Venezuela

03 juillet 2017 13:56; Act: 03.07.2017 15:49 Print

Maduro augmente de 50% le salaire minimum

Le président vénézuélien a annoncé dimanche, une hausse de 50% du salaire minimum, la troisième depuis le début de l'année.

storybild

Le président vénézuélien, Nicolas Maduro, a annoncé une augmentation de 50% du salaire minimum. (photo: AFP)

  • par e-mail
Sur ce sujet

Le président vénézuélien, Nicolas Maduro, a annoncé dimanche une augmentation de 50% du salaire minimum, à 97 351 bolivars (37 dollars au taux officiel, soit 32 euros), la troisième hausse de celui-ci depuis le début 2017.

Le chef de l’État vénézuélien, en butte à des manifestations quasi quotidiennes depuis début avril, a également annoncé l'augmentation du bon alimentaire qui accompagne le salaire minimum, pour le porter à 153 000 bolivars (environ 58 dollars, soit 51 euros).

Le salaire minimum avait déjà été augmenté de 50% le 8 février et de 60% le 30 avril. Ces hausses ne permettent cependant pas de compenser l'inflation, qui devrait être de 720% cette année selon les prévisions du FMI.

Pour Asdrubal Oliveros, économiste, cette nouvelle augmentation du salaire minimum pourrait même alimenter encore l'inflation, réduire le pouvoir d'achat effectif des Vénézuéliens et faire augmenter encore le chômage.

89 morts

Depuis le début des manifestations contre le régime du président Maduro, début avril, 89 personnes ont été tuées et plus de mille ont été blessées, selon le parquet, et plus de 3 500 ont été interpellées selon Foro Penal.

Dans une déclaration à la fin de la prière de l'Angelus sur la place Saint-Pierre à Rome, le pape a appelé dimanche à mettre un terme aux violences au Venezuela et dit penser aux familles des victimes de la vague de protestation qui touche le pays depuis trois mois.

«J'appelle à la fin de la violence et à une solution pacifique et démocratique de la crise», a déclaré le pape: «J'assure de mes prières ce pays bien-aimé et j'exprime ma proximité aux familles qui ont perdu leurs enfants dans les rues».

(L'essentiel/nxp/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Tom le 03.07.2017 16:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vive l'inflation!

  • Fulgure le 04.07.2017 00:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Deux fois rien !

  • The best le 03.07.2017 23:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Incroyable ce mec...bientôt il va acceuillir des anciens membres de l'Etat Islamique pour leur reconversion dans les milices privée. Et un prix Nobel et un!!!!

Les derniers commentaires

  • Fulgure le 04.07.2017 00:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Deux fois rien !

  • The best le 03.07.2017 23:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Incroyable ce mec...bientôt il va acceuillir des anciens membres de l'Etat Islamique pour leur reconversion dans les milices privée. Et un prix Nobel et un!!!!

    • @The best le 04.07.2017 08:37 Report dénoncer ce commentaire

      ben pourquoi est-ce que vous n'allez pas le remplacer alors?

  • Tom le 03.07.2017 16:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vive l'inflation!