Japon

09 juillet 2018 10:58; Act: 09.07.2018 11:16 Print

Nissan a falsifié des contrôles de pollution

Le géant Nissan a admis, lundi, avoir déjoué de manière frauduleuse les contrôles de ses véhicules.

storybild

La plupart des usines japonaises Nissan sont concernées. (photo: AFP)

Sur ce sujet

Le constructeur d'automobiles japonais Nissan a reconnu lundi que la plupart de ses usines au Japon avaient employé des méthodes de contrôle de pollution de véhicules inappropriées. Les mesures des performances concernant les émissions de gaz d'échappement et des tests d'économie de carburant n'ont pas été effectuées conformément au protocole prescrit et les rapports d'inspection ont été basés sur des valeurs de mesure altérées, a expliqué le constructeur dans un communiqué.

Nissan, partenaire de Renault, n'a pas précisé dans ce document le nombre de véhicules concernés ni la durée, en mois ou années, durant laquelle ces méthodes illégales ont été employées. À la demande des autorités, Nissan a été forcé depuis septembre dernier de conduire des inspections sur la façon dont sont ou ont été contrôlés ses véhicules, après avoir dû reconnaître que des personnes non-certifiées apposaient leur signature sur des documents de tests.

«Pas d'erreurs»

Durant cette enquête interne, sont apparues les autres pratiques répréhensibles dont le groupe a fait état lundi au ministère japonais des Transports avant de prévenir la presse. «Des investigations exhaustives sur les faits décrits ci-dessus, y compris sur les causes et les antécédents de ce type de mauvaise conduite, sont en cours», a assuré le constructeur.

Les véhicules, «hormis le modèles GT-R», sont cependant en eux-mêmes conformes aux normes de sécurité japonaises et leurs émissions gazeuses correspondent aux spécifications du catalogue, «ce qui signifie qu'il n'y a pas d'erreurs dans les chiffres d'économie de carburant divulgués par Nissan» aux clients. Pour le modèle de sport GT-R, Nissan n'a pas précisé dans le communiqué quel était le problème rencontré.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Daisy le 09.07.2018 12:28 Report dénoncer ce commentaire

    La consommation et degré d'émissions polluantes ont toujours été une arnaque pour les consommateurs. Il faudrait que les constructeurs évitent d'en faire la publicité.

  • yougosigno le 09.07.2018 18:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Normal, le PDG mr Ghosn est le même que pour Renault, lui aussi épinglé pour les faits identiques

  • torolkozo le 09.07.2018 19:17 Report dénoncer ce commentaire

    Fraude en Allemagne, puis au Japon, ça arrive peut-être ailleurs mais on ne l'admet que dans des démocraties car dans les dictatures, on essaierait de le cacher ?

Les derniers commentaires

  • torolkozo le 09.07.2018 19:17 Report dénoncer ce commentaire

    Fraude en Allemagne, puis au Japon, ça arrive peut-être ailleurs mais on ne l'admet que dans des démocraties car dans les dictatures, on essaierait de le cacher ?

  • yougosigno le 09.07.2018 18:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Normal, le PDG mr Ghosn est le même que pour Renault, lui aussi épinglé pour les faits identiques

  • Daisy le 09.07.2018 12:28 Report dénoncer ce commentaire

    La consommation et degré d'émissions polluantes ont toujours été une arnaque pour les consommateurs. Il faudrait que les constructeurs évitent d'en faire la publicité.

    • Minnie le 09.07.2018 13:33 Report dénoncer ce commentaire

      Il faudrait avant tout que les constructeurs soient plus honnêtes. Pour moi le principe du "pollueur payeur" s'applique aussi à eux et c'est très bien comme ça.

    • lulu le 09.07.2018 15:43 Report dénoncer ce commentaire

      A chaque fois qu'un résultat sort, il est faux ! Dans tous les domaines c'est la même chose. Vous croyez encore aux statistiques, à la véracité des contrôles divers ! Et bien vous vous la seule...!

    • De quoi? Ah oui. Pardon. le 09.07.2018 16:15 Report dénoncer ce commentaire

      @Minnie: Ils ont essayé, et ils leur ont répondu qu'ils mettraient des gens au chômage!!!!! Alors, c'est nous qui payons.