Objectifs 2018

13 janvier 2017 10:02; Act: 13.01.2017 13:07 Print

Accusé de fraude, Fiat reste malgré tout confiant

Le patron de Fiat Chrysler, Sergio Marchionne, a confirmé vendredi les objectifs 2018 du groupe, se défendant de toute fraude sur les moteurs diesel.

storybild

Le groupe a rejeté les accusations. (photo: AFP)

  • par e-mail
Sur ce sujet

«Nous confirmons les objectifs du plan, cette affaire n'aura pas d'impact sur nos programmes», a affirmé M. Marchionne? dans une interview au quotidien italien La Repubblica. «Nous discuterons dans les prochains jours avec les autorités américaines des propositions pour notre plan d'homologation 2017. Si elles étaient acceptées, les nouvelles règles pourraient aussi servir à résoudre les problèmes légaux sur les modèles de la période 2014-2018», a-t-il dit.

Selon les autorités américaines, Fiat Chrysler a installé le logiciel controversé sur des modèles Jeep Cherokee et Dodge Ram 500, fabriqués entre 2014 et 2016, mais n'aurait pas informé les autorités comme la loi l'y obligeait. «Le fait de dissimuler un logiciel qui affecte les émissions dans un moteur constitue une grave violation de la loi qui peut se traduire par une pollution néfaste de l'air que l'on respire»", a commenté Cynthia Giles, une responsable de l'EPA.

-16% à la bourse de Milan

Selon l'EPA, FCA encourt des pénalités civiles supérieures à 4 milliards de dollars. L'agence assure toutefois qu'elle va continuer à enquêter sur «l'impact et la nature» du mécanisme et se garde pour le moment de parler d'un «logiciel truqueur» comme chez Volkswagen. Fiat-Chrysler a rejeté ces accusations, a récusé tout parallèle avec son rival allemand et a exprimé le souhait de régler «équitablement» cette affaire avec la future administration Trump.

Les accusations de l'EPA ont lourdement plombé jeudi le titre Fiat qui a perdu plus de 16% à Milan et plus de 10% à Wall Street. Vendredi, il rebondissait sur la place financière italienne, gagnant 5,92% à 9,3 euros en début de séance.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.