Au Luxembourg

21 septembre 2021 13:58; Act: 23.09.2021 13:56 Print

La compagnie Luxair va prêter des salariés à l'État

LUXEMBOURG - Une mesure de prêt temporaire de main-d'œuvre a été prise, afin de pouvoir éviter le chômage de 69 salariés de la compagnie aérienne.

storybild

Les 69 salariés qui feront l'objet d'un prêt temporaire à l'État ont des âges et profils très différents.

Sur ce sujet
Une faute?

«Au même titre que le chômage partiel, le prêt temporaire de main-d'œuvre est un instrument destiné à éviter le chômage», explique le ministre de l'Emploi, Dan Kersch. A fortiori dans le secteur aérien, très fortement impacté par un an et demi de crise sanitaire, et une société comme Luxair qui «ne peut extrapoler pour la fin de cette année et le début de la suivante le bon taux de remplissage des avions observé cet été», dit Gilles Feith, le directeur général de la compagnie.

Ainsi, 69 salariés de Luxair privés de perspective à long terme vont, dès la fin de cette année, faire l'objet d'un prêt temporaire de cinq ans maximum auprès de l'État, «avant d'être embauchés définitivement», précise Dan Kersch. Ces personnes, de profils différents et d'âges très variés, seront «dispatchées entre les administrations qui ont la possibilité d'engager du personnel en surnombre du recrutement autorisé par la loi», explique le ministre de l'Emploi.

Les coûts de leurs traitements seront à charge du Fonds pour l’emploi. Le choix de Luxair est basé sur «son importance stratégique pour le pays» en tant que «vitrine essentielle de l'économie grand-ducale», note Dan Kersch. Une stratégie qui satisfait aussi bien le gouvernement que les syndicats et la direction de Luxair.

(Jean-François Colin/L'essentiel)