Nouvelle polémique

28 octobre 2017 14:35; Act: 28.10.2017 16:09 Print

VW a «logé» 5,8 milliards d'euros au Luxembourg

LUXEMBOURG - Le constructeur automobile, au cœur du scandale du «Dieselgate» a profité du système fiscal avantageux du Grand-Duché, selon «Mediapart».

storybild

Hans Dieter Pötsch, aujourd'hui président du conseil de surveillance du groupe Volkswagen, risque d'être éclaboussé par un nouveau scandale. (photo: Twitter)

  • par e-mail
Sur ce sujet

Le site d'information «Mediapart» a lancé un nouveau pavé dans la mare concernant le groupe Volkswagen. Dans une enquête intitulée «Les milliards net d'impôt de Volkswagen au Luxembourg», «Mediapart» révèle que le constructeur automobile a «logé» 5,8 milliards d'euros en trois ans au Luxembourg.

Grâce au système fiscal avantageux du Grand-Duché, Volkswagen aurait ainsi seulement déboursé 1,7 million d'impôt et généré un manque à gagner énorme aussi bien en France qu'outre-Rhin. Selon cette enquête menée par «Mediapart», Der Spiegel et le réseau d'investigation EIC, le constructeur allemand a créé une holding financière au Luxembourg en 2012, laquelle a encaissé 5,8 milliards d'euros au cours des trois dernières années.

La société luxembourgeoise VFL dans le collimateur

Cette holding financière a même enregistré 3 milliards de dollars pour la seule année 2016, sans verser un seul centime d'impôt, toujours selon «Mediapart». Ancien directeur financier du groupe, aujourd'hui président du conseil de surveillance, Hans Dieter Pötsch aurait donné son aval à ce montage financier. Le groupe allemand affirme d'ailleurs assumer ces pratiques: «La mise en place de sociétés de holding et de financement dans un environnement réglementaire attractif obéit à des motivations principalement financières et stratégiques».

L'origine de l'affaire remonte à 2012, lorsque Volkswagen a créé deux sociétés luxembourgeoises pour y rassembler ses activités financières. La première, Volkswagen Finance Luxemburg (VFL), a accueilli à partir de 2014 la majorité des actifs non allemands de Volkswagen, soit 26 sociétés, dont une quinzaine de filiales nationales (France, Japon, Australie, Pologne, Japon, Irlande, etc.).

La société luxembourgeoise VFL possède aujourd'hui 14,8 milliards d’euros d’actifs, alors même qu'elle ne compte que cinq salariés. Les dividendes versés par les filiales nationales chargées de la commercialisation des voitures sont transférés chez VFL au Luxembourg, où ils ne sont pas imposés, ajoute «Mediapart». Ces mêmes dividendes auraient été taxés à un peu plus de 1% s’il avaient été transférés à la maison mère allemande du groupe, à Wolfsburg.

(pp/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Dalloz le 29.10.2017 01:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cet article est juste caricatural et sans être fiscaliste soit dénote l’ignorance ou la malhonnêteté de son auteur soit sa volonté manifeste d’écrire un sujet dont le but est de ternir l’image du Luxembourg. S’agissant de dividendes les résultats des sociétés dans les différentes juridictions ont déjà fait l’objet d’une imposition plus ou moins sévère. Ce n’est que juste règle de ne pas imposer une nouvelle fois ces flux ! Il ne faut pas l’oublier!

  • stef le 28.10.2017 17:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut que le pays cesse d’accepter ce type de montage. Cela ne rapporte rien à l’économie. Seulement une image pourrie du Luxembourg

  • hpk le 28.10.2017 17:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    WV a plus que raison, le Luxembourg est un pays très stable .... loin des autres

Les derniers commentaires

  • luxembourgeois le 29.10.2017 08:16 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut reconnaître que les dirigeants d'une telle entreprise reçoivent le mandat de défendre les intérêts de leurs actionnaires. Ne pas chercher l'optimisation fiscale (légale) serait une faute de leur part. La morale dans tout ça ne peut être invoquée que si elle a un intérêt commercial, il faut arrêter de rêver! La vertu dans le monde capitaliste est une illusion.

    • Luxo le 29.10.2017 21:21 Report dénoncer ce commentaire

      @luxembourgeois. Si notre pays avait taxé VW à 29 % comme pour les autres entreprises le problème de se poserait pas.

    • Gabin le 30.10.2017 09:06 Report dénoncer ce commentaire

      Si notre pays n'était pas fiscalement attractif, nous n'y serions plus.

  • Alric le 29.10.2017 08:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas moral mais légal. Circulez!

  • citoyen le 29.10.2017 04:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tout est légal primo. secondo les chiffres sont erronés concernant l'impôt .maintenant mediapart ferait bien de faire un petit tour à Monaco Andorre etc.. quant aux donneurs de leçons ils n'ont qu'à aller vivre déclares et travailler en France ou Cuba. Je suis certain qu'ils n'ont pas un rond et le peu est bien caché et défiscaliser par bien des moyens tout à fait légaux comme Volkswagen et autres font.

    • Michel le 30.10.2017 09:13 Report dénoncer ce commentaire

      Ce n'est pas parce qu'on arrive à faire passer ça pour légal que ça durera éternellement. Ce qui est préoccupant c'est l'absence d'alternatives. Comment ferons nous le jour où la pression de nos voisins sera trop forte?

  • Dalloz le 29.10.2017 01:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cet article est juste caricatural et sans être fiscaliste soit dénote l’ignorance ou la malhonnêteté de son auteur soit sa volonté manifeste d’écrire un sujet dont le but est de ternir l’image du Luxembourg. S’agissant de dividendes les résultats des sociétés dans les différentes juridictions ont déjà fait l’objet d’une imposition plus ou moins sévère. Ce n’est que juste règle de ne pas imposer une nouvelle fois ces flux ! Il ne faut pas l’oublier!

  • no name le 28.10.2017 21:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    qui fait évoluer le monde ?????