Relance en Europe

18 mai 2020 08:49; Act: 18.05.2020 11:21 Print

Les gens vont-​​ils dépenser ce qu'ils ont «économisé»?

LUXEMBOURG/UE - Confinement oblige et baisse de consommation, les foyers européens auraient épargné 1 300 milliards d'euros au 2e trimestre. De quoi relancer l'économie?

storybild

Avec la fermeture des commerces, des restaurants, des crèches ou encore l'annulation de vacances, beaucoup de consommateurs européens n'ont souvent pas eu d'autre choix que de garnir leurs bas de laine durant la période du confinement. (photo: Editpress/Julien Garroy)

Sur ce sujet
Une faute?

Les milliards d'euros d'épargne accumulés par certains ménages européens, durant le confinement, constituent une manne potentiellement précieuse pour aider l'économie à surmonter la crise sanitaire, à condition toutefois que les épargnants se montrent disposés à consommer ou investir davantage. Avec la fermeture des commerces, des restaurants, des crèches ou encore l'annulation de vacances dans de nombreux pays, beaucoup de consommateurs européens n'ont souvent pas eu d'autre choix que de garnir leurs bas de laine durant la période du confinement.

Certains ménages ont certes été frappés par des baisses de revenus, notamment ceux concernés par les mesures de chômage partiel voire de chômage total. Mais de façon générale, la consommation des ménages «a baissé davantage que leur revenu durant ces deux mois. Il y a eu une épargne forcée qui s'est accumulée», a récemment expliqué François Villeroy de Galhau, le gouverneur de la Banque de France. À cette épargne forcée s'est ajoutée une autre épargne, volontaire celle-ci, placée en réserve par certains ménages inquiets.

«À court terme, nous allons probablement assister à une hausse des dépenses»

En Allemagne, «un taux d'épargne passant à 15% au second trimestre ne me semble pas irréaliste», affirme Jörg Kramer, chef économiste de la banque Commerzbank. Ce qui représenterait, selon ses calculs, 30 milliards d'euros de plus économisés par rapport au dernier trimestre 2019, durant lequel le taux d'épargne voisinait 11%. À l'échelle de l'Union européenne, l'assureur allemand Allianz estime que le surplus d'épargne provoqué par le confinement pourrait atteindre le montant colossal de 1 300 milliards d'euros au deuxième trimestre.

Consommée ou investie, une telle manne serait de nature à apporter un puissant coup de pouce à la reprise économique, ces prochains mois. La consommation risque toutefois «de ne pas retrouver son niveau d'antan avant un bon moment», affirme Thomas Pugh, analyste au sein du cabinet londonien Capital Economics. «À court terme, nous allons probablement assister à une hausse des dépenses, les gens rattrapant toutes les choses qu'ils n'ont pas pu acheter ces derniers mois, mais sur le long terme, nous pensons qu'une hausse de l'épargne va peser sur la consommation», estime cet analyste.

«Une grande majorité de personnes mettront du temps à retrouver leurs habitudes de consommation parce qu'elles ont peur», indique aussi Jordi Fabregat, professeur d'économie et de finance à l'école de commerce Esade en Espagne. Et les gens qui le peuvent vont «économiser au cas où», surtout s'ils sont convaincus d'être «à nouveau confinés l'hiver prochain», estime M. Fabregat.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Théo le 18.05.2020 09:13 Report dénoncer ce commentaire

    Dépenser ? au contraire , économisez, tout à augmenté, alimentation, coiffeur, les commerçants maintenant veulent récupérer les pertes et c'est encore une fois le consommateur qui doit payer.

  • Bibi le 18.05.2020 09:12 Report dénoncer ce commentaire

    Depuis le début du confinement, j'ai pu doubler la somme que je mettais chaque mois de coté sur mon compte épargne. Ça m'a quand-même fait réfléchir. Biensur il faut continuer à se faire plaisir, mais parfois je me dis qu'on n'a pas besoin d'autant. Pour ma part le confinement m'a fait prendre conscience des choses à leur juste valeur.

  • vino le 18.05.2020 09:17 Report dénoncer ce commentaire

    la toute grosse crise n'est qu'à nos portes!!

Les derniers commentaires

  • Unicorn le 19.05.2020 08:47 Report dénoncer ce commentaire

    Les gouvernements se sont endettés à travers les banques centrales pour assister l'économie, ceux touchés par la pandémie, disent-ils, de là il n'y a qu'un pas pour décider que ceux qui ont profité de la pandémie contribuent à rembourser ces dettes, par les taxes.

  • Dettes le 18.05.2020 17:25 Report dénoncer ce commentaire

    Il ne faut pas oublier les gens qui avaient des dettes, factures en retard, etc, et pour qui l'argent "économisé" est allé chez leurs créanciers mais n'est pas pour autant de l'"argent disponible" pour "consommer plus".

  • pralin le 18.05.2020 15:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J’achète rien, à part de la nourriture et payer les factures des médecins que je commence à consulter.

  • Superflu le 18.05.2020 15:14 Report dénoncer ce commentaire

    La consommation est tellement superflue, franchement on n'en a pas besoin. Franchement il y a aussi tellement de métiers superflus à côté de tous ces commerces. A-t-on vraiment besoin de tous ces travailleurs dans le secteur financier, des assurances, jardinages, fonctionnaires, secrétariat, construction etc... Et puis de toute façon le seul magasin qui devrait exister c'est les magasins de brico et jardinage. On peut tout faire seul finalement en faisant semblant de télétravailler à la maison...

  • seewide le 18.05.2020 14:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les gros roches on épargner. Les autres comme nous avons dû continuer à manger à boire et plus consommer d’eau et électricité etc. Pas d’économies de mon côté