Groupe Saint-Paul

27 octobre 2020 16:40; Act: 28.10.2020 10:12 Print

Les 74 salariés seront licenciés sans plan social

LUXEMBOURG - Direction et représentants des salariés n'ont pas réussi à tomber d'accord sur un plan social: le groupe Saint-Paul pourra procéder à des licenciements individuels.

storybild

Le LCGB continue le combat auprès de salariés concernés. (photo: Editpress)

Sur ce sujet
Une faute?

C'est un énorme échec: c'est un brin «triste» mais prêt à repartir au combat que le LCGB a publié un communiqué concernant la situation dans le groupe Saint-Paul. Depuis le 6 octobre et l'échec des négociations pour un plan social, les partenaires sociaux se sont rencontrés à plusieurs reprises devant l'Office national de conciliation. En vain. La dernière réunion doit se tenir mercredi, mais l'échec est d'ores et déjà annoncé.

Un nouvel échec que le LCGB attribue à la direction qui «n’a affiché aucune volonté de négocier un volet extralégal digne de l’engagement durant de nombreuses années par les 74 salariés concernés» et «n’a jamais manifesté l’intention d’éviter tout chômage». «C'est incompréhensible», avoue Céline Conter, du LCGB. «On n'a pas été au bout de ce qu'il était possible de faire, au bout de ce que le modèle luxembourgeois propose pour éviter le chômage».

Sans plan social, l'employeur peut désormais procéder aux licenciements individuels conformément au cadre légal. «Mais c'est une violation manifeste de l'article 38 de la convention collective qui court jusqu'au 31 décembre 2021», note Céline Conter. «Cet article stipule la garantie de l'emploi, c'est la raison pour laquelle nous nous tiendrons aux côtés des salariés concernés pour introduire un recours devant les juridictions du travail».

(L'essentiel)