Entreprise au Luxembourg

20 septembre 2019 12:00; Act: 20.09.2019 10:13 Print

System Solutions veut grandir à son rythme

CAPELLEN - L’entreprise du secteur de l’informatique a annoncé de bons résultats et veut poursuivre son développement à sa manière.

storybild

Le CEO Robert Roux reste actionnaire à 100% de son entreprise. (photo: Editpress/Julien Garroy)

Sur ce sujet
Une faute?

Les affaires semblent bien tourner pour System Solutions. Le discret gestionnaire d’infrastructures informatiques vient d’annoncer un chiffre d’affaires record de 26,1 millions d’euros, pour la période 2018/2019, et procède actuellement à des recrutements sur ses sites luxembourgeois et français. Mais pas question de s’emballer pour son fondateur et CEO Robert Roux. «On continue à croître mais nous contrôlons notre croissance, qui reste linéaire», affirme calmement le dirigeant, depuis les locaux modernes de Capellen.

Celui qui a fondé l’entreprise en 1996 au Grand-Duché entend pour l’instant rester fidèle à la croissance interne: «Ce n’est pas dans notre culture de racheter des entreprises, pour l’instant l’occasion ne s’est jamais présentée». Il se réjouit de la notoriété grandissante de System Solutions, même si le nom n’est pas encore familier du grand public. «Des grands groupes commencent à nous consulter au moment d’appel d’offres, ce qui n’était pas le cas il y a cinq ans!».

Protection de données

L’entreprise de 85 salariés (dont une soixantaine au Luxembourg) a vu ses activités Cloud et Managed Services progresser particulièrement l’an passé (+19 et 25%). Si le data center constitue aujourd’hui «le métier de base de l’entreprise», selon Robert Roux, la vente de produits physique perdure et représente actuellement un peu moins de la moitié du chiffre d’affaires. «Mais c’est certain que l’on vend moins de serveurs qu’il y a cinq ans et que l’on vend davantage que dans cinq ans!».

System Solutions dispose de trois datacenters au Luxembourg (Bissen, Bettembourg, Capellen) et assure n’avoir jamais rencontré de problème de sécurité des données. «Est-ce que des hackers s’intéressent à une entreprise comme la nôtre?», interroge Robert Roux, qui reconnaît toutefois être «bien obligé de tout bien protéger». Le spécialiste de l’informatique a vu son métier profondément changer. «Le monde digital reste en perpétuelle évolution et devient de plus en plus compliqué, d’où la nécessité de recourir à des spécialistes».

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.