Résultats au Luxembourg

03 mai 2017 12:32; Act: 03.05.2017 15:56 Print

KBL epb réduit ses coûts et se sépare de personnel

LUXEMBOURG - La banque privée KBL epb a souffert de la volatilité des marchés financiers en 2016. Elle poursuit ses investissements, et prévoit de réduire ses effectifs.

storybild

L'évolution des taux d'intérêts a eu un impact sur les résultats de la banque, selon le CEO du groupe, Yves Stein. (photo: Editpress/Fabrizio Pizzolante)

  • par e-mail
op Däitsch
Sur ce sujet

«2016 a été difficile au niveau opérationnel. Les marchés boursiers étaient faibles en début d'année, l'appétit des investisseurs n'était pas au rendez-vous», a introduit ce mercredi Yves Stein, CEO du groupe KBL epb, lors de la présentation des résultats de la banque privée basée à Luxembourg et active dans 50 villes en Europe. Le produit net bancaire atteint 465,9 millions d'euros en 2016, contre 547,9 millions en 2015. Dans le même temps, les charges d'exploitation sont quasi équivalentes, à 451,1 millions d'euros. Le résultat avant impôt tombe à 16,1 millions et le résultat net consolidé (après impôts et investissements) à 6 millions d'euros, loin des 81,3 millions de l'exercice précédent.

«L'évolution des taux d'intérêt, et notamment les taux négatifs, nous a pénalisé. Le cash excédentaire devient ainsi, dans certaines limites, un frein», a commenté Yves Stein, précisant que l'activité de crédit va être développée pour mieux rentabiliser l'excès de liquidités. Au-delà de ce trou d'air mis sur le compte du caractère cyclique de l'activité de gestion de patrimoine, le dirigeant a mis en avant un bénéfice opérationnel de 37,1 millions d'euros. Mais aussi les avoirs sous gestion, qui ont progressé de 64% depuis la reprise par Precision Capital en 2012, à 50,8 milliards en 2016.

Les investissements vont également à la hausse, avec l'ambition de dégager 10 points de base en deux ans sur les coûts de production. Sur les 75 millions d'euros engagés, 24 millions l'ont été dans l'implémentation en cours d'une nouvelle plateforme informatique. Quand elle sera finalement intégrée, au 30 juin de cette année, les effectifs de la banque (actuellement 740 équivalents temps plein) seront allégés d'une centaine de postes. «Les discussions sont déjà en cours et l'impact social sera géré en partie par la possibilité de partir sous le régime de préretraite», a développé le CEO.

(Mathieu Vacon/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Joe Joe le 03.05.2017 13:55 Report dénoncer ce commentaire

    Alala .. les banques. Elles font des bénéfices énorme, mais vu que les actionnaires sont pas contents, il faut licencier. Il faudait peut-être revoir les salaires des hauts placés, non ? Evidemment que non.

  • William le 03.05.2017 16:59 Report dénoncer ce commentaire

    Une loi devrait interdire de licencier du personnel tant que la société fait du bénéfice.

  • Podevin le 03.05.2017 16:46 Report dénoncer ce commentaire

    J'espère qu'ils n'auront pas le toupet de recontacter les salaries licenciés pour leur proposer un CDD comme ce fut le cas il y a quelques années...

Les derniers commentaires

  • dieux le 05.05.2017 17:58 Report dénoncer ce commentaire

    Manque de personnel?oula...!

  • RamBo le 04.05.2017 09:38 Report dénoncer ce commentaire

    Je trouve que quelconque entreprise qui fait des bénéfices et/ou qui verse un bonus à ses dirigeants respectivement un dividende à ses actionnaires devrait être interdite de licencier du personnel pour des raisons apparemment économique. En même temps, une entreprise déficitaire devrait omettre de verser des bonus respectivement un dividende.

  • Blabla le 04.05.2017 08:35 Report dénoncer ce commentaire

    Et si on parlait de leur milliards bien planqués. Toutes ces banques et leur actionnaires véreux pourrissent l'économie, et détruisent des vies. Qu'attend l'Europe et M. Junker pour réagir?

    • RamBo le 04.05.2017 09:38 Report dénoncer ce commentaire

      Ah bon, expliquez-moi s.v.p. !

  • Le Cerbère. le 03.05.2017 23:22 Report dénoncer ce commentaire

    Et pourquoi ne pas réduire le salaire du CEO et du comité de Direction, puisque ce sont eux les responsables des "seulement" 6 Mio d'€ de bénéfice!...

  • William le 03.05.2017 16:59 Report dénoncer ce commentaire

    Une loi devrait interdire de licencier du personnel tant que la société fait du bénéfice.