Projet au Luxembourg

07 octobre 2019 20:43; Act: 08.10.2019 09:21 Print

Paypal et l’Uni planchent sur la finance de demain

ESCH/BELVAL - À partir du 1er janvier, une équipe de recherche planchera sur l’avenir et la digitalisation de la finance. À l’initiative de Paypal, de l’Uni et du gouvernement.

storybild

Le spécialiste du paiement en ligne Paypal a scellé un peu plus son ancrage au Grand-Duché ce lundi. (photo: L'essentiel)

Sur ce sujet
Une faute?

Implanté depuis 2007 au Luxembourg où il a son siège européen, le spécialiste du paiement en ligne Paypal a scellé un peu plus son ancrage au Grand-Duché, ce lundi. Dan Schulman, président et CEO du géant américain, est venu confirmer à Belval le lancement, à partir du 1er janvier prochain, d’un programme de recherches centré sur la digitalisation des services financiers.

La chaire, soutenue par le Fonds national de la recherche et menée à l’Université du Luxembourg, sera dirigée par le professeur Gilbert Fridgen, entre autres enseignant à Bayreuth et conseiller pour les autorités allemandes.

Au moins pour 5 ans

«Nous soutenons l’ambition du gouvernement luxembourgeois de faire de ce pays un leader mondial pour la digitalisation et l’innovation des services financiers», glissait, ambitieux, Dan Schulman. Un partenariat, déjà financé pour les cinq prochaines années, qui ravit aussi le ministre des Finances, Pierre Gramegna: «Les technologies financières et l’intelligence artificielle sont cruciales pour le développement futur de la place financière luxembourgeoise».

Si la recherche peut sembler abstraite, elle suit «un objectif commun» de résultats, pour reprendre Claude Meisch, ministre de l’Éducation. «L’industrie financière doit changer son approche technologique et même son business model. Comprendre la transformation digitale et trouver de nouvelles solutions pour la Fintech, voilà l’objectif», glisse Gilbert Fridgen, qui va pouvoir constituer son équipe à Belval.

(Nicolas Chauty/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Le Belge le 07.10.2019 21:57 Report dénoncer ce commentaire

    Garder aussi l'argent liquide, ce qui devrait être un droit constitutionnel.

  • Lucien Mogenstern le 08.10.2019 08:38 Report dénoncer ce commentaire

    Ça va être de plus en plus difficile de maintenir de l'emploi au GdL.

  • TchouTchou le 08.10.2019 11:39 Report dénoncer ce commentaire

    Quand on sait que Paypal est au service du FBI : c'est un peu comme si on disait que FaceBook est sûr à 100%

Les derniers commentaires

  • bonsens le 08.10.2019 16:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    PayPal c’est la finance d’hier pas celle de demain

  • Tesla02 le 08.10.2019 14:35 Report dénoncer ce commentaire

    Tout va très bien, Madame la marquise ! On fait la banque online et le blé - on le confie au cloud. Tout baigne, tout va, tout roule. Comme dans une montre suisse ! Tant que le jus coule dans les câbles .....

  • TchouTchou le 08.10.2019 11:39 Report dénoncer ce commentaire

    Quand on sait que Paypal est au service du FBI : c'est un peu comme si on disait que FaceBook est sûr à 100%

  • Marcello le 08.10.2019 10:34 Report dénoncer ce commentaire

    Le succès des banques digitales vient du fait qu'elles ne respectent pas la masse titanesque de règlements qui écrase les banques traditionnelles. Sans cet avantage , conduisant à une concurrence déloyale, elles seraient dans la même situation que les autres.

    • Redbull 57 le 08.10.2019 12:00 Report dénoncer ce commentaire

      Pourriez-vous donner un exemple concret d'une régle qui écrase les banques traditionnelles et dont sont exemptées les banques digitales ? Car hormis l'absence de guichets "physiques"...

  • Lucien Mogenstern le 08.10.2019 08:38 Report dénoncer ce commentaire

    Ça va être de plus en plus difficile de maintenir de l'emploi au GdL.