Nucléaire en 2016

10 mars 2015 16:37; Act: 11.03.2015 10:28 Print

Cattenom passe la visite technique des 10 ans

CATTENOM - La centrale nucléaire lorraine, proche de la frontière luxembourgeoise, s'apprête à accueillir 3 000 personnes de plus pour sa visite décennale en 2016.

storybild

Guy Catrix, le directeur de l'usine. (photo: Editpress)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

Mise en service entre 1986 et 1991, la centrale nucléaire de Cattenom doit renouveler sa durée d’exploitation de dix ans. Pour cela, elle passera une visite décennale en 2016, la troisième de sa vie. Un chantier majeur qui touchera l’unité de production n° 1, le premier réacteur de l’usine. «Chaque année, nous avons la volonté de maintenir le matériel opérationnel. Nous améliorons également nos installations», a expliqué Guy Catrix, directeur de l’usine, mardi.

Mais cette visite, qui s'ajoute aux habituelles, est de grande envergure: elle devrait voir 2 500 à 3 000 personnes supplémentaires sur le site durant les quatre mois d’arrêt de l’unité 1 entre mai et septembre 2016. Une centaine de prestataires externes à la centrale EDF s’ajouteront donc aux 400 à 500 habituels, avec à la clé «beaucoup d’activité économique», précise le directeur. Selon la direction, près de deux tiers des prestataires sont locaux. Mercredi, un «speed dating» entre une vingtaine d’entreprises internationales du secteur et 200 entreprises lorraines et luxembourgeoises sera organisé à Cattenom. «On veut que la région autour de l’usine puisse profiter des grands travaux à venir».

Quant à la logistique, «avec l’ensemble des prestataires, nous prévoyons les logements selon les besoins». Sans intervenir directement, la centrale EDF «oriente surtout les investisseurs sur les besoins en nouvelles constructions dans toute la région. Il faudra une centaine de logements supplémentaires par exemple», ajoute Guy Catrix. Sur place, plusieurs services seront améliorés, et un bâtiment tertiaire de 6 700 m² pour 500 personnes est construit. S’il est impossible de quantifier les retombées, la communication d’EDF estime que le chantier sera bénéfique à la Grande Région. L’usine a déjà entamé plusieurs chantiers, dont la rénovation d’un demi-condenseur, la machine qui sert à repasser la vapeur à l’état liquide. En 2014, Cattenom a versé 68 millions d’euros aux diverses entreprises de maintenance.

(Jonathan Vaucher/L'essentiel)