En Allemagne

07 décembre 2017 15:08; Act: 07.12.2017 15:54 Print

General Electric supprime 12 000 emplois

General Electric a annoncé la suppression de 12.000 emplois dans sa branche Energie. L'Allemagne, la Suisse et le Royaume-Uni font partie des pays affectés.

storybild

General Electric (GE) connaît de graves difficultés financières.

Sur ce sujet

General Electric (GE), qui connaît de graves difficultés financières, a annoncé mercredi la suppression de 12.000 emplois dans sa branche Energie (GE Power) dans le cadre d'un vaste plan de restructuration destiné à économiser 3,5 milliards de dollars jusqu'en 2018.

La majorité de ces coupes se fera hors des Etats-Unis et touche aussi bien les personnels spécialisés que les services de production, a indiqué le conglomérat industriel américain, sans toutefois donner de répartition géographique. «Cette décision est pénible mais nécessaire pour que GE Power puisse réagir au ralentissement du marché de l'énergie, qui génère moins de volume tant pour les produits que dans les services», a justifié Russell Stokes, le patron de GE Power, qui inclut le pôle Energie du fleuron industriel français Alstom racheté en 2015.

La Suisse, l'Allemagne et le Royaume-Uni font partie des pays affectés. Environ 1.100 emplois seront supprimés sur deux sites de production en Angleterre. En Allemagne, 1.600 postes vont être touchés, soit 16% des effectifs du groupe américain dans le pays. La France ne sera en revanche pas concernée, ont indiqué des sources concordantes à l'AFP.

Baisse des effectifs de 21%

GE Power, qui n'a pas anticipé la chute des prix de l'électricité de gros et l'effondrement des commandes de turbines, veut économiser 1 milliard de dollars en coûts structurels en 2018. Elle a généré un chiffre d'affaires de 27 milliards de dollars l'an dernier et employait environ 57.000 personnes en début d'année, soit 19,3% des 295.000 salariés que comptait General Electric fin 2016. En supprimant 12.000 emplois, GE Power réduit ses effectifs de 21%.

Le groupe allemand Siemens, rival de GE, a annoncé le mois dernier qu'il allait supprimer 6.900 emplois principalement dans sa branche énergie.

(L'essentiel/ AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Et bien le 07.12.2017 22:09 Report dénoncer ce commentaire

    3% du personnel, c'est pas encore les 100% des banques qui ferment à Lux...

  • JT le 08.12.2017 15:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ça sent la reprise a fond mdrrr l'économie est au top il parrait

Les derniers commentaires

  • JT le 08.12.2017 15:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ça sent la reprise a fond mdrrr l'économie est au top il parrait

  • Et bien le 07.12.2017 22:09 Report dénoncer ce commentaire

    3% du personnel, c'est pas encore les 100% des banques qui ferment à Lux...