Crise économique

08 octobre 2019 10:33; Act: 08.10.2019 10:47 Print

Haïti, un pays à la dérive qui ne sort pas de la crise

Les principales villes haïtiennes vivent, depuis un mois, au rythme des manifestations de l'opposition et des barricades qui paralysent toute activité.

storybild

L'histoire récente d'Haïti, pays comptant parmi les plus inégalitaires au monde, est marquée par l'instabilité politique. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Début juillet 2018, la décision d'augmenter de 38% le tarif de l'essence, 47% celui du diesel et 51% celui du kérosène déclenche trois jours d'émeutes. La contestation s'est amplifiée à la fin du mois d'août et prend une tournure violente, à la suite d'une pénurie de carburant. Depuis, le président Moïse se fait extrêmement discret. Il est apparu publiquement pour la première fois dans la rue, jeudi dernier. Le président haïtien n'a pris qu'à une seule reprise la parole en un mois, le 25 septembre. Les cortèges, qui rassemblent souvent plusieurs milliers de personnes, ont comme premier mot d'ordre la démission immédiate du président.

Nombre de manifestants continuent d'exiger la transparence dans la gestion de l'aide offerte par le Venezuela, à Haïti, entre 2008 et 2018, dans le cadre du programme Petrocaribe, initiative de l'ancien président Hugo Chavez, qui permit à plusieurs pays d'Amérique latine et des Caraïbes d'acquérir des produits pétroliers à un prix avantageux. Les manifestants réclament ainsi la poursuite en justice de toutes les personnes - président inclus - qui seraient impliquées dans la mauvaise gestion sinon le détournement de plus de deux milliards de dollars américains.

Cohabitation de villas et de bidonvilles

«Les 20% les plus riches d'Haïti contrôlent plus de 60% des richesses et les 20% les plus pauvres ont moins de 2% des richesses. Cette cohabitation de villas et de bidonvilles est une situation explosive, un cocktail extrêmement dangereux», analyse l'économiste haïtien Kesner Pharel. «On ne pourra pas résoudre cette crise avec des inégalités économiques si profondes», ajoute-t-il.

L'histoire récente d'Haïti, pays comptant parmi les plus inégalitaires au monde, est marquée par l'instabilité politique et le mandat de Jovenel Moïse ne fait pas exception. «Le package prévu par le Fonds monétaire international n'a pas été décaissé cette année, le support budgétaire de l'Union européenne également car la communauté internationale exigeait qu'il y ait un gouvernement et un budget voté au Parlement, ce qui n'a jamais été fait", rappelle M. Pharel. Sans cette aide au développement, Haïti ne peut subvenir aux besoins humanitaires de sa population, dont plus de 60% survit avec moins de deux dollars par jour.

Face aux nombreux scandales de corruption, ne voyant pas les conditions de vie s'améliorer, une grande partie de la population se détourne de la politique: seuls 21% des électeurs sont allés voter aux dernières élections en 2016.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • julie le 08.10.2019 11:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi Haïti on ne parle jamais de saint Domingues qui se trouve sur la même île Pourquoi tout ce passe bien d un côté et pas de l autre?

  • bonsens le 08.10.2019 16:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils n’ont jamais pensé que l’aide française allait s’arrêter un jour

Les derniers commentaires

  • bonsens le 08.10.2019 16:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils n’ont jamais pensé que l’aide française allait s’arrêter un jour

  • julie le 08.10.2019 11:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi Haïti on ne parle jamais de saint Domingues qui se trouve sur la même île Pourquoi tout ce passe bien d un côté et pas de l autre?

    • Sylvia le 08.10.2019 14:14 Report dénoncer ce commentaire

      Parceque le séisme de 2010 a detruit Haiti mais épargné la Republique Dominicaine....

    • Quelqu'un le 08.10.2019 17:10 Report dénoncer ce commentaire

      @Sylvia. Il y a tout de même un problème de mentalité à Haïti, et ça depuis longtemps