Prévisions au Luxembourg

03 décembre 2019 11:55; Act: 03.12.2019 14:55 Print

Un ralentissement économique est attendu

LUXEMBOURG – Les prévisions économiques annoncées mardi par le Statec sont marquées par les incertitudes au niveau international. La croissance devrait ralentir.

storybild

Les dernières perspectives économiques du Statec ont été présentées ce mercredi. (photo: L'essentiel)

Sur ce sujet
Une faute?

L’optimisme n’est plus de mise au Statec au moment de faire des prévisions économiques. La croissance devrait se tasser ces prochaines années, d’après les dernières prévisions, annoncées mardi. Après 3,1% en 2018, l’institut de statistiques table sur 2,8% cette année puis 2,4% en 2020, sachant que ces chiffres feront l’objet de réévaluations régulières ces prochains mois.

L’économie luxembourgeoise souffre principalement du contexte international. «Il y a beaucoup d’incertitudes, avec la guerre commerciale sino-américaine, mais aussi entre l’UE et les États-Unis», relève Serge Allegrezza, directeur du Statec. Il cite la course aux tarifs douaniers qu’érigent les grandes puissances, en réponse aux précédents. Le ralentissement en Allemagne, premier partenaire du Luxembourg, le Brexit mais aussi l’élection présidentielle américaine, fin 2020, constituent autant de facteurs d’incertitudes.

«Surchauffe» dans la construction

Le Luxembourg s’en sort cependant mieux que ses partenaires européens. «Le pays profite de quelques points forts, comme les services financiers et le commerce de détail, qui se portent bien», selon Bastien Larue, du service des prévisions du Statec. Pour ce dernier point, il explique que les nombreux nouveaux centres commerciaux ont créé de l’emploi. Le Brexit aide aussi pour l’instant l’économie luxembourgeoise, dans la mesure où il a incité des entreprises à s’installer ou à se développer au Grand-Duché.

L’emploi ne devrait cependant plus diminuer. Un maintien du taux de chômage autour de 5,3% de la population active est attendu. Secteur important de l’économie du pays, la construction connaît «une surchauffe», selon Bastien Larue. De plus en plus d’entreprises déclarent en effet des difficultés à recruter, malgré un carnet de commandes rempli. Quant à l’inflation, elle devrait subir un contrecoup, après une flambée relative fin 2018 et début 2019. «Certains prix continuent cependant à augmenter rapidement, comme le logement évidemment», reprend Serge Allegrezza.

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Greta du Thon le 03.12.2019 16:32 Report dénoncer ce commentaire

    il y aura l'index négatif, -2,5%, les prix de l'immobilier vont baisser, enfin pour sauver la planète il faudrait une récession économique de 7,5% par an pendant quelques décennies, travailler moins, consommer et voyager moins.. et le taux de CO2 baissera

  • Realux le 03.12.2019 12:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Nous n'avons pas besoin du statec, leurs prévisions sont douteuses, souvent excellentes à l'approche d'un événement commercial majeur(black friday, Noel, St Sylvestre, Halloween made in lux etc...et...une fois fini, c'est le retour à l'austérité nationale ! dites nous simplement que la crise économique à déjà fait des dégâts et qu'elle progresse à grands pas ! vous n'en serez que plus crédible !

  • Dac6report le 03.12.2019 12:48 Report dénoncer ce commentaire

    Beaucoup trop de directives Européennes qui ne permettent plus au Luxembourg d'attirer des nouveaux clients pour le monde financier au contraire il y en a beaucoup qui sont partis à cause du RBO et maintenant on attacque avec Dac6... on vie dans une bulle financière et immobiliere... à mon avis ça ne va pas éclater mais il sera de plus en plus difficile de vivre au Luxembourg si les salaires ne suivent pas le rythme...

Les derniers commentaires

  • lea le 05.12.2019 11:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il y a assez de travail au Luxembourg mais il convienne pas a un certain nombre de personnes .-

  • lux le 04.12.2019 00:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Beaucoup de blablas de la part fu Statec ! Comme toujours ! Ralentissement de croissance veut aussi dire .... stabilité ! Personnellement, j‘en ai raz le bol de cette croissance qui apporte beaucoup de points néfastes à notre qualité de vie ainsi qu‘à notre pays ! Béton et béton et encore bétons et tous ces envahisseurs qui ne respectent pas le pays ! Y en a raz le bol ! Je souhaite offrir à mes petits enfants une vie saine et Verte et avant tout, la fierté d‘être L et d‘y vivre sainement !

  • Furtif le 03.12.2019 20:12 Report dénoncer ce commentaire

    La mobilité compliquée dans le pays est cauchemardesque. Les salaires baissants, l’immobilier qui flambent ne présagent pas que du bon. Les sociétés ont du mal à trouver des candidats. Le pays a perdu beaucoup de son attractivité en l’espace de 5 ans. Perso, , il me reste 10 ans pour faire valoir mes droits à la retraite.. je ne rêve que de partir. Je ne me reconnais plus le pays des belles années 90 et 2000. Désormais, autant partir dans une grande ville avec de meilleurs transports, une attractivité culturelle.

    • @Furtif le 04.12.2019 11:09 Report dénoncer ce commentaire

      pareil pour moi! Dès j'aurai ma pension je vais quitter ce pays qui était il y a quelque années un pays encore vivable, triste mais vrai...

  • Sowat le 03.12.2019 17:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Mr coïncidence : ah oui c'est vraiment surprenant :-)))

  • Greta du Thon le 03.12.2019 16:32 Report dénoncer ce commentaire

    il y aura l'index négatif, -2,5%, les prix de l'immobilier vont baisser, enfin pour sauver la planète il faudrait une récession économique de 7,5% par an pendant quelques décennies, travailler moins, consommer et voyager moins.. et le taux de CO2 baissera