Technologies

11 avril 2012 07:12; Act: 10.04.2012 21:18 Print

Goodyear: la production freine, pas la recherche

COLMAR-BERG - Malgré le chômage partiel qui touche le site cette semaine, Goodyear Luxembourg reste stratégique pour le groupe américain.

storybild

Quelque 3 000 personnes sont employées sur le site luxembourgeois, dont 950 au centre de recherche.

Sur ce sujet
Une faute?

«Dans un pneumatique Goodyear qui tourne en Australie, la technologie vient du Grand-Duché», illustre Jean-Paul Bruck, responsable de la communication de Goodyear Luxembourg. Sur le site de Colmar-Berg, à côté de la manufacture de pneumatiques pour poids lourds touchée cette semaine par du chômage partiel, on trouve un centre de recherche d'ordre mondial.

«Les 950 employés sont responsables du développement des pneus voitures, camionnettes, camions et agraires pour toutes les régions mondiales, en dehors des États-Unis et de l'Amérique du Sud», résume Jean-Paul Bruck. Pneu roulage à plat et pneu lunaire - increvable - sont des innovations qui ont germé dans l'esprit des équipes luxembourgeoises, en collaboration avec les chercheurs américains.

Autre entité stratégique installée à Colmar-Berg, une centrale gérant l'achat-vente de matières premières et les stocks, au niveau européen. Plus confidentielles, les activités de fabrication de moules, de montage de pneus pour poids lourds sur jantes ou encore de rechapage -«marché qui a pris un bel élan après la crise»- viennent compléter l'offre.

L'entreprise emploie au total 3 000 personnes, pour 70 000 au niveau mondial. «Sur une année normale, deux millions de pneus pour camions sont produits et écoulés sur le marché européen à quasiment 100%», précise Jean-Paul Bruck.

Malgré «une surveillance plus fine» des inventaires depuis la crise, Goodyear n'est pas à l'abri, ces prochaines semaines, d'être à nouveau confrontée à une période de chômage partiel.

Mathieu Vacon