Au Luxembourg

15 juillet 2019 14:48; Act: 15.07.2019 15:57 Print

Les drones viennent en renfort aux viticulteurs

REMICH – Corinne Kox a fait preuve d'innovation. Grâce à l'utilisation de drones, elle répand les produits phytosanitaires bio avec beaucoup plus de précision.

storybild

Les drones viennent désormais en renfort des vignobles du domaine L&R Kox. (photo: Domaine L&R Kox)

Sur ce sujet
Une faute?

La jeune viticultrice Corinne Kox a une passion pour les nouvelles technologies et a décidé d'en faire usage en viticulture. Ayant grandi au sein de l'entreprise familiale créée par son grand-père, elle cultive aujourd'hui des vignes avec son père et sa mère le long de la Moselle luxembourgeoise. Sur le domaine viticole de dix hectares, méthodes traditionnelles et dernières technologies se côtoient. D'ailleurs, Corinne Kox a eu l'idée de pulvériser ses vignes avec des produits phytosanitaires, non pas depuis le sol, comme auparavant, mais depuis les airs, à l'aide de drones.

«Les nombreux tests effectués dans les centres de recherche sur l'utilisation de drones dans les vignobles montrent qu'ils sont un outil prometteur en termes de réduction d'intrants», affirme la viticultrice. En clair, cela signifie qu'il faut moins de pesticides. Car plus la pulvérisation de produits phytosanitaires est ciblée, moins il en faut.

Projet-pilote du Luxembourg, pour le Luxembourg

Au cours de la deuxième semaine du mois de juillet, des pilotes se sont attelés à mettre l'idée de Corinne Kox en œuvre en pulvérisant des insecticides bio sur les vignobles. Derrière le projet se cache Luxaviation, un groupe d'aviation d'affaires dont le siège se trouve au Luxembourg. L'entreprise prévoit de s'implanter sur le marché des drones.

Les drones représentent une tendance dans l'agriculture. L'utilisation de nouvelles technologies promet plus d'efficacité, notamment parce qu'elles sont toujours plus faciles d'utilisation. «Les drones sont plus faciles et plus économiques à manier que des hélicoptères. Étant donné qu'il est possible de piloter les drones plus près du sol, ils permettent non seulement une plus grande précision, mais également la réduction de nuisances sonores pour les résidents», explique Patrick Hansen, dirigeant du groupe Luxaviation.

(Marlene Brey/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Ouais... le 15.07.2019 18:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Depuis au moins trois ans déjà les fermiers sud-africains utilisent les drones pour gérer l'intégralité des cultures. L'information récoltée en temps réel est relayée vers des serveurs qui la traitent et ensuite renvoient les analyses sur les smartphones des exploitants.

  • Sam Stipel le 15.07.2019 18:09 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo à Corinne Kox et à son frère Yves Sunnen qui font de si bons vins bio à Remerschen

  • seb le 15.07.2019 18:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Des produits phytosanitaires bio sur les vignes on se pose quelques questions mais pourquoi pas. il y a un juste un doute.

Les derniers commentaires

  • seb le 15.07.2019 18:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Des produits phytosanitaires bio sur les vignes on se pose quelques questions mais pourquoi pas. il y a un juste un doute.

    • Manu le 16.07.2019 22:18 Report dénoncer ce commentaire

      Le terme "phytosanitaire" est ici utilisé dans le sens de sa définition, c.-à-d. "Relatif aux soins à donner aux végétaux" (réf. Dictionnaire Larousse). Les produits de traitements utilisés lors des vols avec le drone sont approuvés pour l'agriculture biologique, conformément au règlement Grand Ducal. En espérant avoir levé le doute.

  • Sam Stipel le 15.07.2019 18:09 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo à Corinne Kox et à son frère Yves Sunnen qui font de si bons vins bio à Remerschen

    • Biovraiment? le 16.07.2019 11:32 Report dénoncer ce commentaire

      Des vins bio avec des produits "phytosanitaire" répandues sur les vignes... arrêtons...soyons sérieux.

    • Manu le 16.07.2019 22:32 Report dénoncer ce commentaire

      Comme répondu au commentaire de Fred, les produits de traitements utilisés lors des vols avec le drone sont approuvés pour l'agriculture biologique. Les parcelles certifiées en « agriculture biologique » ou en période de conversion (= période de transition entre un mode de production conventionnel et l’obtention de la certification « agriculture biologique ») peuvent également protégées ou traitées, mais avec des produits approuvés « bio ». C'est très sérieux.

  • Ouais... le 15.07.2019 18:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Depuis au moins trois ans déjà les fermiers sud-africains utilisent les drones pour gérer l'intégralité des cultures. L'information récoltée en temps réel est relayée vers des serveurs qui la traitent et ensuite renvoient les analyses sur les smartphones des exploitants.

    • Manu le 16.07.2019 23:04 Report dénoncer ce commentaire

      C'est très vrai! Les drones sont largement utilisés en Afrique du Sud. La pratique se généralise grâce à l'imagerie hyperspectrale: les images aériennes captées par les caméras du drone ou celles directement installées sur la cabine du tracteur permettent d'identifier les zones qui nécessitent plus ou moins de traitement et donc de moduler l'application de produit là où il y en a vraiment besoin. Dans le cas de la vigne, on n'en est pas encore là mais on y travaille

  • pierrot le 15.07.2019 15:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bravo ''mosanto ' bayer ''plus de poison ' mais. :: fric +. !!