Crise à Londres

22 novembre 2020 12:19; Act: 23.11.2020 12:02 Print

Des taxis mythiques laissés dans les champs

Avec la pandémie, trouver des clients est devenu compliqué pour les «cabs», mythiques taxis noirs londoniens. Nombre d’entre eux sont désormais parqués dans des champs.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Tony Georgiou contemple un champ rempli de taxis garés à la queue leu leu. «J’ai perdu le compte du nombre de véhicules qu’on a ici», se désespère le dirigeant de GB Taxis Limited, qui loue habituellement les fameuses voitures aux chauffeurs possédant une licence, «Il doit y avoir entre 150 et 200 voitures qu’on a retirées de la circulation». Ces taxis bombés iconiques ont été conçus à l’origine pour accueillir des passagers dotés de chapeaux hauts-de-forme.

Mais dans un centre-ville vidé de ses habitants par un second confinement, les chauffeurs ont pour la plupart fait le choix de rendre leur taxi de location. Débordées par l’afflux de retours, les sociétés loueuses se retrouvent obligées de les stocker dans des champs proches de Londres. «Ça arrive partout, tout autour de la M25 (NDLR: route majeure autour de Londres), il y a des champs pleins de cabs comme ça», explique Steve McNamara, secrétaire général de l’Association des chauffeurs de taxi avec licence (LTDA), pour qui cette situation «complètement inédite» est intenable pour certains.

Entre vols et désespoir

Tony Georginou affirme qu’une cinquantaine de ses véhicules se sont déjà fait voler des pièces, qui coûteront 120 000 livres à remplacer. «Je ne sais pas si nous allons nous en sortir», explique-t-il à propos de son entreprise ouverte il y a seize ans: «C’est un combat.» Successeurs des taxis londoniens à chevaux apparus au XVIIe siècle, les «cabs» noirs sont un emblème de la vie britannique au même titre que les cabines téléphoniques rouges et les policiers casqués. «Les seuls qui restent sont désormais les taxis», affirme M. McNamara. Mais pour combien de temps?

Actuellement, seuls 20% des taxis roulent, affirme-t-il, se basant sur les voitures de son association - qui en compte 11 000, soit plus de la moitié des 20 000 de la ville - et les chiffres officiels fournis par l’aéroport londonien de Heathrow. «Nous avons perdu 5 000 à 6 000 véhicules depuis juin», affirme-t-il, car si certains chauffeurs font des petits boulots comme des livraisons pour les supermarchés, la «grande majorité» ne travaille plus.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • djinn le 22.11.2020 15:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faudra les vendre aux enchères à des collectionneurs pour limiter la casse.

  • Geza le 23.11.2020 14:07 Report dénoncer ce commentaire

    Que dire des webtaxis et autres qui suivent le même chemin...

  • Nous n'en sommes qu'au début le 22.11.2020 14:01 Report dénoncer ce commentaire

    Cette histoire, parmi tant d'autres dans le contexte actuel, peut sembler anecdotique. Au contraire! Elle est très révélatrice d'une volonté de réinitialisation de notre mode de vie.

Les derniers commentaires

  • SPQR 753 le 23.11.2020 15:23 Report dénoncer ce commentaire

    Greta et ses supporters sont très content.

  • Geza le 23.11.2020 14:07 Report dénoncer ce commentaire

    Que dire des webtaxis et autres qui suivent le même chemin...

  • Abusez le 23.11.2020 12:31 Report dénoncer ce commentaire

    Que du positif pour l'environement.

  • veritis le 22.11.2020 16:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bref, c'est une casse. nombreuses sont celles sans plaques d'immatriculation.

  • djinn le 22.11.2020 15:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faudra les vendre aux enchères à des collectionneurs pour limiter la casse.