Aéronautique

27 janvier 2018 16:07; Act: 27.01.2018 16:14 Print

Bombardier remporte une victoire aux États-​​Unis

Le gouvernement américain ne pourra pas appliquer aux CSeries de l'avionneur canadien les taxes faramineuses qu'il lui réservait.

storybild

Image prétexte

Sur ce sujet
Une faute?

L'avionneur canadien Bombardier a remporté une victoire juridique sur son concurrent américain Boeing et le gouvernement américain. Les taxes gigantesques sur les importations des avions CSeries ont été bloquées vendredi par une autorité indépendante.

Les membres de la commission américaine du commerce international (USITC) ont jugé à l'unanimité (4 voix contre 0) que les industriels américains, en l'occurrence l'avionneur Boeing, n'étaient pas affectés par le programme de l'avionneur canadien.

En décembre, le ministère américain du commerce avait, lui, estimé que les aéronefs canadiens, des appareils moyen-courriers de 100 à 150 sièges, bénéficiaient de subventions du gouvernement canadien et qu'ils étaient vendus en dessous de leur prix de fabrication.

Le gouvernement américain, qui se targue de vouloir protéger les entreprises et les travailleurs américains victimes de concurrence selon lui déloyale, avait alors fixé, d'une part, des droits devant compenser les subventions publiques (dits «compensateurs») à 212,39%, et, d'autre part, un taux anti-dumping à 79,82%.

Recours possible

Bombardier a immédiatement crié «victoire» après la décision de l'USITC, «pour l'innovation, la concurrence et la primauté de la loi». «C'est aussi une victoire pour les compagnies aériennes américaines et le public voyageur des États-Unis», a-t-il ainsi réagi.

«Nous allons poursuivre à plein régime notre projet CSeries, en se concentrant sur les besoins de nos compagnies aériennes clientes et en créant plus et de nouveaux emplois hautement qualifiés aux États-Unis», a réagi de son côté, le directeur général d'Airbus, Tom Enders. Concurrent historique de Boeing, l'avionneur européen a passé récemment un accord avec Bombardier pour la production des CSeries dans son usine américaine.

Boeing s'est dit de son côté «déçu» que l'USITC ne reconnaisse pas le préjudice dont il s'affirme victime. «Nous allons examiner l'avis de la commission un peu plus en profondeur au fur et à mesure que les détails seront publiés dans les prochains jours», a indiqué Boeing.

Le groupe de Chicago n'a pas précisé s'il allait faire appel de la décision de l'USITC, bien que deux recours soient encore possibles, auprès du tribunal du commerce de New York avant une ultime saisine de la cour d'appel fédérale de Washington.

(L'essentiel/nxp/ats)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • FMST le 27.01.2018 23:39 Report dénoncer ce commentaire

    On dirait un Airbus, non un Boeing...

Les derniers commentaires

  • FMST le 27.01.2018 23:39 Report dénoncer ce commentaire

    On dirait un Airbus, non un Boeing...