Monnaie

01 décembre 2017 11:18; Act: 01.12.2017 11:24 Print

Le bitcoin, menace pour la stabilité financière

Selon la Réserve fédérale américaine, la crypto-monnaie qui bat des records pourrait poser une menace pour la stabilité financière.

storybild

Image d'illustration.

  • par e-mail
Sur ce sujet

Les crypto-devises, comme le bitcoin, pourraient représenter une menace pour la stabilité financière mondiale, a estimé jeudi Randall Quarles, un des gouverneurs de la banque centrale américaine (Fed). Le bitcoin vient de battre record sur record pour dépasser les 11 000 dollars.

Jeudi, il se stabilisait en dessous de 10 000 dollars. M. Quarles a rappelé qu'en période de tensions financières, la demande de liquidités de la part des acteurs financiers augmentait fortement et que le comportement des devises numériques dans de telles circonstances était encore une inconnue.

«La 'devise', soit l'actif qui sert de base à ces systèmes monétaires, n'est pas garantie par d'autres actifs sûrs, n'a pas de valeur intrinsèque, n'est pas émise par une institution bancaire régulée et, dans le cas d'espèce, n'est la responsabilité d'aucune institution financière», a souligné M. Quarles dans un discours à Washington.

Gros défis

«Si ces devises numériques ne posent pas de menace majeure à leurs niveaux actuels, des problèmes plus généraux de stabilité financière pourraient se poser si leur utilisation se généralise», a-t-il ajouté. Si ces devises ne pouvaient pas être échangées contre du dollar ou une autre monnaie de référence à un taux stable lors d'une période de crise, «cela poserait de gros défis au système», a estimé M. Quarles.

Plusieurs places boursières envisagent de créer prochainement des plates-formes d'échanges d'instruments financiers à terme (produits dérivés) basés sur le bitcoin. Selon le Wall Street Journal, la dernière à l'envisager est la bourse électronique américaine Nasdaq. Mais sa présidente, Adena Friedman, a indiqué jeudi à la chaîne de télévision financière CNBC qu'aucune décision définitive allant dans ce sens n'avait encore été prise.

Face à ces fluctuations de cours, la Maison-Blanche a indiqué que le conseiller du président pour la sécurité du territoire (Homeland Security), Tom Bossert, surveillait la situation et avait évoqué le sujet lors d'une réunion cette semaine.

(L'essentiel/nxp/ats)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Oliver le 01.12.2017 12:55 Report dénoncer ce commentaire

    C'est surtout une menace pour l'hégémonie américaine.

  • igod le 01.12.2017 13:08 Report dénoncer ce commentaire

    c'est surtout qu'ils n'arrivent pas à la controler donc ils utilisent la bonne vieille méthode d'appeurer les gens. Mais de nos jour plus personne n'y croit .

  • Terry le 01.12.2017 13:21 Report dénoncer ce commentaire

    C'est une énorme méga-bulle spéculative qui va inévitablement exploser un jour ou l'autre!

Les derniers commentaires

  • JT le 02.12.2017 12:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    la monnaie ne prend pas valeur sur le stock d'or du pays depuis bien longtemps... La valeur est celle de la spéculation seulement sinon le rouble et le yen vaudrait très cher ;-) et le dollar vaudrait zéro depuis longtemps

  • olivier57373@gmail.com le 01.12.2017 22:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    les financer auraient-ils peur de l'argent?

  • Alain le 01.12.2017 15:50 Report dénoncer ce commentaire

    Le bitcoin est fait de manière à concurrencer les monnaies d'état, qui prennent leur valeur sur le stock d'or du pays. Sauf que quand la planche à billet fonctionne, le billet perd de sa valeur. Le bitcoin est une denrée limitée. Une fois les 21 millions de bitcoins créés, il n'y en aura pas d'autre = pas de planche à billet = pas de superinflation. Aujourd'hui, 1mBTC (milli bitcoin) vaut 10$. Attention, monnaies d'état (FIAT), le Bitcoin arrive en force.

  • Terry le 01.12.2017 13:21 Report dénoncer ce commentaire

    C'est une énorme méga-bulle spéculative qui va inévitablement exploser un jour ou l'autre!

  • igod le 01.12.2017 13:08 Report dénoncer ce commentaire

    c'est surtout qu'ils n'arrivent pas à la controler donc ils utilisent la bonne vieille méthode d'appeurer les gens. Mais de nos jour plus personne n'y croit .