Grand show

01 février 2018 08:12; Act: 01.02.2018 08:21 Print

400 millions de dollars de pub au Super Bowl

La finale du championnat de NFL va engendrer un chiffre d'affaires records en publicité. Mais les messages ne devraient pas être très politiques cette année.

storybild

Le Super Bowl est l'un des événements télévisée de l'année aux États-Unis. (photo: AFP/Mike Ehrmann)

Sur ce sujet
Une faute?

Les annonceurs américains vont mettre à nouveau la somme record de plus de 400 millions de dollars sur la table à l'occasion du Super Bowl dimanche, en prenant soin cette année d'éviter les sujets trop politiques. Malgré une baisse d'audience de près de 10% cette saison, la NFL, la ligue professionnelle de football américain, continue de faire recette pour le Super Bowl, la finale du championnat, qui devrait être suivie par plus de 110 millions de téléspectateurs aux États-Unis.

Comme l'an dernier, le prix des 30 secondes d'antenne sur NBC, qui retransmet le match opposant les New England Patriots aux Philadelphia Eagles, s'est négocié au niveau record de quelque cinq millions de dollars, et le carnet de commandes est rempli. Beaucoup d'automobiles, des habitués comme lessives, chips, bonbons et boissons seront au rendez-vous. Mais il y aura aussi des plus jeunes, comme Amazon, qui va lancer deux grandes campagnes en s'appuyant sur la publicité télévisée. L'enjeu, désormais, est de briller, lors d'une après-midi qui va compter près de trois-quarts d'heure de réclames sur quatre heures d'émission.

De l'humour plutôt que de la politique

En 2017, une poignée de jours après l'investiture de Donald Trump, beaucoup avaient joué la carte politique, dans une atmosphère très tendue. Airbnb était allé le plus loin, prenant le contre-pied du décret migratoire du nouveau président avec son spot invitant à «accepter l'autre», quel qu'il soit. Mais «cette année, les annonceurs vont vraiment essayer d'éviter tout message ouvertement politique», dans un pays très divisé et gouverné par un président toujours prêt à réagir publiquement sur tous les sujets, anticipe Charles Taylor, professeur de marketing à l'université de Villanova.

Certains, tels les bonbons Skittles, le produit ménager Febreeze ou M&Ms ont résolument pris la tangente et ressorti la carte de l'humour, très utilisée il y a une vingtaine d'années mais quelque peu délaissée depuis. Alors que la tradition a longtemps poussé les marques à garder secrets leurs spots jusqu'à diffusion lors du Super Bowl, beaucoup ont déjà dévoilé leurs batteries pour créer le buzz et activer, plusieurs jours avant l'événement, le démultiplicateur des réseaux sociaux.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.