Délocalisation à venir

27 juin 2018 18:48; Act: 27.06.2018 18:58 Print

Donald Trump s'en prend à Harley Davidson

Le président américain a sérieusement égratigné le fabriquant de motos après qu'il a annoncé la délocalisation d'une partie de sa production hors des États-Unis.

storybild

Harley Davidson entend délocaliser une partie de sa production pour ne pas payer les taxes d'importation en Europe. (photo: AFP/Scott Olson)

Sur ce sujet

Donald Trump s'en est de nouveau pris mercredi avec virulence à Harley-Davidson, qui a annoncé son intention de délocaliser une partie de sa production hors des États-Unis, adoptant un ton menaçant à l'encontre du groupe américain. «Harley-Davidson devrait rester à 100% en Amérique, avec les gens qui ont fait votre succès», a tweeté le président américain, qui ne décolère pas face à la décision de la marque mythique de motos.

«J'ai tant fait pour vous, et voilà», a-t-il ajouté, un peu plus d'un an après avoir reçu en grande pompe les dirigeants d'Harley-Davidson à la Maison Blanche. «Nous n'oublierons pas, vos clients non plus», a-t-il encore écrit, évoquant les concurrents «très heureux» du groupe basé à Milwaukee (Wisconsin).

Le constructeur américain a annoncé lundi la délocalisation d'une partie de sa production, déplorant que les taxes douanières soient passées de 6% à 31% sur ses produits entrant sur le marché européen, ce qui renchérit le prix de chaque véhicule de 2 200 dollars. Chaque année, 40 000 motos sont vendues en Europe, deuxième marché après les États-Unis. Le conflit commercial avec l'Union européenne a été déclenché par l'imposition par l'administration Trump de taxes sur l'acier et l'aluminium européens au début du mois de juin. En représailles, les Européens ont décidé de taxer des produits emblématiques américains comme les jeans, le bourbon, le beurre de cacahuètes et les fameuses Harley-Davidson.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Le Gaulois le 27.06.2018 19:34 Report dénoncer ce commentaire

    Ah ben alors Donald ? Ils font pas comme prévu ? C'est moche, il faut construire un mur autour de l'usine Harley moi je vois que ça comme solution. Au fait c'est pas ta fille qui vend des fringues "Made In China" ?

  • torolkozo le 27.06.2018 19:16 Report dénoncer ce commentaire

    Menacer de se venger? On commence à avoir l'habitude de ce Président plutôt imprévisible, même plus imprévisible d'ailleurs que pensait la Russie qui l'a fait élire mais bon, tant pis pour eux ... et pour nous !!!

  • lorenzo le 28.06.2018 08:17 Report dénoncer ce commentaire

    Trump a décidé que nos entreprises ne devaient plus commercer avec l'Iran, on s'est plié comme des soumis. Harley ne s'est pas plié devant Trump, on a pas su faire de même

Les derniers commentaires

  • Hop la le 28.06.2018 08:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On pourrait les produire en Corée du Nord...

  • lorenzo le 28.06.2018 08:17 Report dénoncer ce commentaire

    Trump a décidé que nos entreprises ne devaient plus commercer avec l'Iran, on s'est plié comme des soumis. Harley ne s'est pas plié devant Trump, on a pas su faire de même

    • LiNh le 28.06.2018 15:26 Report dénoncer ce commentaire

      Quid de General Electric et Boeing avec des accords commerciaux en Iran ???? Je connais la réponse. ..

  • NeoCool le 28.06.2018 08:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et ce n'est pas fini, on aura encore d'autres occasions de rigoler, par exemple quand Trump va se rendre compte qu'ils n'ont ni les brevets, ni les outils pour fabriquer certains aciers et qu'ils n'ont pas d'autres moyens que de les acheter en Europe. Beaucoup de produits comme des poutrelles sont importées du Luxembourg et protégées par des brevets sans qu'il y ait d'autres alternatives pour s'en fournir ... vous allez voir ... on aura encore d'autres occasions de sourire. Soyons fiers de nos industries et de notre savoir-faire ;o)

    • LiNh le 28.06.2018 15:29 Report dénoncer ce commentaire

      Effectivement c'est cool et je ne savais pas... à suivre donc....

  • Angoiser le 28.06.2018 07:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Motmot vous avez pas compris que c’était une riposte contre les décisions du pseudo président américain. D’après vous on doit ce laisser faire. C’est un pur égoïste ce Trumpe alors on lui répond par la même monnaie c’est très bien ainsi

  • gonzi le 28.06.2018 05:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il as chercher tout ça, il ce rend pas compte que c’ de ça faute il délocalise, ils doivent regarder leurs finances il vaut mieux délocalisé que fermé dans 5 ans pour faillite à cause d’une de leurs président qui ne réfléchit pas au conséquences des industriels national avec l’exportation. Merci Trump