Industrie automobile

10 septembre 2017 15:19; Act: 10.09.2017 15:20 Print

Le diesel est condamné à une «lente agonie»

Miné par des scandales, soumis à de nouvelles normes draconiennes et risquant même d'être chassé de certaines villes, le diesel voit les Européens se détourner de lui.

storybild

Les constructeurs vont devoir adapter leurs gammes et risquent de peiner à respecter les objectifs européens de CO2 sans l'aide de moteurs au gazole, d'où la course actuelle à l'électrification. (photo: AFP)

  • par e-mail
Sur ce sujet

Le salon de Francfort, qui ouvre ses portes aux médias mardi, avait été marqué lors de sa précédente édition en 2015 par l'affaire des moteurs diesel truqués chez Volkswagen. Deux ans plus tard, le paysage automobile est bouleversé: le moteur au gazole perd sa prééminence, en particulier dans son fief européen, sur fond de perte de confiance des consommateurs. «Depuis plusieurs mois, on assiste à une nette baisse des ventes de véhicules diesel dans les grands marchés européens que sont la France et l'Allemagne», explique à l'AFP Stefan Bratzel, directeur du Center of Automotive Management (CAM).

En France, pour la première fois depuis 2000, les ventes de voitures particulières neuves roulant au gazole ont chuté depuis le début de l'année sous la barre des 50% (47,8% exactement), encore soutenues par la fiscalité sur les véhicules de société. Outre-Rhin, la chute est aussi brutale: la part du diesel a fondu à 37,7% en août contre 45,3% un an plus tôt. Les pouvoirs publics ont longtemps encouragé l'achat de voitures diesel au nom de l'indépendance énergétique et de la lutte contre les émissions de CO2. Les constructeurs et équipementiers ont massivement investi dans cette technologie.

Dépollution coûteuse

Mais le scandale Volkswagen a rebattu les cartes, montrant une industrie qui avait parfois choisi soit de tricher, soit de contourner les règles sur les émissions d'oxydes d'azote (NOx) dangereuses pour la santé. En France, des tests publiés en 2016 par le gouvernement ont mis en évidence des dépassements de jusqu'à dix fois la norme sur certains véhicules, et des informations judiciaires visent quatre groupes, VW, Renault, Fiat-Chrysler et PSA, ce dernier étant mis en cause pour «stratégie frauduleuse» dans un rapport de la répression des fraudes dévoilé vendredi par le quotidien français Le Monde.

Les nouvelles règles d'homologation européennes entrées en vigueur le 1er septembre encadrent plus sévèrement ces émissions, ainsi que celles de particules. Pour les respecter, les constructeurs vont devoir investir encore plus. «On sait dépolluer un moteur diesel, on sait le rendre propre, dans toutes les circonstances (...) mais cela a un coût», résume le directeur général de l'équipementier Faurecia, Patrick Koller. Un coût d'environ «1 500 euros par véhicule», estime Marc Mechaï, responsable du secteur automobile chez Accenture, pour qui «sur un véhicule de moins de 20 000 euros il est difficile de justifier l'utilisation du diesel».

En outre, «l'harmonisation progressive des prix de l'essence et du diesel (à la pompe, NDLR) va rendre ce dernier plus du tout compétitif, ou alors il faudra faire tellement de kilomètres que ça ne concernera qu'une toute petite catégorie d'automobilistes», dit Flavien Neuvy, directeur de l'observatoire Cetelem de l'automobile.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • gonzi le 10.09.2017 19:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Arrêtez d'être si naïf tout polluent essence diesel et même les voitures électrique indirectement

  • fred le 11.09.2017 08:19 Report dénoncer ce commentaire

    J'aimerai rouler en voitures électriques mais il faudrait rajouter plusieurs bornes de recharges car l'autonomie des moteurs électriques est encore bien trop faible.

  • Lulu le 11.09.2017 07:29 Report dénoncer ce commentaire

    Et quand on en aura fini avec les "diesels" ce sera au tour des moteurs essence de trinquer. Comme les marchés sont saturés, il faudra bien trouver des incitations à la vente de nouveaux véhicules, surtout de ceux techniquement encore en version beta. Pour moi c'est clair, tant que le rideau de fumée ne se lève pas, je reste avec mes caisses des années 70 et 80 du dernier siècle.

Les derniers commentaires

  • IlGattopardo le 11.09.2017 09:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @nafout'. Oui, en effet tu peux le voir comme ça si tu ne penses que à ton portefeuille et tu n'a aucune considération pour les autres en ce qui concerne les particules fines, le NOx, le bruit, l'odeur.

    • Marie le 11.09.2017 13:36 Report dénoncer ce commentaire

      Parce que tu crois que l'essence ne pollue pas ? Reflechissez avec votre cerveau, pas avec celui que les politiciens et les patrons des lobbies pétroliers veulent que vous réfléchissiez...

  • Nafout' le 11.09.2017 08:29 Report dénoncer ce commentaire

    même si le diesel revient au même prix que l'essence, je peux tout de même faire plus de 1000km avec un plein diesel. ça restera donc compétitif façe à l'essence.

  • fred le 11.09.2017 08:19 Report dénoncer ce commentaire

    J'aimerai rouler en voitures électriques mais il faudrait rajouter plusieurs bornes de recharges car l'autonomie des moteurs électriques est encore bien trop faible.

  • Lulu le 11.09.2017 07:29 Report dénoncer ce commentaire

    Et quand on en aura fini avec les "diesels" ce sera au tour des moteurs essence de trinquer. Comme les marchés sont saturés, il faudra bien trouver des incitations à la vente de nouveaux véhicules, surtout de ceux techniquement encore en version beta. Pour moi c'est clair, tant que le rideau de fumée ne se lève pas, je reste avec mes caisses des années 70 et 80 du dernier siècle.

  • Christine le 10.09.2017 23:00 Report dénoncer ce commentaire

    Mon Audi A1 diesel depuis sa remise aux normes est un vrai veau. Plus aucune puissance! Je deviens folle.