Zone euro

10 juillet 2019 12:24; Act: 10.07.2019 12:36 Print

Bruxelles prévoit moins de croissance en 2020

La Commission européenne est un peu moins optimiste pour 2020, en raison des tensions commerciales mondiales et des incertitudes politiques.

storybild

«Sur le plan intérieur, l'hypothèse d'un Brexit sans accord demeure une source majeure de risque», a souligné le vice-président de la Commission européenne, Valdis Dombrovskis. (photo: AFP/John Thys)

Sur ce sujet
Une faute?

Bruxelles prévoit désormais une croissance à 1,4% du produit intérieur brut (PIB) européen en 2020, contre 1,5% lors de ses dernières prévisions au printemps. Son estimation pour 2019 reste inchangée: 1,2%. «Toutes les économies de l'UE devraient encore connaître la croissance cette année et l'année prochaine, même si la croissance solide en Europe centrale et orientale contraste avec le ralentissement en Allemagne et en Italie», a souligné le vice-président de la Commission, Valdis Dombrovskis.

Selon Bruxelles, ces deux pays afficheront en 2019 les niveaux de croissance les plus faibles de la zone euro: 0,1% pour l'Italie (puis 0,7% en 2020), 0,5% pour l'Allemagne (1,4% en 2020). La croissance française devrait atteindre 1,3% en 2019, puis 1,4% en 2020. «La résilience de nos économies est mise à l'épreuve par la faiblesse persistante du secteur manufacturier, qui découle de tensions commerciales et d'incertitudes quant aux futures politiques. Sur le plan intérieur, l'hypothèse d'un Brexit sans accord demeure une source majeure de risque», a souligné M. Dombrovskis.

Les prévisions pour l'inflation sont elles aussi légèrement revues à la baisse, de 0,1 point pour 2019 et 2020, soit 1,3%, «principalement en raison de la baisse des prix du pétrole et de la légère dégradation des perspectives économiques». Ce chiffre reste bien inférieur à l'objectif de la Banque centrale européenne (BCE) qui vise un niveau d'inflation légèrement inférieur à 2% dans l'ensemble des 19 pays ayant adopté la monnaie unique.

(L'essentiel/afp)