Économie au Luxembourg

13 février 2020 15:40; Act: 13.02.2020 16:00 Print

Une croissance modérée attendue jusqu'en 2021

LUXEMBOURG – Les prévisions de croissance de la Commission européenne tablent sur des niveaux moins élevés en 2019, 2020 et 2021, par rapport aux années précédentes.

storybild

Les prévisions évoquent une augmentation du pouvoir d'achat pour les ménages. (photo: Editpress/Archives / Didier Sylvestre)

Sur ce sujet
Une faute?

L’économie du Luxembourg se porte toujours bien, mais elle observera un léger ralentissement jusqu’en 2021, d’après les prévisions de croissance de la Commission européenne, publiées jeudi. En attendant les prochaines révisions, l’instance de l’UE a mesuré un taux de 2,7% pour 2019 et anticipe 2,7% puis 2,6% pour les deux années suivantes. Si à chaque fois, le Luxembourg se trouve largement au-dessus de la moyenne européenne, ces chiffres constituent un ralentissement par rapport à 2018 (3,1%) et surtout 2016 (4,6%).

Pour sa croissance, le Grand-Duché s’appuie un peu plus qu’auparavant sur le commerce, quitte à être davantage dépendant des risques extérieurs. Il bénéficie surtout de son «solide marché du travail», même s’il devrait être un peu moins dynamique en 2020 et 2021, «particulièrement au sein de la population des résidents». La hausse de la consommation des ménages «reste le principal vecteur» de l’économie du pays», note la Commission. Or, leur pouvoir d’achat devrait profiter «des mesures fiscales attendues et de l’indexation des salaires et des pensions», la dernière étant tombée le 1er janvier.

Cette mesure possède tout de même un effet pervers, en accentuant «la pression sur les prix intérieurs», selon les experts de la Commission européenne, qui notent tout de même que la montée des prix sera en partie compensée par la gratuité des transports. Surtout, l’inflation n’aura a priori rien de galopant, puisqu’elle devrait passer de 1,6% en 2019 à 1,7% puis 1,9%.

(jg/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Croissant le 13.02.2020 16:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La croissance sera nulle vous voulez dire ? mais c'est vrai que "modérée" fait moins penser à la crise ambiante !

  • Kli le 14.02.2020 09:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Phi: c’est tout simplement faux. D’ou sortez vous ce chiffre ?

  • lacoco le 13.02.2020 17:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    croyez moi, tout cela ne va pas dans le bon sens. tous ces nouveaux supermarchés pour inciter à consommer dans l'abondance. ce qui n'est pas du tout écologique non plus! qu'en disent les verts?

Les derniers commentaires

  • Kli le 14.02.2020 09:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Phi: c’est tout simplement faux. D’ou sortez vous ce chiffre ?

  • Balancier le 14.02.2020 02:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Eh oui, les arbres ne poussent pas jusqu'au ciel me disait déjà mon grand'père mineur à la Leekaul à Haut-Martelange. Il est temps de tirer le frein à main avant d'être pris, à nouveau, dans la tourmente des faillites bancaires de 2008. La qualité de la vie ne se mesure plus en terme de PIB. La 2ème paye d'un ménage est mangée par le logement. C'est pas normal de payer 900.000€ pour une maison jumelée sur 4 ares de terrain, alors que l'on trouve, de l'autre côté des frontières, des jolies maisons, avec 10-15 ares pour 350-400.000€. 17.000 nouveaux résidents en plus en 2019 qui font augmenter les prix immobiliers de 7-8% en 1 an.

  • Dette qui finance la supposée croissance le 13.02.2020 23:02 Report dénoncer ce commentaire

    Pour info, dans la croissance il y a aussi les dépenses de l'Etat (hors budget courant) et rien que le TRAM c'est un bon 1% de croissance par la dette (amplifié par le coefficient multiplicateur). Donc, ce gouvernement fait comme en France, ils dépensent en empruntant et cela dope la croissance, et ensuite nous font croire que tout va bien.

  • Clopinette le 13.02.2020 18:44 Report dénoncer ce commentaire

    C'est plutôt une bonne nouvelle... pourquoi consommer toujours plus... commençons par interdire l'obsolescence programmée des appareils électrique et résistons aux appels des nouveaux appareils de télécommunications, voyageons moins en avion, et profitons des transports gratuits. Il faut mieux réglementer l'implantation de tous ces centres commerciaux et laissons les espaces à des logements.

  • Insider le 13.02.2020 18:35 Report dénoncer ce commentaire

    c'est ca oui.... la plus grande crise financière arrive à grands pas et elle va prendre bcp de personnes par surprise!