Zone euro

06 décembre 2017 13:08; Act: 06.12.2017 13:16 Print

Bruxelles propose un Fonds monétaire européen

La Commission européenne a proposé mercredi aux États membres de créer en 2019 un fond qui pourrait se substituer au FMI pour venir en aide aux pays de la zone euro en difficulté.

storybild

L'idée d'un Fonds monétaire européen (FME), déjà avancée à plusieurs reprises dans le passé, fait consensus, sur la papier, parmi les grandes capitales européennes. (photo: AFP/Emmanuel Dunand)

  • par e-mail
Sur ce sujet

«Le Parlement européen et le Conseil (qui représente les États membres, ndlr) sont invités à adopter cette proposition mi-2019», écrit dans un communiqué l'exécutif européen, qui a présenté une série de propositions pour réformer la zone euro. Ses propositions doivent alimenter un débat sur le sujet entre les chefs d'État de l'UE prévu lors d'un sommet européen le 15 décembre à Bruxelles.

L'idée d'un Fonds monétaire européen (FME), déjà avancée à plusieurs reprises dans le passé, fait consensus, sur la papier, parmi les grandes capitales européennes. Mais la proposition de la Commission pourrait se heurter à la vision allemande d'une telle institution. Bruxelles propose de créer ce FME sur la base du Mécanisme européen de stabilité (MES), une institution intergouvernementale de gestion de crise créée par la zone euro pendant la crise financière. Le nouvel organe garderait l'architecture et les prérogatives du MES, mais deviendrait communautaire. Il se verrait aussi adjoindre un rôle de «prêteur en dernier recours» pour les banques en détresse, si les mécanismes de résolution bancaire prévus en premier ressort n'ont pas suffisamment fonctionné.

Un ministre européen de l'Économie et des Finances

«En transformant le MES en organe communautaire, nous le rendons plus responsable devant le Parlement européen - sans affaiblir les Parlements nationaux - et nous faciliterons également les liens avec la Commission», a expliqué le commissaire européen aux Affaires économiques, Pierre Moscovici, qui a présenté ces propositions. L'Allemagne est favorable à la création d'un FME, mais aimerait que celui-ci reste intergouvernemental et ait la possibilité d'exercer une surveillance plus stricte des politiques budgétaires dans la zone euro.

La Commission a également publié mercredi une communication -sorte d'avis sans valeur juridique destiné à orienter le débat- sur les instruments budgétaires dont pourrait se doter la zone euro. Elle imagine la création d'une ligne budgétaire avec plusieurs fonctions: stabiliser la zone euro en cas de choc économique, accompagner la pré-adhésion de ses futurs membres et soutenir les réformes structurelles mises en ouvre. Bruxelles a aussi relancé une proposition ancienne visant à créer «un ministre européen de l'Économie et des Finances», qui cumulerait la fonction de vice-président de la Commission avec celle de président de l'Eurogroupe, un cénacle informel qui réunit chaque mois les ministres des Finances de la zone euro.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • 20-100 le 06.12.2017 20:36 Report dénoncer ce commentaire

    Mon Dieu! Plus rien ne fonctionne dans ce gloubiboulga alors pourquoi ne pas rajouter une couche? ça fera quelques centaines de nouveaux postes de fonctionnaires, plus grand sera l'orchestre qui jouera pendant que le navire sombrera...

  • Marina le 07.12.2017 08:35 Report dénoncer ce commentaire

    Comme le future FME doit contrôler les comptes et les finances des États-membres, il est impossible de placer ce FME sous la direction de ces États-membres, que ce soit en mode communautaire ou inter-gouvernemental. Le problème est celui de la gouvernance et de la publication des.résultats des.analyses financières.

  • Ben oui le 06.12.2017 18:24 Report dénoncer ce commentaire

    C'est déjà pas fait?

Les derniers commentaires

  • Marina le 07.12.2017 08:35 Report dénoncer ce commentaire

    Comme le future FME doit contrôler les comptes et les finances des États-membres, il est impossible de placer ce FME sous la direction de ces États-membres, que ce soit en mode communautaire ou inter-gouvernemental. Le problème est celui de la gouvernance et de la publication des.résultats des.analyses financières.

  • ladeux le 07.12.2017 08:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    désoler mais non. l'ingérence de nos états nedt pas de notre faute. donner encore du fric pour remplir les poches de certains c'est hors de question

  • 20-100 le 06.12.2017 20:36 Report dénoncer ce commentaire

    Mon Dieu! Plus rien ne fonctionne dans ce gloubiboulga alors pourquoi ne pas rajouter une couche? ça fera quelques centaines de nouveaux postes de fonctionnaires, plus grand sera l'orchestre qui jouera pendant que le navire sombrera...

  • Ben oui le 06.12.2017 18:24 Report dénoncer ce commentaire

    C'est déjà pas fait?

  • Papi 1 le 06.12.2017 14:03 Report dénoncer ce commentaire

    Déjà le FMI est corrompu alors Là je dis simplement que les eurocrates cherchent les moyens pour que eux puissent avoir plus . Il suffit de regarder comment ils gèrent l'Europe maintenant .

    • daniel le 06.12.2017 14:50 Report dénoncer ce commentaire

      Si tu regards comment ça va avec l'Union économique eurasienne par exemple on est très bien. Il faut toujours comparer...