Secteur bancaire

04 février 2016 08:10; Act: 04.02.2016 16:37 Print

Credit Suisse essuie une très lourde perte

Le numéro deux bancaire suisse a plongé dans les chiffres rouges l'an dernier. Il a perdu 2,9 milliards de francs suisses (2,6 milliards d'euros).

storybild

Tidjane Thiam inscrit des chiffres rouges vifs pour sa première année à la tête de Credit Suisse.

  • par e-mail
Sur ce sujet

Sous le coup de provisions, d'un amortissement de survaleur dans la banque d'affaires et de charges de restructuration, Credit Suisse a plongé dans le rouge l'an passé. Le numéro deux bancaire helvétique a essuyé une perte nette de 2,94 milliards de francs suisses (2,6 milliards d'euros). En 2014, Credit Suisse avait engrangé un bénéfice net de 1,875 milliard de francs (1,7 milliards d'euros), a précisé jeudi l'établissement zurichois.

Credit Suisse a ainsi passé une charge de dépréciation de survaleur (ou «goodwill» dans le jargon) de 3,79 milliards de francs suisses (3,4 milliards d'euros) liée essentiellement à l'acquisition en 2000 de la banque d'affaires américaine Donaldson Lufkin et Jenrette (DLJ). Cet amortissement est motivé par les changements de stratégie et de structure annoncés en octobre.

La performance a aussi subi l'impact de charges de restructuration de 355 millions de francs suisses (318 millions d'euros) touchant toutes les divisions, elles aussi conséquence de la mise en œuvre de la nouvelle stratégie de l'établissement. S'y sont également ajoutées des provisions de 821 millions de francs suisses (736 millions d'euros) liées aux nombreux conflits juridiques en cours ainsi qu'une perte avant impôts de 2,25 milliards d'euros pour les activités considérées comme non stratégiques.

(L'essentiel/ats)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • jeff le 04.02.2016 10:55 Report dénoncer ce commentaire

    euh 318 milliards + 736 milliards ça fait 1037 milliards non ? C'est pas un peu beaucoup pour une banque comme le crédit suisse ?

Les derniers commentaires

  • jeff le 04.02.2016 10:55 Report dénoncer ce commentaire

    euh 318 milliards + 736 milliards ça fait 1037 milliards non ? C'est pas un peu beaucoup pour une banque comme le crédit suisse ?

    • LeBosh le 04.02.2016 12:33 Report dénoncer ce commentaire

      faute de frappe dans la conversion. Il faut plutôt regarder le montant CHF

    • Coucou suisse le 04.02.2016 12:42 Report dénoncer ce commentaire

      En effet ! il y a clairement un problème de conversion dans le dernier paragraphe - à moins que le franc suisse ait connu une grosse dépréciation ces dernières heures.