Au Luxembourg

16 mars 2021 12:58; Act: 16.03.2021 15:28 Print

Sur l'innovation, l'industrie écrase les banques

LUXEMBOURG - Le secteur industriel concentre la majorité des dépenses en R&D, alors que la part du secteur financier est très faible, note le Statec.

storybild

Franz Fayot, ministre de l’Économie, et Serge Allegrezza, directeur du Statec. (photo: L'essentiel)

Sur ce sujet
Une faute?

Un écart abyssal. Plus de 60% (soit 244 millions d’euros) des dépenses de recherche et développement (R&D) des entreprises au Luxembourg étaient déclarées dans le secteur industriel (10% du PIB environ), contre seulement 3% (soit 11 millions d’euros) pour le secteur financier (40% du PIB environ), en 2017. C’est en tout cas ce qu’indique le Statec, dans sa dernière étude sur la performance de R&D et d’innovation des entreprises, présentée ce mardi, à Luxembourg.

Comment l’expliquer? «L’étude n’était peut-être pas vraiment adaptée pour le secteur financier, avec des chiffres qui ne correspondent pas à la réalité, estime Mario Grotz, directeur général pour l’industrie et l’innovation au sein du ministère de l’Économie. Ou alors il faudrait inciter les banques à investir davantage».

Investir en temps de Covid

Quoi qu’il en soit, Franz Fayot, le ministre de l’Économie, se félicite de voir que le Luxembourg est «assez bien positionné» en Europe, en ce qui concerne l’investissement dans l’industrie. «Nous sommes dans le top 10 (NDLR: le Luxembourg était 7e en 2017)», souligne-t-il. De leur côté, les entreprises dans le commerce et les services non financiers ont consacré en 2017 146 millions d’euros pour la R&D, soit 36% du total.

Mais en pleine pandémie, les entreprises continuent-elles à investir? «Oui, elles le font dans la digitalisation, ou dans les processus environnementaux, note Franz Fayot. Ce constat est valable à la fois pour les PME - qui représentent deux tiers des bénéficiaires des aides à l’innovation - et les grandes entreprises, comme Goodyear, ArcelorMittal ou Paul Wurth. Je sens une vraie volonté».

(Olivier Loyens/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • veritis le 16.03.2021 14:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    le statec..

  • manga le 16.03.2021 13:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    les banques pensent uniquement aux dividendes de nos jours et rien d'autres

  • Aris le 16.03.2021 13:25 Report dénoncer ce commentaire

    Le monde de la technologie c'est l'innovation du jour au lendemain. Il n'y a pas d'innovation sans désobéissance. L'innovation est la destinée de l'être universel.

Les derniers commentaires

  • Angelo51 le 22.03.2021 19:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas de surprise, le secteur financier est parasitique et vit sur le travail et l'innovation du reste de la société. Il suffit de voir le nombre de frontaliers qui y travaillent alors qu'ils seraient unemployables dans leur pays. Sièges éjectables en perspective pour la majorité. Retour à la maison et à la case Pôle Emploi..lol))

  • La sauce commence à monter... le 16.03.2021 21:48 Report dénoncer ce commentaire

    C'est pas vraiment une surprise, dans les banques il n'y a plus rien à inventer.

  • Bonne nouvelle pour l'industrie le 16.03.2021 15:27 Report dénoncer ce commentaire

    C'est une excellente nouvelle que l'industrie investisse autant car seule l'industrie créée de la richesse, tandis que les services la font circuler. Pour les investissements dans le secteur financier, je ne suis pas d'accord avec ce qui est dit car, par exemple, il y a beaucoup d'investissements réalisés dans les solutions IT, mais aussi dans la recherche (analytics ...) pour de nouveaux services, et si on considère les investissements contraints par les réglementations UE, qui ne cessent de fleurir, alors tout cela représente des montants énormes. Merci aux équipes du Ministère de l'Economie

  • veritis le 16.03.2021 14:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    le statec..

  • Anne Lise le 16.03.2021 13:52 Report dénoncer ce commentaire

    Vu que pour le secteur bancaire, leur seule ambition est de diminuer les coûts (peu importe la qualité), leur r&d est uniquement basée sur comment transférer les activités dans les pays de l’Est ou en Inde. Triste. Les américains sont les champions.

    • Marion le 16.03.2021 14:06 Report dénoncer ce commentaire

      bon résumé

    • La sauce commence à monter... le 16.03.2021 21:49 Report dénoncer ce commentaire

      Oui bien résumé.