Concours «My Microbusiness»

12 octobre 2021 09:00; Act: 14.10.2021 12:16 Print

Leurs burgers ont conquis le pays et voient plus grand

LUXEMBOURG - Félix Clément et Pol Miller ont lancé, en 2018, Lëtzeburger, qui régale avec des burgers «de qualité». À 21 et 22 ans, les deux amis ne sont pas rassasiés.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Entamez la discussion avec Félix Clément et Pol Miller, et deux choses vont immédiatement vous frapper: leur ambition et une incroyable maturité d'entrepreneurs, à 21 et 22 ans à peine. «Toutes les erreurs possibles, on les a faites, mais on a beaucoup appris», confient les deux amis qui ont lancé, en 2018, leur entreprise Lëtzeburger, spécialisée dans les burgers. Faites le calcul, ils avaient tout juste 18 ans, zéro expérience, à peine un petit financement et aucune notion de restauration... Trois ans plus tard, voilà les deux jeunes hommes dirigeant une équipe d'une vingtaine de personnes, dont seize en CDI.

Félix cadre et donne vie aux idées de Pol, les deux avancent ensemble et sont d'une complémentarité exemplaire. Pour faire grandir leur projet, ils ont commencé par faire et vendre eux-mêmes les burgers, ont cherché des fonds, des fournisseurs au Luxembourg pour offrir à leurs clients une restauration rapide mais de «très haute qualité». Des portes se sont fermées mais la mayonnaise n'a jamais cessé de prendre. «Pour que ça marche, on a compris qu'il fallait qu'on soit là, tout le temps», glisse Félix.

Boostés par... le confinement

Aujourd'hui, Lëtzeburger, c'est un foodtruck fixe à Strassen, un autre à Bonnevoie, un camion mobile qui se déplace d'événements en événements et maintenant même un restaurant et point de vente à Saeul. Félix Clément et Pol Miller sont dans le challenge permanent, jamais rassasiés. La crise sanitaire et les confinements ont même gonflé la clientèle de leurs foodtrucks et donc leur renommée quand les restaurants étaient fermés. Un développement permanent et un objectif: faire de Lëtzeburger une chaîne qualitative et une marque transposable à l'international.

À Saeul, les deux jeunes chefs d'entreprise disposent désormais de vrais bureaux, d'espaces de stockage et d'une cuisine fixe optimale qui permet d'alimenter l'ensemble de l'activité. «Il n'y a pas vraiment de limites», confient-ils, désireux d'optimiser toute leur chaîne de fonctionnement au fil du temps. Et d'autres produits pourraient ensuite succéder aux burgers. Impatients, Pol et Félix ont pourtant appris à dompter le temps autant que la cuisson des frites. La clé de leur succès jusqu'à présent.

Concours «My Microbusiness»

Depuis cinq ans, Microlux encourage la création d'entreprises au Grand-Duché, de la formation continue jusqu'au financement. Dans le cadre du concours «My Microbusiness», un jury a sélectionné quatre finalistes, qui bénéficieront chacun d'un soutien supplémentaire de la part de l'une des sociétés partenaires et seront présentées sur lessentiel.lu du 12 au 15 octobre.

À partir du 18 octobre, les lecteurs de L'essentiel auront la possibilité de voter pour leur favori. Le coup de cœur du public sera remis - tout comme les autres prix - le 27 octobre au siège de BGL BNP Paribas et se verra attribuer une campagne publicitaire dans les médias de L'essentiel.

(L'essentiel/Nicolas Chauty)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Blemia le 12.10.2021 12:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J'aurais bien voulu goûter leur burger mais malheureusement leur staff est trop occupé à discuter entre eux que de dire bonjour et servir le client. C'est mon expérience à Strassen.

  • chris le 12.10.2021 18:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Perso, j’y suis allé et je n’ai pas trouvé ça très bon, par contre j’ai trouvé ça très cher. Personnellement je préfère faire 20 km de plus et aller en Belgique pour manger une bonne frite, et de bons burgers

  • michel23 le 12.10.2021 20:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je passe souvent devant en bus l’après-midi. C’est toujours fermé !

Les derniers commentaires

  • pralin le 19.10.2021 13:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Certes, bon où mauvais où cher , c’est leur argent et pas l’état que leur à fait cadeau.

  • duvent le 19.10.2021 09:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @justicier masqué ( pas bâillonné malheureusement) Je gagne très très bien ma vie et je suis pour les jeunes entrepreneurs qui réussissent. Cependant, quand on me demande 20 € pour un burger / frites dont la qualité est pour le moins discutable on est en droit de demander plus. Ici au GDL, dès qu’une initiative culinaire/alimentaire se présente avec le label « Lëtze » devant , c’est souvent de l’arnaque. Bon il y a des zozos partout prêts à payer du « lëtzewhatever « donc pourquoi se gêner ?

  • kam le 18.10.2021 23:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sandwichs au top rien à dire. Ouvrir autant 2 foodtruck et un restaurant à leur âge chapeau. Les rageux qu’ils les démontent je vous souhaite de vous épanouir autant. Vu la frustration que vous avez.

  • non mais le 17.10.2021 20:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tu fais une formation de 3 WE â la Chambre du Commerce et tu as l’autorisation d’exercer.

  • Moien le 16.10.2021 08:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Rien à voir avec le précédent propriétaire, c’était mieux avec Cédric. Là je trouve ça limite , cher , et pour des jeunes, il n’y a pas de contact chaleureux, pas d’ambiance, pas de service correct : pour une soirée « Oktober fest » payer un hamburger 19 euros et je n’ai même pas manger la moitié( pas mou, fromage pas très bon , pas de couvert pour le service, pas de serviettes ….. bref ok c’est dans notre village, ok c’est bien d’essayer les jeunes mais à vraiment améliorer.