Annonce surprise

23 janvier 2020 20:13; Act: 24.01.2020 11:05 Print

Accord UE-​​USA: «Personne ne comprend rien»

La présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, a suscité l'étonnement à Bruxelles, en annonçant un nouvel accord commercial avec Washington, dans les prochaines semaines.

storybild

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a rencontré le président américain Donald Trump, lundi, à Davos. Elle a annoncé mercredi vouloir conclure rapidement un nouvel accord commercial avec Washington. (photo: Keystone/Stefan Wermuth Handout)

Sur ce sujet
Une faute?

«Personne ne sait rien»: l'étonnement prédominait jeudi à Bruxelles, après l'annonce, la veille à Davos, par la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, d'un accord commercial d'ici «quelques semaines» entre l'UE et les États-Unis.

«Pour être honnête, je ne comprends pas. J'ai parlé hier à des membres de la Commission, de haut niveau, et ils n'ont pas compris non plus», a déclaré à l'AFP, l'eurodéputé allemand Bernd Lange, président de la Commission du commerce international au Parlement européen.

Ursula von der Leyen a annoncé mercredi, au lendemain d'une rencontre avec Donald Trump, au Forum économique de Davos, son ambition de signer «dans quelques semaines» un accord avec Washington, avec qui les relations commerciales sont tendues.

États membres pas sondés

Plusieurs sources au Conseil de l'UE, l'institution qui représente les États membres, disent aussi avoir été surprises par cette annonce. Par ailleurs, aucun des États membres interrogés par l'AFP n'a été préalablement sondé par Bruxelles, responsable en leur nom de la politique commerciale européenne, avant l'annonce de nouvelles discussions avec les États-Unis.

«Ça n'engage que (Ursula von der Leyen)», a réagi un diplomate européen. «Malheureusement personne ne sait rien», ajoute un autre diplomate d'un grand pays. «Il y a l'intention de mettre en place un nouveau paquet de mesures pour faire "la paix" (avec Washington), mais personne ne connaît le contenu».

Interrogé à Davos, le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, s'est borné à rappeler la position de la France sur le sujet: «Nous ne voulons pas signer d'accord avec un État qui refuse l'Accord de Paris sur le changement climatique», comme c'est le cas des États-Unis.

«Simple déclaration politique»

Plus qu'un véritable accord commercial bilatéral, qui semble techniquement impossible à conclure en quelques semaines, surtout avec un pays de l'importance des États-Unis, une source européenne évoque la signature d'une simple «déclaration politique entre von der Leyen et Trump».

La présidente de la Commission doit d'ailleurs se rendre à Washington dans les prochaines semaines, selon plusieurs sources à la Commission. Le commissaire européen au Commerce, Phil Hogan, était à Washington la semaine passée, avec l'objectif de «revigorer» la relation commerciale entre l'UE et les États-Unis, mais il n'a pas obtenu de progrès majeurs.

Taxes sur l'acier et l'aluminium de l'UE, menaces sur les automobiles européennes et les produits français, disputes à l'OMC: les relations commerciales entre l'UE et les États-Unis se sont détériorées depuis l'arrivée au pouvoir il y a trois ans de Donald Trump, qui a fait de la lutte contre le déficit commercial américain une priorité. «Si nous ne pouvons pas conclure d'accord commercial (avec l'UE), nous devrons mettre une taxe de 25% sur leurs voitures», a menacé le dirigeant américain, mercredi, à Davos.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • NoComent le 23.01.2020 22:27 Report dénoncer ce commentaire

    Sympa la nouvelle, à débarquée elle fait déjà cavalier seul, ça promet pour la suite...

  • LaCata le 23.01.2020 23:07 Report dénoncer ce commentaire

    Eh bien, ça commence bien! Ne serait-il pas DÉJÀ temps d'entammer à son égard une "procédure d'empeachment", comme actuellement pour le Donald? Non mais elle se prend vraiment au sérieux, elle qui n'a été élue par personne. C'est franchement grave!

  • Calimero le 24.01.2020 08:43 Report dénoncer ce commentaire

    Je vois déjà le gros minet Donald se réjouïr qu'on ait mis à la tête de l'UE une si "mignone" petite souris. Oh mais, comme je vais bientôt te la croquer! Mmmmh

Les derniers commentaires

  • pep le 25.01.2020 09:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est ça

  • Asselineau le 24.01.2020 15:23 Report dénoncer ce commentaire

    L'UE c'est d'abord et avant tout l'Allemagne et ses intérêts économico industriels. La ventes de bagnoles. Délocaliser la production dans des pays de l'est a moindre couts. Tout le reste XD c'est une blague. L'UE c'est l'URSS.

  • Quépaza ? le 24.01.2020 13:34 Report dénoncer ce commentaire

    Elle lui a fait quoi ? Il lui a fait quoi ? Ils se sont fait quoi ?

  • DeadEnd le 24.01.2020 11:40 Report dénoncer ce commentaire

    ...pourquoi tout le monde s'étonnes? Personne n'a suivi la carrière de Mme U.VdL quand elle était Chef de l'armée allemande...et même avant? Elle en a sortie des belles, et les allemands étaient bien content de s'en débarrasser... Donc, tout beigne, non?

  • Rhâkham le 24.01.2020 11:35 Report dénoncer ce commentaire

    Comme d'hab' avec l'UE : la démocraSSie en marche...