Et le pire est sans doute à venir

10 juin 2020 07:14; Act: 10.06.2020 10:31 Print

Les clubs anglais en déficit de près de 700 millions

Le cabinet spécialisé Vysyble a publié une étude traitant de la saison 2018/2019. Et la situation financière des clubs anglais n'est pas aussi reluisante qu'on pourrait le croire.

storybild

Everton a récemment publié une perte de 111 millions de livres (134 millions de francs) pour le dernier exercice. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Le déficit cumulé des clubs de la Premier League anglaise, le championnat de foot le plus puissant du monde financièrement parlant, a atteint 600 millions de livres (674 millions d'euros) la saison dernière, selon une étude publiée mardi par le cabinet spécialisé Vysyble.

Les 20 clubs de l'élite ont pourtant enregistré un chiffre d'affaires cumulé record de 5,15 milliards de livres (5,78 milliards d'euros) sur la saison 2018/2019. Mais le pire est sans doute à venir pour les clubs anglais qui vont être durement touchés par la crise liée à l'épidémie de Covid-19, même s'ils arrivent à terminer leur saison. Ils devront par exemple rembourser 330 millions de livres (370 millions d'euros) aux détenteurs des droits de diffusion en raison du retard pris dans la saison.

«L'épidémie de Covid-19 n'est pas la cause du marasme»

Les pertes de recettes «jour de match» – billetterie, loges – pourraient, elles, s'élever à 136 millions de livres supplémentaires. «L'épidémie de Covid-19 n'est pas la cause du marasme financier du football», relève toutefois le directeur de Vysyble, Roger Bell, cité dans le communiqué. «Ce n'est que l'accélérateur de ce que nos données ont très clairement et très justement identifié comme un problème à bien plus long terme». «Les chiffres de 2018/2019 sont symptomatiques de problèmes profonds liés (au) modèle économique» du football anglais, a-t-il ajouté.

Parmi ces problèmes, Vysyble cite une dépendance exagérée aux droits télé, des coûts salariaux trop élevés par rapport aux revenus et une incapacité à identifier et anticiper correctement les évolutions financières. La masse salariale des clubs de Premier League atteindrait ainsi 3,12 milliards de livres (3,5 milliards d'euros), soit plus de 60% de leur chiffre d'affaires en moyenne, mais chez la moitié des clubs de PL ce ratio dépasse les 70% recommandés comme maximum par l'UEFA.

Des craintes pour les Spurs aussi

On trouve même des pointes au-dessus de 80%, à l'instar de Bournemouth, Leicester ou Everton qui reversent 85% de leurs revenus en salaires. L'autre club de Liverpool avait d'ailleurs publié une perte de 111 millions de livres (124,7 millions d'euros) pour le dernier exercice, alors que Chelsea avait annoncé un déficit de 96 millions de livres (116 millions d'euros).

Même pour un club comme Tottenham, qui avait les comptes les plus flatteurs, avec 68,6 millions de livres (77 millions d'euros) de bénéfices, l'avenir s'annonce sombre. Les Spurs ont annoncé la semaine dernière avoir profité d'un programme gouvernemental de soutien aux entreprises face à la crise pour emprunter 175 millions de livres (196,6 millions) à la Banque d'Angleterre et boucler leur budget.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Unicorn le 10.06.2020 10:39 Report dénoncer ce commentaire

    Ce que je dis depuis longtemps s'avère exact. Les recettes des spectateurs qui se rendent aux stades sont devenues négligeables par rapport aux autres transactions financières des clubs.

  • Furax le 10.06.2020 07:34 Report dénoncer ce commentaire

    vive le fair play financier

Les derniers commentaires

  • Unicorn le 10.06.2020 10:39 Report dénoncer ce commentaire

    Ce que je dis depuis longtemps s'avère exact. Les recettes des spectateurs qui se rendent aux stades sont devenues négligeables par rapport aux autres transactions financières des clubs.

    • Oncle S. le 10.06.2020 14:55 Report dénoncer ce commentaire

      Raison pour laquelle les matchs sont programmés à n'importe quel moment juste pour faire plaisir aux télés. On se fout des supporters. Les Allemands n'avaient-ils pas protesté contre le match du lundi il y a un an?

  • Furax le 10.06.2020 07:34 Report dénoncer ce commentaire

    vive le fair play financier

    • alex le 10.06.2020 09:13 Report dénoncer ce commentaire

      Le foot c'est pas rentable ! Qu'on ferme les clubs ! Il faut trouver un vrai travail pour occuper les footistes !