Marché auto

11 octobre 2017 16:43; Act: 11.10.2017 16:55 Print

La marque DS espère remonter la pente

La marque de luxe du groupe PSA tentera de reconquérir des parts de marché à partir de 2019, lorsque sa gamme vieillissante aura été renouvelée.

storybild

La DS7, utilisée ici par le président français Emmanuel Macron, doit permettre de relancer les ventes de la marque. (photo: AFP/Charly Triballeau)

  • par e-mail
Sur ce sujet

La marque automobile DS (groupe PSA), qui souffre de modèles en fin de carrière, a dit mercredi espérer stabiliser ses ventes l'année prochaine, puis repartir à la hausse en 2019 à la faveur d'un renouvellement de sa gamme. DS, qui a pris en 2015 son indépendance de Citroën et ambitionne de conquérir les acheteurs de modèles haut de gamme, a vu ses ventes mondiales chuter de 46,3% au premier semestre par rapport à la même période de 2016.

En France, sur les neuf premiers mois de l'année, sa part de marché des véhicules particuliers neufs s'établit à 1%, moins que la marque concurrente Mini, du groupe BMW, selon le Comité des constructeurs français d'automobiles. La marque, qui entend présenter un nouveau modèle par an en six ans, vient d'ouvrir les commandes du premier de cette nouvelle série, le 4x4 urbain DS7 Crossback présenté en début d'année. La DS7 est commercialisé exclusivement dans les points de vente DS, aménagés pour ressembler à des boutiques de luxe, aux façades tout en noir et à l'accueil haut de gamme. DS comptera 115 de ces points de vente en France d'ici à la fin de l'année.

La marque espère «stabiliser» ses ventes en 2018, avant un retour à la hausse à partir de 2019 grâce à l'effet du DS7 et de ses futurs modèles, a indiqué de son côté Amaury de Bourmont, le directeur commercial France de Citroën et DS. Le prochain véhicule de la marque sera présenté au Mondial de l'automobile en octobre 2018, selon les responsables de la marque. Les DS n'existaient jusqu'ici qu'en trois modèles: la DS3 (trois portes) la DS4 et la DS5, lancées en 2010 et 2011.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Lulu le 11.10.2017 17:18 Report dénoncer ce commentaire

    C'est très difficile de déloger des Premiums comme Mercedes, BMW ou Audi... mais cela n'empêche pas de croire au Père Noël !

  • GLC le 11.10.2017 20:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @lulu. Quand on voit les marges record de BMW notamment, on se dit qu'il y a sans doute besoin d'un peu plus de compétition. Après les moteurs des françaises sont tellement loin que je ne vois pas vraiment comment DS peut y arriver. Peut être avec le passage à l'électrique.

  • igod le 12.10.2017 09:19 Report dénoncer ce commentaire

    je comprends pas ces constructeurs Francais qui essayent et échouent depuis des décénies a vouloir faire du prémium. ils feraient mieux de re developper leur gamme au niveau accessible . il n'y à plus de cabiro chez PSA alors qu'ils en ont fait de trés bien. Plus de petit coupé sportif , plus de grand monspace digne de se nom ....

Les derniers commentaires

  • igod le 12.10.2017 09:19 Report dénoncer ce commentaire

    je comprends pas ces constructeurs Francais qui essayent et échouent depuis des décénies a vouloir faire du prémium. ils feraient mieux de re developper leur gamme au niveau accessible . il n'y à plus de cabiro chez PSA alors qu'ils en ont fait de trés bien. Plus de petit coupé sportif , plus de grand monspace digne de se nom ....

    • Nemo le 12.10.2017 11:17 Report dénoncer ce commentaire

      Les gens veulent des SUV, le marché des monospaces en France est à l'arrêt presque. Les constructeurs font ce qui se vend. C'est pour cette raison que Peugeot mise beaucoup sur ses 3008 et 5008 et DS sur la DS7. Le souci, c'est que faire du premium avec des moteurs de 1,5l en diesel et 1,6l en essence c'est pas compatible avec l'image qu'on se fait du premium.

  • A voir le 12.10.2017 09:11 Report dénoncer ce commentaire

    DS a fait l'erreur de lancer une marque sans nouveaux modèles. S'ils veulent progresser, va falloir être percutants !

  • Matt le 12.10.2017 06:30 Report dénoncer ce commentaire

    Je n'ai jamais compris la stratégie de la marque, tout avait bien commencé, puis ils ont voulu tabler uniquement sur la chine avec la DS5L, la DS6 etc... en délaissant complètement le marché Européen. En Chine, ca a fait un flop, et en Europe on a toujours ces trois modèles préhistoriques DS3,4,5... Espérons pour eux que le DS7 marche et que la suite soit plus dynamique...

  • pfffffffffffffff le 11.10.2017 22:23 Report dénoncer ce commentaire

    Faites une DS qui retrouve l'âme de la DS d'origine, comme l'a fait Fiat avec la 500 et VW avec la Beetle et le Bully. Au lieu de faire des voitures tellement banales qui n'ont aucun lien de ressemblance avec la DS.

  • Danton le 11.10.2017 21:00 Report dénoncer ce commentaire

    Elle semble vraiment réussie ... mais guère visible ! Va falloir mettre les bouchées doubles, Mesdames et Messieurs de DS.