Boisson énergétique

07 mai 2017 15:29; Act: 07.05.2017 16:57 Print

Red Bull, de la canette à l'empire sportif

Devenu milliardaire grâce à ses boissons, Dietrich Mateschitz a depuis longtemps commencé à bâtir un empire médiatique et sportif qui s'attaque aujourd'hui au football.

storybild

L'Autrichien Dietrich Mateschitz a fondé la marque Red Bull. (photo: AFP/Robert Michael)

  • par e-mail
Sur ce sujet

Créer autour de sa marque un univers jeune, fondé sur le sport et l'aventure: dès les années 1990, la marque autrichienne Red Bull imagine une forme de publicité décalée, innovatrice, qui consiste à soutenir, puis à créer directement des événements dans les sports extrêmes. Aujourd'hui, la firme sponsorise nombre de championnats, du moto-cross free-style (X-Fighters) à des épreuves d'aviation (Air Race Series), en passant par le patin à glace (Crashed-ice) ou le vol en wingsuit (combinaison ailée). Sans parler du soutien à l'Autrichien Felix Baumgartner, premier homme à avoir franchi le mur du son en chute libre. L'essor commercial de la boisson énergique a été porté par cette stratégie.

Créer l'événement, mais en contrôler la communication. Le premier, Dietrich Mateschitz, fondateur de la marque, a vu venir l'évolution du paysage médiatique, devenu en quelques années un monde fragmenté en une multitude de sites et de chaînes désespérément à la recherche de contenus. En 2007, il fonde en Autriche la «Media house» chargée de fournir des milliers d'heures d'images aux diffuseurs intéressés. Red Bull distribue aussi son contenu directement au grand public: début mai 2017, la page Facebook de la marque compte plus de 47 millions de suiveurs. La chaîne YouTube approche des 6 millions d'abonnés.

Red Bull veut une place dans le foot

En 2017, Red Bull compte plus de 600 jeunes sportifs «extrêmes» sous contrat. Mais depuis 2005, la marque est aussi entrée dans l'univers plus fermé des sports traditionnels, en se lançant dans la F1. Douze ans plus tard, Red Bull est devenu un géant du circuit, avec deux écuries (Red Bull et Toro Rosso) et quatre titres de champion du monde. Moins médiatique, mais proche de ses racines autrichiennes, la société a également investi dans le hockey-sur-glace: le RB Salzburg a été sept fois champion d'Autriche depuis 2007, et le RB Munich est l'actuel champion d'Allemagne.

Les milliardaires russes ou arabes qui tentent leur chance en rachetant de grands clubs européens le savent: une victoire en Ligue des champions européenne de football ne s'achète pas. Aucun budget ne peut garantir le succès dans la compétition la plus relevée, et la plus convoitée du monde. Sans impatience, Red Bull pose lentement les bases de son édifice. Il existe aujourd'hui des RB football à New York, São Paulo, Salzbourg et Leipzig. Un club similaire fondé au Ghana en 2008 a été dissous en 2014. Le projet Leipzig est le plus ambitieux. Le but est de faire du club allemand un concurrent pérenne du Bayern Munich et un candidat à la Ligue des champions d'ici quelques années. Avec toujours une même philosophie: utiliser le budget non pour acheter des stars, mais pour détecter, former et promouvoir les jeunes talents.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • heng le 07.05.2017 21:39 Report dénoncer ce commentaire

    et tout cela avec une boisson qu'il a bu/découverte pendant ces vacances en thailande..

Les derniers commentaires

  • heng le 07.05.2017 21:39 Report dénoncer ce commentaire

    et tout cela avec une boisson qu'il a bu/découverte pendant ces vacances en thailande..