Paradise Papers

06 novembre 2017 15:26; Act: 06.11.2017 19:13 Print

Choquée, l'UE va discuter d'une liste noire

La liste noire des paradis fiscaux envisagée par l'UE serait assortie de sanctions dissuasives.

storybild

Une liste noire des paradis fiscaux (ici, les îles Caïmans) se prépare à Bruxelles. Elle pourrait exclure les pays de l'UE. (photo: AFP)

  • par e-mail
Sur ce sujet

La Commission européenne et les ministres des Finances de l'UE, choqués par les révélations des «Paradise Papers», ont promis lundi d'accroître leur lutte contre l'évasion fiscale.

«Ce nouveau scandale montre, une fois encore, que certaines entreprises et particuliers fortunés sont prêts à tout pour ne pas payer d'impôts. Les citoyens européens ne le supportent plus. Et ils ont raison : c'est insupportable !», a déclaré le commissaire européen à la Fiscalité Pierre Moscovici, en arrivant à une réunion des ministres des Finances de l'UE à Bruxelles. «La Commission en a fait beaucoup au cours des trois dernières années pour pousser les pays européens à changer les lois», mais «beaucoup reste encore à faire», a-t-il ajouté.

Rendues publiques dimanche, les fuites sur les circuits planétaires d'optimisation fiscale, connues sous l'appellation de «Paradise Papers», constituent les résultats d'une enquête du Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ), qui regroupe 96 médias de 67 pays. Ces résultats ont été obtenus grâce aux fuites provenant notamment d'un cabinet international d'avocats basé aux Bermudes, Appleby.

Parmi les personnes concernées, le ministre américain au Commerce Wilbur Ross, en affaires avec des proches du président russe Vladimir Poutine, le champion du monde de F1 Lewis Hamilton ou la Reine d'Angleterre et ses investissements aux Bermudes.

Une liste noire

«A la lumière de ces nouvelles révélations choquantes», M. Moscovici a appelé les États membres de l'UE à «adopter rapidement la liste des paradis fiscaux, assortie de sanctions dissuasives, ainsi qu'une législation européenne encadrant les intermédiaires fiscaux». «C'est moralement indispensable et politiquement urgent», a-t-il dit. Prévue depuis des mois, l'établissement de cette liste, qui ne concerne pas les pays de l'Union, doit être achevée d'ici la fin de l'année.

Les ministres des Finances de l'UE doivent en discuter mardi lors d'une réunion à Bruxelles, mais aucune conclusion n'est prévue. En matière de fiscalité, une décision ne peut être prise que si elle rencontre l'unanimité des États membres de l'Union.

«On a fait beaucoup, mais visiblement ce n'est pas assez. Quand un paradis fiscal se ferme, un autre s'ouvre», a déclaré le ministre autrichien des Finances, Hans Jörg Schelling. «L'Europe a encore beaucoup à faire, quand je pense à certains pays membres et à leurs niches fiscales», a-t-il dit sans vouloir nommer lesquels. Malte, le Luxembourg ou l'Irlande sont régulièrement montrés du doigt pour leur fiscalité avantageuse.

Le ministre maltais des Finances s'est contenté de dire qu'il «fallait du temps pour mettre en œuvre les changements». Quant au ministre allemand des Finances par intérim, Peter Altmaier, il a déclaré : «Nous allons regarder les nouveaux documents de près et discuter des conséquences que cela peut avoir sur les projets de nouvelles législations européennes à venir, et en parler aussi au niveau national», dans le cadre des discussions de coalition destinées à former un nouveau gouvernement allemand.

(L'essentiel/nxp/ats)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Sanita le 06.11.2017 16:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    la France et l'Allemagne se sont autant des paradis fiscaux que les pays cités !! entre autre! mais des grand on ne parle pas !!

  • ChTimmy le 06.11.2017 16:22 Report dénoncer ce commentaire

    Si l'UE est courageuse elle mettra le Delaware dans sa liste...

  • Klein G le 06.11.2017 20:41 Report dénoncer ce commentaire

    C'est marrant , mais j'ai jamais entendu parlé de Monaco ((peut être que c'est là que sont les comptes des politiques Français )) les politiques sont jaloux et ils font payer la populations qui trimes du matin au soir . Supprimer l'ISF et augmenter la TVA et autres , ça c'est de la politique , chapeau , très populaire .

Les derniers commentaires

  • Total le 07.11.2017 18:22 Report dénoncer ce commentaire

    C'est grâce aux Bermudes que Total échape à l'impôt français! Merci aux journalites d'investigation de dévoiller les montages des mutinationales pour échapper à l'impôt. Et contrairement au GDL, la France considère qu'elle ne peut pas imposer les entreprises pour les activités réalisées dans les autres pays.

  • Estelle le 07.11.2017 13:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Merci d’avoir corrigé

  • Splash le 07.11.2017 11:30 Report dénoncer ce commentaire

    Si vous avez beaucoup d'argent sur votre compte, c'est votre propre banque qui vous approchera pour vous proposer des investissements car, dixit, "il y a mieux à faire que de laisser l'argent dormir". Au Lux, en France, en Allemagne, peu importe le pays, ils font tous pareils.

  • Toy69 le 07.11.2017 08:13 Report dénoncer ce commentaire

    Choquée par des secrets de polichinelles...

  • nico le 07.11.2017 06:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pourquoi pas une loi qui interdise cela plutôt sur de faire une liste noir??

    • Ris Pons le 07.11.2017 12:04 Report dénoncer ce commentaire

      Certains pays ont une telle loi d'autres n'en ont pas et pour cause!!