Au Luxembourg

01 septembre 2020 13:05; Act: 02.09.2020 09:19 Print

Le tourisme tente de se remettre de la crise

LUXEMBOURG – Après avoir accusé le coup, les infrastructures de tourisme veulent se relancer, notamment avec les bons d’achat, déjà utilisés par 34 000 personnes.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Après un printemps catastrophique, du fait du confinement, les infrastructures de tourisme ont essayé de limiter les dégâts cet été. Lex Delles (DP), ministre du Tourisme, a évoqué mardi un taux d’occupation de «38% dans l’hôtellerie en juillet». Il attend un chiffre équivalent en août, mais il souligne des disparités: «En ville, le tourisme professionnel n’a pas repris, alors que dans les régions, la demande est plus forte». L’activité «a repris après deux mois et demi à quasiment zéro», note Désirée Albert, patronne du restaurant L’écluse à Stadtbredimus. Elle s’attend à un chiffre d’affaires «en baisse de 25% sur l’année».

Lex Delles et Xavier Bettel ont vanté le système des bons d’achat offerts par le gouvernement. «Il y en a déjà eu 34 000 d'utilisés, cette politique fonctionne», reprend Lex Delles. Cela fait «près de 700 par jour, avec des pics à 1 600 certains jours de week-end». Le but est, selon lui, de soutenir les professionnels mais aussi de «montrer que le Luxembourg a beaucoup à offrir en termes de tourisme».

«Pas besoin d’aller à l’autre bout du monde pour être dépaysé»

Les deux ministres se sont rendus au Carpodrome, un site aménagé cette année au Baggerweier de Remerschen. Les touristes peuvent pêcher autour d’un étang, près des stands de boissons et de nourriture. Mardi, c’était Xavier Bettel en personne qui distribuait les croissants, après avoir discuté de pêche avec un enfant affairé au bord de l’eau. «Le tourisme de loisir est important, surtout ici où il y a un projet social derrière», déclare le chef du gouvernement. Une quinzaine de salariés sont en effet des travailleurs handicapés, encadrés par trois autres personnes, explique Ramon Hemmer, directeur de l’ASBL Erlierfnis Baggerweier.

«Il n’y a pas besoin d’aller à l’autre bout du monde pour être dépaysé», a encore dit Xavier Bettel. Les touristes venaient souvent pour la journée à Remerschen. «Il s’agissait beaucoup de résidents qui voulaient découvrir le pays», a noté Nathalie Besch, coordinatrice à l’office de tourisme de la Moselle luxembourgeoise. Pour développer le tourisme en cette année particulière, elle explique avoir «renouvelé les campagnes toutes les deux ou trois semaines sur les médias sociaux». «Ce qui a intéressé les gens, c’était les activités en plein air, comme le vélo et la randonnée», conclut-elle.

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • laval le 01.09.2020 13:35 Report dénoncer ce commentaire

    C'est curieux, cet article dit exactement l'inverse que l'article précédent sur le même sujet...

  • Laura le 01.09.2020 15:40 Report dénoncer ce commentaire

    Plutôt que de chercher à relancer le secteur du tourisme en comptant sur sa propre population, il serait pourtant si simple de chercher à développer son tourisme d'une façon plus durable et bien plus efficace sur le long terme. On ne fait rien pour attirer les touristes ici, et je dirais même que les Luxembourgeois ne veulent pas des touristes ici. Il y aurait pourtant tant de choses à faire, et si peu à changer, mais...

  • Julien le 01.09.2020 18:54 Report dénoncer ce commentaire

    Mon dieu, nous parler de dépaysement total et de tourisme en nous parlant de pêche au bord d'un étang à Remerschen, c'est à se demander sur quelle planète ils vivent, ceux-là.

Les derniers commentaires

  • Realux le 02.09.2020 09:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si au moins il avait été possible de donner ces bons à qui les voulaient mais...non, règle incontournable et destructrice du projet !

  • Veritoc le 02.09.2020 08:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Louis, vous savez bien que c'est impossible au Luxembourg de dire les choses comme elles sont tout simplement.

    • martha.franch@lu le 03.09.2020 02:13 Report dénoncer ce commentaire

      Oui Veritoc) vous avez raison. Soit disant le Luxembourg un pays démocratique, mais Ceux qui gouvernent trop peur de ? Pour cette raison Muselière. Oh oui.

  • Ducales le 02.09.2020 08:04 Report dénoncer ce commentaire

    «Pas besoin d’aller à l’autre bout du monde pour être dépaysé» Dites le au Grand Duc... il est pas au courant.

  • reinedesabba le 02.09.2020 05:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ne pleurez pas vôtre duc lui se paye des vacances en france sur vôtre compte et vous profitiez bien de vôtre bon de 50€

  • luxo le 02.09.2020 03:10 Report dénoncer ce commentaire

    Si Bettel souhaitait relancer le secteur du tourisme, au lieu de distribuer des bons de 50 € aux riches Luxembourgeois, il aurait mieux fait d'offrir 5000 séjours à Biarritz aux plus pauvres . Et de ne pas verbaliser tous les touristes qui ont stationnés leurs voitures à proximité du Lac.