Au Luxembourg

21 novembre 2019 14:40; Act: 21.11.2019 15:50 Print

«La possibilité que Google ne vienne pas existe»

BISSEN - Les responsables de Google se sont prêtés à une séance de questions-réponses sur le projet de data centers à Bissen.

storybild

Les responsables de Google Europe présenteront leur projet à la population ce jeudi soir.

Sur ce sujet
Une faute?

«La possibilité existe que Google ne construise pas de data center à Bissen. Le site luxembourgeois reste en concurrence avec ceux d'autres pays», ont rappelé Fabien Vieau, regional director data center energy & location strategy EMEA et Frederic Descamps data center facilites manager ce jeudi. Les deux responsables de Google se prêtaient à une séance de questions-réponses sur un projet qui fait des vagues depuis deux ans au Luxembourg.

Néanmoins, si le projet se concrétise, le premier des deux data centers serait opérationnel au plus tôt «début 2023». Les data centers sont extrêmement gourmands en eau et électricité. Cette consommation est le point à régler pour obtenir les dernières autorisations. À titre d'exemple, Google envisage d'utiliser l'eau de l'Alzette pour refroidir ses serveurs, ce qui nécessiterait la construction d'infrastructures pour traverser la route. Mais «il y a quelques jours nous avons appris la possibilité de nous connecter à une station d'épuration, souligne Fabien Vieau. La forme finale du projet est encore mouvante».

Creos devra produire plus d'électricité

Pour l'électricité, également, qui pourrait représenter 12% de la consommation nationale, «Creos a un plan d'augmentation de ses capacités. Il est totalement indépendant du fait que nous venions ou pas. Mais il couvrirait les besoins des deux data center».

Les responsables ont insisté sur la capacité d'innovation de Google. «Nos data center sont sept fois plus efficaces énergétiquement qu'il y a 5 ans. En moyenne, les data centers consomment 50% de plus qu'un data center Google. Et nous compensons 100% de notre énergie depuis deux ans. Le projet que nous construirons à terme pourrait être très différent de ce qu'on présenterait aujourd'hui».

En termes de retour pour le Luxembourg, les responsables rappellent que c'est le pays qui est venu vers eux et non l'inverse, «dans le cadre de la stratégie Digital Luxembourg». Le projet générerait entre 100 et 350 emplois directs, notamment pour la sécurité et la maintenance. Quand aux retours financiers, les responsables se bornent à souligner qu'un projet similaire a contribué à hauteur de 800 millions d'euros au produit intérieur brut des Pays-Bas depuis sa création en 2016.

(Séverine Goffin/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Unicorn le 21.11.2019 16:50 Report dénoncer ce commentaire

    Au delà de l'implantation du data center, et de ses divers problèmes économiques et environnementales, ce qui est plus préoccupant est l'insistance des gouvernements et des grandes corporations d'imposer les data center, dans quelques années, il n'y aura plus de disque durs pour particuliers, de connexions clés usb, tout se trouvera centralisé, contrôlé, maîtrisé, même les systèmes d'exploitation seront imposés. Avec la suppression de l'argent liquide, l'autonomie individuelle telle que nous la connaissons va disparaître.

  • Nico57 le 21.11.2019 17:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Merci Cattenom du nucléaire il va en falloir pour fournir 10% d’électricité supplémentaire et les poissons de lalzette ils en pensent quoi des +1 ou 2 degrés que va généré le refroidissement ?

  • Enjoy instead saving the moment le 21.11.2019 15:33 Report dénoncer ce commentaire

    Stop les Data Center ! Éduquons plutôt la population à réapprendre à vivre dans la vie réelle plutôt qu'au travers de leur smartphone. Apprendre que sauvegarder des données poubelles, pour le fun ou inutiles, photos ou vidéos d'un chien qui mange une glace n'est pas sans conséquences sur l'environnement. Trier les données avant les backup clouds en entreprises serait une bonne chose également! C'est pareil dans nos armoires... un jour il faudra bien ranger le bazar plutôt que de le planquer dans de nouveaux tiroirs...

Les derniers commentaires

  • Zorro le justicier le 22.11.2019 13:36 Report dénoncer ce commentaire

    "La possibilité que notre environnement naturel soit préservé existe"

  • Poiskaille le 22.11.2019 11:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    De toute façon les poissons du Luxembourg sont déjà tous morts alors...on peut utiliser l'alzette, elle est toujours bien fraîche pour rafraîchir Google !

  • Veritoc le 22.11.2019 11:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Allez google, allez quoi viens chez nous, promis tu paieras quedale en impôts, t'inquiète pas allez viens !

  • Cortine le 22.11.2019 07:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est surprenant, les commentaires ne sont pas en phase avec les résultats du sondage ))

  • Grave, très grave le 21.11.2019 23:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je ne suis pas sûr que certains luxembourgeois se rendent compte des répercussions économiques d'un retrait de Google. L'installation des data centers de Google au Luxembourg a été largement anticipée d'un point de vue économique, car alors le tableau commence sérieusement à se noircir car si l'on couple leur retrait avec les sévères revers financiers d'Arcelor Mittal et d'autres gros employeurs grand-ducaux, il va falloir commencer à se poser de graves questions. Tout va très bien Madame la Marquise.