personnes malintentionnées cherchent à profiter du contexte actuel, où les acteurs de la finance sont focalisés avant tout sur la protection de leurs collaborateurs».

Parmi les 1 800 salariés de la BIL, 300 (à la fois des résidents et des frontaliers) travaillaient dorénavant de chez eux, avant un recours au télétravail «plus massif» dès ce jeudi, affirme la banque. «Les salariés qui ont des enfants ont déjà pu prendre des congés familiaux, note le porte-parole. Ceux qui pâtissent d'une baisse de leur activité et qui le souhaitent peuvent prendre des congés payés ou sans solde. Notre but est que le maximum de salariés puissent travailler de leur domicile», ajoute-t-il. Interrogée, la BGL BNP Paribas ne dévoile pour sa part pas de chiffres, mais indique avoir aussi recours au télétravail pour une partie de ses salariés.

Répartition des salariés

Et pour ceux qui restent au bureau? La BGL BNP Paribas et la BIL expliquent avoir réparti leurs salariés sur différents sites. «Ils ne peuvent ensuite pas venir sur un autre site, explique la BIL. Nous avons notamment ouvert comme les autres banques notre centre de secours, à savoir des locaux que nous n'utilisons pas en temps normal». Dans les bureaux, chacun est sensibilisé aux gestes d'hygiène, tous les postes ne sont pas occupés, la vidéoconférence et les messageries instantanées sont privilégiés pour la communication, et la cantine a été fermée, poursuit la banque. «Les employés peuvent malgré tout acheter de la nourriture à emporter, à toute heure de la journée», précise le porte-parole.

En ce qui concerne les clients, le Premier ministre Xavier Bettel avait indiqué dimanche que les déplacements urgents à la banque restaient autorisés. À ce titre, la BGL PNB Paribas invite ses clients sur son site Internet à utiliser ses solutions digitales et à se déplacer uniquement pour des opérations «urgentes et indispensables». De son côté, la BIL n’accueille plus ses clients que sur rendez-vous, tout en les invitant aussi à utiliser ses services à distance.

(Olivier Loyens/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Ex Risk Manager.Ex Auditeur. le 20.03.2020 09:38 Report dénoncer ce commentaire

    C'est parce que on nous a enfumé depuis toujours... Les règlements "bancaires" sont là pour faire beau, derrière c'est du vide.Comment peut-on faire du concret avec de la finance virtuelle. L'humain n'est plus critique, parce que les cerveaux sont occupés sur Fessebook et autres conneries. Simple.Tout se tient.Tout va s'écrouler.

  • david lopez le 20.03.2020 11:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tout ce système va s effondrer pire qu’en 2008, le virus et donc la nature se contrefiche des milliards ???? on a voulu jouer avec la nature mais elle est beaucoup plus forte que nous ????

  • Titus le 20.03.2020 10:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ça dépend des banques, dans la mienne ça marche très bien, et mis en œuvre rapidement et proprement. Solidarité avec d'autres sites qui ont fournis des moyens. Bref c'est pas l'idéal en terme de sociabilité mais ça fonctionne parfaitement.

Les derniers commentaires

  • Rob'Air le 21.03.2020 21:25 Report dénoncer ce commentaire

    Le télétravail est difficile parce que dès qu'on se rend à l'agence, les employés de banque nous envoient sur le Web banking (accès en ligne) pour qu'on règle nous-même les choses.

  • lapetitevoix le 21.03.2020 12:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui il y a difficultés , de dévidons au prendre d’être impartial et humain ... pendant que certains humains syndicalistes râlent , critiquent, leur absurdité les rendre aveugles ... c’est difficile il faut être solidaire et courageux. heureusement il n y pas de guerre car ce type des gens seront les premiers à devenir violents !!!

  • Mensonge le 20.03.2020 16:58 Report dénoncer ce commentaire

    Donc j'accède à mon compte avec mon token on me dit que c'est très sécurisé mais les employés ne peuvent pas travailler chez eux car ce n'est pas sécurisé. On ment à qui ? au client ou au salarié ?

    • rienquedesfaits le 20.03.2020 23:09 Report dénoncer ce commentaire

      Les communications sont très bien sécurisées. Les failles de sécurité se trouvent dans 90% des cas entre la chaise et le clavier. Voir les fuites de données Luxleaks et autres. Ca pourrait très bien être vos données personnelles. Suffit de lire les infos spécialisées; pas une semaine sans une fuite massive de données.

  • Cloclo le 20.03.2020 16:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bonjour, avant de critiquer les banques, qui soi-disant ne pensent qu‘à l‘argent, posez-vous la question qui peut aider les PME, artisans etc? Ben oui, les banques, qui peuvent suspendre les remboursements des prêts qu‘ils ne peuvent pas payer dans les prochains mois. Ceci ne se fait pas tout seul, il faut du personnel....

  • Stuntman le 20.03.2020 16:25 Report dénoncer ce commentaire

    Les fonctions et les processus de risk management sont sous les projecteurs. On verra les bons et les mauvais élèves. Ce risque est connu depuis le SRAS et H1N1 et des recommandations avaient déjà été faites lors de ces épidémies.