Aviation

25 juillet 2018 09:59; Act: 25.07.2018 10:47 Print

300 emplois sont menacés chez Ryanair

La compagnie irlandaise a indiqué ce mercredi qu'elle allait réduire sa flotte de 20% à Dublin, cet hiver. 300 employés pourraient être licenciés.

storybild

Ryanair n'aura plus que 24 avions à Dublin contre 30 jusqu'à présent, ce qui pourrait entraîner des pertes d'emplois pour 100 pilotes et 200 membres du personnel de cabine, selon un communiqué.

Sur ce sujet

La compagnie irlandaise à bas coûts Ryanair a annoncé mercredi la réduction de 20% de sa flotte à Dublin cet hiver, attribuant cette décision qui menace 300 emplois à des baisses de réservations du fait des grèves de pilotes dans le pays. Ryanair n'aura plus que 24 avions à Dublin contre 30 jusqu'à présent, ce qui pourrait entraîner des pertes d'emplois pour 100 pilotes et 200 membres du personnel de cabine, selon un communiqué.

Le groupe ajoute vouloir donner la priorité à ses activités en Pologne, Ryanair Sun, qui sont en plein essor. Ryanair a justifié sa décision par les mouvements sociaux qu'il a connus à Dublin avec la récente grève sur trois jours d'une partie de ses pilotes et alors qu'un autre mouvement social mené par le personnel de cabine débute mercredi, dans plusieurs pays d'Europe. La compagnie met ainsi sa menace à exécution après avoir averti lors de la présentation de ses résultats trimestriels lundi, marqués par une baisse de son bénéfice net, que les grèves pourraient le contraindre à revoir ses prévisions de trafic pour l'hiver, avec à la clé moins d'avions et des pertes d'emplois.

600 vols annulés et 100 000 passagers touchés

Le groupe «a décidé d'allouer plus d'avions sur les marchés où nous connaissons une forte croissance (comme la Pologne)», explique le directeur opérationnel Peter Bellew, cité dans le communiqué. Selon lui, «cela passera par une réduction du nombre d'appareils et des suppressions d'emplois dans les marchés où notre activité s'est affaiblie». Ryanair explique avoir observé une baisse des réservations et des prix en Irlande, en partie en raison des grèves récentes des pilotes irlandais, qui ont selon le groupe plombé la confiance des clients dans la fiabilité de ses programmes de vols. La compagnie s'attend à fermer peu de destinations proposées à Dublin mais va plutôt réduire la fréquence des vols. Sur le volet social, Ryanair dit avoir prévenu plus de 100 pilotes et 200 personnels de cabine que leurs services pourraient ne plus être nécessaires, à partir du 28 octobre.

Elle ajoute que d'éventuels licenciement seront déterminés en fonction de plusieurs facteurs comme la productivité et les demandes de transferts vers d'autres bases. Ryanair va proposer des emplois en Pologne et peut-être sur d'autres bases. Cette décision est annoncée au sortir d'une grève qui s'est déroulée sur trois jours depuis la mi-juillet, en Irlande, par des pilotes réclamant de meilleures conditions de travail. Ryanair, qui ne cesse de fustiger les motifs des grèves, fait face en outre mercredi et jeudi à une action de plus grande ampleur du personnel de cabine de la compagnie en Espagne, au Portugal, en Belgique et en Italie, avec 600 vols annulés, affectant 100 000 passagers.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • aigorleo le 25.07.2018 15:52 Report dénoncer ce commentaire

    Le système Ryanair: vous voulez faire grève? pas de soucis, on licencie car le business diminue. Je parie que les grevistes sont ceux qui seront licenciés en premier! C'est pas une compagnie francaise ca...

  • luxo le 25.07.2018 14:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vivement la fin de ces compagnies low cost

  • C'est assez logique ... le 25.07.2018 17:35 Report dénoncer ce commentaire

    C'est assez logique ... Les pertes doivent être compensées d'une façon ou d'une autre, car les amortissements et les frais fixes restent. Les syndicats allemands ont compris cela depuis bien longtemps et la grève n'est que le recours ultime, et le but c'est la négociation pas à pas en fonction de ce qui est réaliste et possible pour l'entreprise.

Les derniers commentaires

  • mimi le 26.07.2018 07:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tout est question de budget, soit vous avez les moyens de voler avec des compagnies régulières soit avec di low cost. Qu est ce qui est le plus important... pour moi la destination à prix qui entre dans mes moyens. Ryanair sur ce coup licencie mais c était sur ! Ils ne peuvent pas se permettre d avancer une trésorerie aussi considérable liée aux grèves et encore moins accepter de revoir leurs marges. S ils sont obligés de revoir leur système ils ne le reverront pas avec un personnel qui leur a planté un couteau dans le dos mais avec des nouveaux quitte a s appeler autrement que Ryanair Le social n existe pas.

  • ceraphyn le 26.07.2018 06:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La différence, c'est que chez Lufthansa, on peut négocier. Chez Ryanair, aucune négociation n'est possible, et même quand la décence est bafouée, la loi irlandaise protège ce patron richissime qui exploite tant son personnel que ses passagers, sans parler des aéroports obligés de céder la priorité à ses avions parce qu'en ne prévoyant que le strict minimum de carburant, il sait qu'on les fera atterrir avant qu'ils se crashent. 90% des vols à l'heure, ça a un prix.

  • Paul B le 25.07.2018 18:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Luxair me va très bien aussi. Et en période de promo ils sont en concurrence direct a ryanair .

  • Bob le 25.07.2018 18:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mouais. N’empêche qu’ils ont des destinations que d’autres n’ont pas. Je suis d’accord que Luxair est très bien car je les prends souvent mais question destination c’est limite...

  • C'est assez logique ... le 25.07.2018 17:35 Report dénoncer ce commentaire

    C'est assez logique ... Les pertes doivent être compensées d'une façon ou d'une autre, car les amortissements et les frais fixes restent. Les syndicats allemands ont compris cela depuis bien longtemps et la grève n'est que le recours ultime, et le but c'est la négociation pas à pas en fonction de ce qui est réaliste et possible pour l'entreprise.