Débat fiscal

08 avril 2021 18:14; Act: 09.04.2021 09:38 Print

Une taxation minimale n'effraie pas le Luxembourg

LUXEMBOURG – Pierre Gramegna, ministre des Finances, estime qu’une réglementation au niveau international de l’imposition des entreprises serait bienvenue.

storybild

Pierre Gramegna défend une idée soutenue par plusieurs pays, dont les États-Unis. (photo: Editpress/Julien Garroy)

Sur ce sujet
Une faute?

Dans le débat depuis quelques semaines à la faveur de la crise économique, la taxation minimale des entreprises, via un taux d’imposition plancher au niveau mondial, recueille les faveurs du Luxembourg. «Cette idée, dans le débat depuis plusieurs années, pourrait éviter le dumping fiscal», a expliqué Pierre Gramegna (DP), ministre des Finances, sur RTL et sur Bloomberg. Il a même vanté une solution «dans l’intérêt de l’Union européenne et des États-Unis», qui apporterait «un peu de calme» dans ces discussions.

Les promoteurs de la réforme, mise sur la table par le Trésor américain, soutenue par le FMI et saluée par des pays comme la France et l'Allemagne, espèrent qu’elle sera validée lors d’une réunion des ministres des Finances et banquiers centraux des pays du G20, les 9 et 10 juillet prochains. Sur la forme, Pierre Gramegna se réjouit que le président américain Joe Biden ait adopté une approche «multilatérale», une critique à peine voilée aux méthodes de son prédécesseur Donald Trump.

Une taxation «dans la moyenne»

Souvent critiqué à l’international pour sa politique fiscale, le Luxembourg ne perdrait pas son attractivité avec l’introduction d’une taxation minimale, à en croire André Bauler (DP), président de la commission Finances à la Chambre. Il rappelle que le pays «possède d’autres atouts, comme la connaissance, la compétitivité, le savoir-faire. Il a montré sa capacité à innover». André Bauler insiste sur le fait que «la taxation actuelle des sociétés par le Luxembourg, autour de 26%, se trouve dans la moyenne des pays de l’OCDE». Le député estime qu’il est encore «prématuré d’estimer un taux minimum à appliquer, puisque les experts doivent être consultés ces prochains mois».

Pour l’opposition, Laurent Mosar (CSV) se dit également favorable à une imposition minimale. «Mais je m’interroge sur la position de l’UE sur cette question, qui devrait ouvrir de longues tractations», indique celui qui a posé une question parlementaire en ce sens. «Au G20, l’UE est représentée et devra présenter une certaine position, alors que les politiques fiscales sont très différentes selon les pays». Le député «doute qu’un consensus soit possible». Selon lui, un taux d’imposition minimal idéal «pour les activités commerciales, hors prises de participations et transactions boursières, serait de 10 à 15%».

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • ClearView le 08.04.2021 19:02 Report dénoncer ce commentaire

    26% est peut-être le taux moyen au GDL, mais 26% appliqué à quoi exactement? Vu tous les moyens (légaux et illégaux) dont les multinationales disposent pour réduire leur revenu imposable...26% de 0€ fait toujours 0€.

  • Motmot le 08.04.2021 19:30 Report dénoncer ce commentaire

    Moyenne 26%... pour ceux qui paient , donc petites à moyennes entreprises. J'ai été patron d'une petite boîte au GDL, ...c'était 33 à 35% en moyenne... Par contre grands groupes, nouveaux arrivants à plus de x millions, etc... bénéficient comme pratiquement partout ailleurs d'un régime bien plus laxiste (viens chez nous et pas d'impôts pendant 5 ans au moins, puis on rediscute quand tu veux partir et saborder l'emploi créé)... Ca c'est inenvisageable pour une petite boîte qui survit à peine ou ouvre. Toujours la même rengaine, l'argent des riches ne va qu'aux riches et meurt le petit peuple

  • Electeur niais le 08.04.2021 20:28 Report dénoncer ce commentaire

    Allez braves petits moutons, buvez ces paroles et dormez bien.

Les derniers commentaires

  • impots égaux ????? le 09.04.2021 18:48 Report dénoncer ce commentaire

    pourvu que nos impots n augmentent pas car les citoyens de base sont pressés comme des citrons

  • Waffenfabrik Bern le 09.04.2021 12:13 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne sais pas le voir en photo! Ce type m'exaspère.

  • luxo le 09.04.2021 10:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si le luxembourg taxe les grandes entreprises comme le font nos voisins, nous seront tous gagnants ! Comment peut être si égoïste et aveugle pour ne pas comprendre que le faible taux d’imposition des entreprises au GDL provoque des milliards de pertes fiscales dans les autres pays. Le Covid est mondiale, le réchauffement climatique aussi , les pratiques secrètes du luxembourg ne profitent qu’aux multinationales et pas aux citoyens. Si mon salaire baisse ma maison ne sera pas plus petite et mes pompiers ne donneront pas mois de pommes ! Je devrais peut être me séparer d’une ou deux voitures pour choisir une plus petite mais je ne serai pas plus pauvre, si je passe toutes mes vacances au pays !

    • @luxo le 09.04.2021 13:15 Report dénoncer ce commentaire

      Des pompiers vous donnent pas mois de pommes!!! Vous avez oublier de prendre vos medicaments!

  • luxo le 09.04.2021 10:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si une taxation minimale n’effraie pas notre ministre des finances, c’est qu’il sait que le GDL a des solutions pour ne pas l’appliquer aux entreprises domiciliées chez nous ! En façade le luxembourg respecte les règles internationales, mais les murs de nos banques et de l’administration fiscale restent opaques à l’intérieur de nos frontières. Je ne comprends pas que mes collègues n’ont pas honte de gagner 4 fois plus qu’un fonctionnaire français et que les frontaliers se réjouissent de doubler leurs salaires grâce à un état .

    • @luxo le 09.04.2021 12:40 Report dénoncer ce commentaire

      Vous avez des collegues??? Etonnant!

  • verité le 09.04.2021 09:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Taux imposition réelle des multinationales au Luxembourg inférieur à 5 % Honte

    • dark angel le 09.04.2021 09:59 Report dénoncer ce commentaire

      les preuves svp! sinon ne dites rien un pourcentage inventé par vous!

    • Vindulux le 09.04.2021 12:13 Report dénoncer ce commentaire

      La vérité, c'est moins de 1 %.

    • VERITE BIS le 09.04.2021 18:50 Report dénoncer ce commentaire

      TAUX D IMPOTS du citoyen lamba 13 A 14 %