Entreprise au Luxembourg

23 février 2021 09:00; Act: 22.02.2021 19:57 Print

Pris de court, Rotarex a investi et respire mieux

LINTGEN - Fournisseur d'équipements médicaux, Rotarex a investi dans de nouvelles machines pour faire face à un bond soudain de la demande.

storybild

Les équipements servant à administrer des gaz médicaux sont très recherchés afin de soigner les patients atteints de détresse respiratoire à cause du Covid.

Sur ce sujet
Une faute?

Avec l'arrivée soudaine de la crise sanitaire, Rotarex a été quelque peu pris de court. Ses dispositifs médicaux ont été d'un coup très demandés, au point que le groupe basé à Lintgen, au nord de Luxembourg-Ville, ne pouvait pas absorber toutes les commandes. L'industriel a réagi en investissant dans de nouvelles lignes de production de ses robinets et détendeurs qui servent à administrer de l'oxygène et autres gaz médicaux aux patients en détresse respiratoire.

L'entreprise est ainsi en mesure de doubler sa capacité de production, mais a aussi pu internaliser la fabrication de composants auparavant fournis par des sous-traitants. «Nous avons de meilleurs délais et une meilleure traçabilité, pour des gains en compétitivité sur nos marchés», a résumé Isabelle Schmitz, présidente de Rotarex Solutions, division du groupe familial qui compte 1 600 employés, dont 780 au Luxembourg. En parallèle, des projets en recherche et développement sont menés, pour améliorer l'efficacité de ces produits médicaux.

L'investissement, de 6 millions d'euros au total, répond aux critères de subventions Covid du ministère de l'Économie, jusqu'à 80 % du montant. L'activité médicale a généré l'an dernier 20,5 millions d'euros de ventes sur un chiffre d'affaires global de 205 millions. Plus largement, l'activité du groupe spécialisé dans les produits, systèmes et solutions de contrôle du gaz va de l'agroalimentaire à la prévention des incendies en passant par l'automobile ou le spatial. Centenaire en 2022, Rotarex va lancer cette année la construction d'un nouveau siège à Bissen, sur 30 000 m². Une centaine de millions d'euros seront engagés.

(Mathieu Vacon/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • La tulipe noire le 23.02.2021 10:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je suis toujours content d’apprendre qu’au Luxembourg on fabrique encore des produits

  • Kli le 23.02.2021 09:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Felicitations!

  • Le géographe le 23.02.2021 17:53 Report dénoncer ce commentaire

    Lintgen n'est pas au nord du pays ...

Les derniers commentaires

  • Le géographe le 23.02.2021 17:53 Report dénoncer ce commentaire

    Lintgen n'est pas au nord du pays ...

  • red taz on le 23.02.2021 16:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    oui j'y est été 10an,

  • tutifri le 23.02.2021 11:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Voilà pour ceux qui disent qu'au Luxembourg "on ne produit rien" !

  • gazeleau le 23.02.2021 11:04 Report dénoncer ce commentaire

    interlaiser, gains en traçabilité, qualité et rentabilité, ... ça semble tout bénéf pour eux. Bravo d'avoir saisi l'opportunité. Bravo à eux.

  • La tulipe noire le 23.02.2021 10:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je suis toujours content d’apprendre qu’au Luxembourg on fabrique encore des produits