Crise sanitaire/Luxembourg

28 mai 2020 16:46; Act: 28.05.2020 17:23 Print

Les mesures ont permis de sauver 15 000 emplois

LUXEMBOURG – Le Statec a publié jeudi une analyse de la situation économique du Luxembourg, dans le cadre de la crise. Le chômage a bondi malgré les dispositions spéciales.

storybild

Le chômage partiel et le congé pour raisons familiales ont permis de limiter le chômage, selon le Statec. (photo: Editpress/Isabella Finzi)

Sur ce sujet
Une faute?

Le Statec salue le recours au chômage partiel et l’utilisation du congé pour raisons familiales, qui ont aidé à lutter contre les effets économiques de la crise sanitaire et du confinement. Ils ont permis d’éloigner «environ 15 000» personnes du chômage, sachant que le pays comptait déjà un peu plus de 20 000 demandeurs d’emploi fin avril, d’après l’analyse publiée jeudi par l’institut de statistiques. Un tiers des salariés se sont retrouvés en chômage partiel (contre 3,4% lors de la crise de 2008), tandis qu’environ 6,5% d’entre eux ont utilisé le congé pour raisons familiales, d’après les estimations actuelles.

Malgré les mesures en place, la mauvaise situation économique du Luxembourg devrait continuer jusqu’à l’an prochain. Le taux de chômage a déjà explosé en avril et l’institut de statistiques prévoit une forte augmentation pour l’ensemble de l’année (+29%), ainsi que pour 2021 (+10%). Le Statec évoque un «effet d’hystérèse», ce qui, en économie, désigne un choc qui continue même quand l’élément déclencheur a disparu.

«La variable majeure reste la situation sanitaire»

La faible croissance de l’emploi, d’à peine 1%, ne suffit pas à compenser les besoins du marché. «Il faut une croissance annuelle d’environ 3% pour maintenir le chômage à son niveau», indique Bastien Larue, l’un des auteurs de l’étude, contacté par L’essentiel. Certains secteurs s’en sortent mieux que d’autres. Si les immatriculations de voitures ont chuté de 65% sur mars et avril, par rapport à la même période l’an dernier, le fret aérien a connu… une hausse de 3,5% en mars et 7% en avril, avec l’activité liée à la crise.

Les prévisions pour les mois à venir restent hypothétiques, admet Bastien Larue: «La variable majeure reste la situation sanitaire. Or, elle est très difficile à évaluer». Il s’attend tout de même à «un rebond de l’activité au troisième trimestre, mais tout dépendra de son ampleur». Selon lui, la reprise restera limitée, car «les entreprises ne peuvent pas proposer le même service, du fait des mesures sanitaires. D'autres ont fait faillite ou rencontrent des difficultés importantes».

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • C'est La Vie le 29.05.2020 07:42 Report dénoncer ce commentaire

    mais elles ne vont pas empêcher les 30.000 licenciements l'automne prochain, pourquoi? Parce que c'est la loi du marché, wait and see.. Pas de vacances, préparez-vous au changement

  • Jean claude le 28.05.2020 23:33 Report dénoncer ce commentaire

    Luxembourg c'est du LUX pour vivre au luxembourg 7000 euros par mois son pas suffisant. Je travail par chance pour la commission europeene et il faut que l europe paie bien a ses foncionaires que son loin de ses familles amis et ses pays.

  • Socrate le 29.05.2020 08:23 Report dénoncer ce commentaire

    Ces mesures n'ont absolument pas permis de sauver des emplois étant donné qu'il manque un plan de relance pour l'ensemble de l'économie. Pour survivre une entreprise a besoin de rentrées d'argent. Or, le confinement a gravement perturbé le fonctionnement du marché.

Les derniers commentaires

  • Vindulux le 29.05.2020 09:13 Report dénoncer ce commentaire

    Au lieu de distribuer des millions aux entreprises, et aux indépendants avec des revenus élevés, il aurait été préférable de garantir un chômage de 3700€ net à tous ceux qui ont perdus leurs emplois. Par contre c'est la décroissance qui peut limiter le chômage en créant des milliers d'emplois. Dans les secteurs de l'agriculture pour nourrir le pays, sans dépendre des importations ou la fabrication de véhicules à traction animales et 100% recyclable.

  • Socrate le 29.05.2020 08:23 Report dénoncer ce commentaire

    Ces mesures n'ont absolument pas permis de sauver des emplois étant donné qu'il manque un plan de relance pour l'ensemble de l'économie. Pour survivre une entreprise a besoin de rentrées d'argent. Or, le confinement a gravement perturbé le fonctionnement du marché.

  • aux raleurs le 29.05.2020 08:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pourvu qu’on t’enlève aussi internet pendant la récession

  • C'est La Vie le 29.05.2020 07:42 Report dénoncer ce commentaire

    mais elles ne vont pas empêcher les 30.000 licenciements l'automne prochain, pourquoi? Parce que c'est la loi du marché, wait and see.. Pas de vacances, préparez-vous au changement

  • Entreprendre au temps du COVID 19 le 29.05.2020 07:09 Report dénoncer ce commentaire

    C'est bien, mais ça ne sauve pas une entreprise qui n'a plus de visibilté en raison du confinement. de plus, il y a de sérieux problèmes au niveau de l'ADEM. Ainsi on m'a dit lundi qu'on n'avait pas encore reçu ma demande pour le mois de mai, alors qu'elle était partie depuis deux semaines.