Affaire du 737 MAX

22 janvier 2020 12:34; Act: 22.01.2020 13:43 Print

Trump qualifie Boeing de «grande, grande déception»

Le président américain a réagi mercredi, à la crise que traverse l'avionneur, en raison du problème de sécurité de son modèle 737 MAX.

storybild

Les 737 MAX sont cloués au sol depuis plus d'un an. (photo: AFP/David Ryder)

Sur ce sujet
Une faute?

Le président américain Donald Trump a vertement critiqué l'avionneur Boeing, plombé par la crise du 737 MAX, s'inquiétant de l'impact potentiel sur l'économie, dans une interview donnée à Davos, à la chaîne CNBC. «Boeing, c'est une grande, grande déception pour moi», a-t-il indiqué, en marge du Forum économique mondial, dans la station suisse. L'avionneur américain a annoncé, mardi, que le 737 MAX ne revolera pas avant mi-2020, ce qui devrait gonfler la facture des déboires de cet avion cloué au sol depuis plus de dix mois, après deux accidents ayant fait 346 morts.

«C'était, disons jusqu'à il y a un an, l'un des plus grands groupes du monde, et soudainement, plein de choses sont arrivées. Je suis tellement déçu par Boeing, tout cela a eu un énorme impact», a poursuivi le président américain. «Vous savez, quand vous parlez de la croissance, l'impact est tellement énorme», a-t-il insisté. Selon le cabinet Oxford Economics, les effets des déboires de Boeing sur l'investissement, le commerce et les stocks, accumulés au premier trimestre 2020, pourraient représenter un impact sur le PIB d'environ 0,5% en chiffres annualisés. La majeure partie de cet impact proviendrait des exportations, Boeing (qui exporte les trois-quarts de sa production) représentant une part importante du commerce extérieur américain.

Le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, avait reconnu mardi, que le rythme de la croissance américaine serait influencé par le temps qu'il faudra «pour que le MAX reprenne son activité», prenant acte du poids économique de Boeing. La mise en cause du système antidécrochage MCAS du 737 MAX avait par ailleurs mis en lumière les carences de la supervision, exercée par l'agence fédérale de l'aviation (FAA), régulateur du secteur aéronautique, suscitant la colère des parlementaires américains.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Le Belge, une fois le 22.01.2020 14:30 Report dénoncer ce commentaire

    Sur ce coup je lui donne 100% raison. C'est en fait une honte.

  • contre-attaque le 22.01.2020 16:08 Report dénoncer ce commentaire

    Et encore. Il faudrait que toute l'Europe mette à l'amende Boeing pour ce manquement et la mise en danger de la vie d'autrui. Les amendes sont encore trop rare et faible. Quand on voit ce que le groupe VW a du payer aux Etat Uni pour le scandale du diesel... Alors que ce sont les 1er à n'avoir rien à foutre de poluer.

  • Vincenzo le 22.01.2020 17:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    100% d’accord avec vous. On est bien naïf nous les Européens

Les derniers commentaires

  • Nico57 le 23.01.2020 13:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tu crois sa aurait l’inverse il se serait passer quoi? Boeing aurait tous essayé pour couler Airbus complètement en le discréditant et j’en passe alors non pas de pitié

  • Vincenzo le 22.01.2020 17:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    100% d’accord avec vous. On est bien naïf nous les Européens

  • contre-attaque le 22.01.2020 16:08 Report dénoncer ce commentaire

    Et encore. Il faudrait que toute l'Europe mette à l'amende Boeing pour ce manquement et la mise en danger de la vie d'autrui. Les amendes sont encore trop rare et faible. Quand on voit ce que le groupe VW a du payer aux Etat Uni pour le scandale du diesel... Alors que ce sont les 1er à n'avoir rien à foutre de poluer.

  • Nico le 22.01.2020 16:07 Report dénoncer ce commentaire

    Même si l'avion venait à être certifié un jour, en tant que passager lambda, je n'aurai pas confiance personnellement... je prendrai un vol avec un autre avion ou une autre compagnie aérienne

  • Le Belge, une fois le 22.01.2020 14:30 Report dénoncer ce commentaire

    Sur ce coup je lui donne 100% raison. C'est en fait une honte.