157,4 millions d'euros

12 mai 2017 17:58; Act: 15.05.2017 09:46 Print

Conforama entre au capital de Showroomprivé

Le groupe de distribution et d'ameublement va prendre une participation de 17% dans le numéro deux français du déstockage en ligne, ont annoncé vendredi les deux groupes.

storybild

Le groupe showroomprivé.com est entré en Bourse fin 2015. (photo: AFP)

Cet accord permettra notamment à Showroomprivé d'étendre ses activités à l'ameublement et à la décoration, tandis que Conforama pourra bénéficier d'un nouveau canal de vente en figurant sur le site de Showroomprivé. Cette prise de participation «prendra la forme d'une cession hors marché d'actions par les fondateurs de Showroomprivé au prix unitaire de 27 euros, pour un montant total de 157,4 millions d'euros», indiquent les deux groupes dans un communiqué conjoint. À l'issue de l'opération, les fondateurs de Showroomprivé conserveront 27,2% du capital de l'entreprise, contre 44% aujourd'hui, et «seront liés avec Conforama par un pacte d'actionnaires en vertu duquel ils agiront de concert vis-à-vis de Showroomprivé», est-il indiqué.

Le PDG de Conforama, Alexandre Nodale, rejoindra le conseil d'administration de Showroomprivé. Cette opération reste encore soumise à l'autorisation de l'Autorité des marchés financiers (AMF) et des autorités de la concurrence. «Cet investissement stratégique va permettre (...) à Showroomprivé d'accélérer la mise en œuvre de ses ambitions de croissance en France et à l'international», ont déclaré Thierry Petit et David Dayan, cofondateurs de Showroomprivé, cités dans le communiqué. Les principaux bénéfices pour Showroomprivé, numéro deux français de destockage en ligne derrière Venteprivee.com, seront «l'élargissement de son offre dans le domaine de l'équipement de la maison, notamment en ameublement et décoration» et l'accès à de nouvelles possibilités de sourcing au niveau mondial, explique le communiqué.

Réseau de magasins

Le site de e-commerce pourra également bénéficier du réseau de magasins de Conforama en France (204 points de vente) et en Europe (84 points de vente dans 7 pays) pour proposer des offres de «clic and collect» (points de retrait de commandes en ligne), et faire ainsi une incursion dans le commerce physique. Cette prise de participation va permettre aux deux entreprises de «tirer le meilleur parti des univers du "digital", du mobile et du commerce physique et d'accélérer la transformation digitale de Conforama, afin d'accroître son leadership dans l'équipement de la maison en Europe», a déclaré Alexandre Nodale, PDG de Conforama, cité dans le communiqué.

Pour le distributeur d'ameublement, cet investissement «profitable et générateur de cash» aura pour conséquence «l'accès à un nouveau canal de vente au travers des 28 millions de membres de la plateforme digitale mobile de Showroomprivé», ajoute le communiqué. Showroomprivé, fondé en 2006 et coté en Bourse depuis fin 2015, a réalisé en 2016 un chiffre d'affaires de 540 millions d'euros (+22%). Conforama, filiale du groupe sud-africain Steinhoff et candidat malheureux au rachat de Darty l'an dernier, a réalisé pendant son exercice 2015/2016 un chiffre d'affaires hors taxes de 3,5 milliards d'euros.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.