Guerer commerciale

04 mars 2018 09:53; Act: 04.03.2018 10:00 Print

Trump menace de taxer les voitures européennes

Alors que l'Europe et les États-Unis se menacent d'instaurer des barrières douanières sur certains produits, le président américain a franchi un nouveau pas dans un tweet.

storybild

Volkswagen possède des usines d'assemblage aux Etats-Unis.

Sur ce sujet

Donald Trump est resté sur le sentier de la guerre commerciale samedi en menaçant d'imposer de lourdes taxes à l'importation sur les automobiles fabriquées dans l'Union européenne (UE). Et ce au cas où l'UE appliquerait des tarifs douaniers en riposte à son propre projet. L'UE envisage en effet d'appliquer des tarifs douaniers de 25% sur une liste de produits importés des États-Unis, en représailles au projet du président américain d'introduire des droits de douane de 25% sur les importations d'acier et de 10% sur celles d'aluminium.

Face à cette possibilité, Donald Trump, sur son fil Twitter comme il en a l'habitude, a menacé directement les constructeurs automobiles européens, dont certains comme Volkswagen, Mercedes et BMW possèdent des usines d'assemblage aux États-Unis. «Si l'UE veut augmenter encore les énormes taxes et barrières douanières imposés aux compagnies U.S. qui y font du business, alors nous appliquerons une taxe sur leurs automobiles qui arrivent librement aux États-Unis», écrit-il.

À l'heure actuelle, les États-Unis appliquent des tarifs douaniers de 2,5% sur les voitures assemblées en Europe et de 25% sur les camionnettes et pickups. Les véhicules fabriqués aux États-Unis subissent, eux, une taxe douanière de 10% à leur entrée dans l'Union européenne. En Caroline du Sud où BMW a une usine, le constructeur bavarois emploie 9 000 personnes et est l'un des plus gros pourvoyeurs d'emplois de l'État. Lors d'une réunion de levée de fonds samedi en Floride, Donald Trump est revenu en termes vifs sur la question des échanges commerciaux avec l'Europe. «L'Union européenne a été brutale envers nous», a-t-il déclaré d'après une vidéo postée en ligne. «Ils se sont ligués pour battre les États-Unis sur le plan commercial».

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • HarleyGirl le 04.03.2018 10:53 Report dénoncer ce commentaire

    BMW n'a qu'à fermer son usine en Caroline du Sud et la rapatrier en Europe et Trump se débrouillera avec ses 9000 chômeurs !

  • oeil pour oeil le 04.03.2018 12:05 Report dénoncer ce commentaire

    L'Europe doit répliquer, et vite ! Elle aurait d'ailleurs dû anticiper depuis longtemps.....Et se méfier comme de la peste des accords commerciaux genre Mercosur, CETA et TAFTA, chevaux de Troie des USA.

  • zep le 04.03.2018 10:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Avec l'Europe et ses dirigeants actuels , émasculés par les USA ce sont nous les européens qui allons encore nous faire plumer...

Les derniers commentaires

  • matrix le 07.03.2018 07:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Trump, dégage !!!

  • dieux le 06.03.2018 12:29 Report dénoncer ce commentaire

    Bonne idée cela faire réfléchir plus d'un bravo monsieur trump!

  • Ermesinde le 05.03.2018 20:17 Report dénoncer ce commentaire

    Taxer leur bouffe à 100 %, ça ferait mal. Mais bon, comme on produit cette bouffe 'en France' ???

  • Sosa le 05.03.2018 06:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ok mais a mon avis la majeure partie des travailleurs sont sûrement mexicains et on sait déjà ce que Trump en fera... Retour au pays sans ménagement

  • Moije le 05.03.2018 06:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    qu'y a-t-il de mal à vouloir protéger son économie et son pays? nos politiciens devraient prendre exemple