En Europe

12 octobre 2020 08:00; Act: 12.10.2020 10:24 Print

L'euro «digital» pour faciliter nos paiements

Alors que la disparition des petites pièces est évoquée, la BCE lance une consultation et des tests pour une mise en place de transactions en euros numériques. Pour tous.

storybild

La BCE veut accompagner l'explosion des paiements dématérialisés, qui s'est amplifiée avec la pandémie de Covid-19. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

L'idée d'une devise numérique, émise par la Banque centrale, a connu un coup d'accélérateur avec la pandémie et le développement des paiements dématérialisés. L'euro «digital» serait une forme électronique de monnaie de banque centrale, existant parallèlement aux espèces. Particuliers et entreprises pourraient stocker ces devises dans un «porte-monnaie numérique». Il est envisagé qu'ils puissent déposer directement cette monnaie auprès de la banque centrale, dont l'accès est jusqu'ici réservé aux banques commerciales.

Il «permettrait à tous d'effectuer des paiements quotidiens rapidement, facilement, et en toute sécurité», explique la BCE, dans un récent rapport. Ses promoteurs font valoir que les transactions seraient beaucoup plus rapides, voire instantanées, car ne nécessitant pas de règlement interbancaire, et donc disponibles 24h/24, 7j/7. Son mécanisme pourrait reposer sur la technologie blockchain (des chaînes de blocs, un protocole informatique réputé infalsifiable), sur laquelle s'appuient déjà des monnaies virtuelles comme le bitcoin, mais sans la volatilité des crypto-monnaies.

Un œil sur la monnaie de Facebook

La BCE veut accompagner l'explosion des paiements dématérialisés, qui s'est amplifiée avec la pandémie de Covid-19. Même en Allemagne, pays où le liquide a longtemps été roi, les consommateurs ont, en 2020, pour la première fois dépensé plus d'argent par carte. La BCE craint que cet engouement ne profite à des monnaies virtuelles privées ou à des devises étrangères. En 2019, le projet de Facebook de créer une monnaie virtuelle, le Libra, «a précipité la réflexion des banques centrales», affirme Frederik Ducrozet, expert chez Pictet Wealth Management.

Par ailleurs, plusieurs pays comme la Chine ou les États-Unis ont commencé à réfléchir sérieusement à émettre leur propre crypto-monnaie, poussant la BCE à organiser la riposte. Le président du groupe de travail, Fabio Panetta, estime ainsi qu'un euro numérique renforcerait la souveraineté financière de l'UE. Cet euro numérique serait également un nouveau canal pour les politiques monétaires de la banque centrale qui disposerait d'un accès direct aux citoyens et pourrait donc, notamment en fixant un taux de rémunération, «stimuler directement la consommation des ménages ou les investissements des entreprises», écrit la BCE.

Une décision «mi-2021»

Le principal risque est la fuite des épargnants vers cette nouvelle forme de monnaie, qui permet d'éviter les frais d'un compte de dépôt classique, ce qui fragiliserait les banques de la zone euro. Un risque d'autant plus important «en période de crise», où les épargnants, défiants vis-à-vis du système bancaire, pourraient convertir leurs comptes courants, selon la BCE.

Pour éviter cet écueil, l'institut propose notamment de limiter le nombre d'euros numériques que chacun pourrait posséder ou échanger. La consultation, destinée à connaître les attentes du grand public, du secteur financier et des institutions, va durer trois mois. Des «tests» seront menés pendant six mois. La BCE décidera ensuite «vers la mi-2021» de mettre en chantier ou pas l'euro numérique.

Mais même en cas de feu vert, il faudra ensuite compter «entre 18 mois et jusqu'à 3 ou 4 années» pour voir l'initiative se concrétiser, selon une source proche du projet.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • haaltdachop le 12.10.2020 08:23 Report dénoncer ce commentaire

    non merci je veux avoir le choix et je vais continuer à payer en espèces!

  • Raslebol le 12.10.2020 09:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L’euro Digital va surtout servir à vous tracer. C’est encore une liberté qui s’évapore car c’est une première étape à la suppression de l’argent cash.

  • SpongeBob le 12.10.2020 09:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ça facilite de nous taxer, ça facilite de mettre le taux négatif sur notre count courant, ça facilite de nous surveiller, ça facilite beaucoup de choses

Les derniers commentaires

  • luxo le 14.10.2020 10:22 Report dénoncer ce commentaire

    Il faudrait surtout autoriser les payement en liquide pour des achats comme une voiture. Et imposer aux employeurs de payer en espèces les employés qui le souhaite, car la possession d'un compte bancaire devrait être facultative.

  • jean le 12.10.2020 12:30 Report dénoncer ce commentaire

    le jour ou ce sera en place, l'or physique sera le dernier refuge qui permettra de rester independant du systeme bancaire.

  • Peanuts le 12.10.2020 11:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et au premier bug t’as plus rien pour t’acheter ta saucisse... vive le progrès

  • bonsens le 12.10.2020 11:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est déjà le cas mes amis, le bon temps est fini. Le prochain paiement en liquide sera gros rouge ou meth liquide

  • Oncle Sam le 12.10.2020 10:45 Report dénoncer ce commentaire

    L'Etat, l'EU et les banques n'ont pas a savoir ce que je fais de mon argent dûment gagné. Je suis réglo, mes déclarations fiscales sont correctes et ce que fait avec ce qu'ils ne m’ont pas pris ne regarde que moi. Un seul moyen : sortir l'argent de mon compte en monnaie sonnante et trébuchante et en profiter librement! Pas demain la veille qu'on me forcera au numérique!